!-- Go to www.addthis.com/dashboard to customize your tools -->
Hardinvestor HardinvestorTraduire: TraductionSuivre:  Hardinvestor sur TwitterHardinvestor sur FacebookVidéos Hardinvestor DailymotionVidéos Hardinvestor YoutubePartager:  Partager

Hardinvestor- Investir sur l’or et l’argent Hard Investor   |  Silver is King, Go gold!

Pourquoi et comment investir dans l’or et l’argent ? Plus qu’un placement d’opportunité, il s’agit avant tout de sécuriser le pouvoir d’achat de votre épargne contre l’érosion monétaire et les conséquences de la crise systémique mondiale, tout en déjouant les pièges que réserve le marché de l’or et de l’argent, à l’investisseur non averti.


 

 Partagez  |

Monétisation par la BCE des dettes publiques: KESAKO?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageMonétisation par la BCE des dettes publiques: KESAKO?
par GdB Lun 28 Sep 2009 - 14:13

Je poste ceci en forum public car la question me semble essentielle. Elle se fonde en particulier sur l'observation d'une inflexion stratégique assez surprenante et soulève des questions que je pose ci-dessous.

Le sujet est à mettre en rapport avec la question de l'achat (discret) en direct par la BCE de covered bonds dont j'avais déjà parlé ici (je ne retrouve plus la file...) , mais il me semble que la problématique est plus vaste...

Je précise que ces infos ainsi que la série de questions que je pose ensuite sont le fruit des échanges du jour sur la liste de diff "Monnaie" à laquelle j'ai déjà fait allusion, j'essaie en fait de faire de la fertilisation croisée entre cette liste et Hardin

Tout est parti de ce doc Natixis de Patrick Artus:
http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=48836

Je mets copie des questions que je pose en retour suite à ce doc:

Cette analyse reboucle il me semble avec l'achat en direct par la BCE des Covered Bonds que j'avais évoquée (créneau sur lequel Natixis est un des leaders). Les questions que je me pose sont les suivantes:

1) par quels mécanismes précis la BCE peut elle monétiser la dette publique? Les Covered Bonds (Obligs "sécurisées" en français) sont-elles le seul instrument? (je ne pense pas mais quels sont les autres?)

2) Quel est le rôle précis des banques commerciales dans ce processus? (en clair comment peuvent-elles de nouveau s'engraisser sur la chose; un exemple étant l'intermédiation qu'elles jouent sur le marché des oblig sécurisées)

3) En quoi cette monétisation de la dette publique peut elle être "sélective"? Je précise ma pensée: dans le cas des covered bonds on a pu voir dans un des docs que j'avais envoyés que la plupart de ces obligations visaient un financement direct par la BCE de certains secteurs (immo en particulier, mais aussi donc "dette publique"). Or j'ai un petit peu la crainte et l'intuition (peut-être fausse... je demande à voir) qu'une partie importante de la dette publique financée par ces obligs sécurisées soit en fait un support indirect aux banques commerciales... Je mets en réalité en relation le chiffre contenu dans le rapport de la commission des finances que j'ai également envoyé il y a quelques jours indiquant que 20% de l'augmentation de la dette publique en 2008 était lié au plan de renflouement des banques par l'Etat. N'y aurait-il pas monétisation de cette dette là par la BC?

4) si tel était le cas, je ne verrais pas d'un aussi bon oeil cette monétisation de la dette publique par la BCE, car encore une fois (et c'est aussi un peu ce qui est soulevé par la remarque sur les monnaies complémentaires) ce qui compte c'est de savoir à QUOI et à QUI vont servir les deniers de cette dette publique supplémentaire, non? Je crains qu'il n'y ait en fait avec ces évolutions récentes (et un peu surprenantes avouons le par rapport à l'orthodoxie affichée de l'article 104!) un nouveau tour de passe passe et un revirement discret mais d'OPPORTUNITE... pour certains secteurs!

5) ceci amène à une cinquième question ESSENTIELLE :

Quelles sont les conditions actuelles permettant cette monétisation de la dette publique des Etats en direct par la BCE? J'entends par conditions: des textes ou accords dicrets que nous ne connaîtrions pas, tout occupés que nous étions à dénoncer (avec raison) l'article 104... Et en particulier, y'aurait-il des conditions sur la NATURE de la dette publique monétisable ainsi (c'est à dire des conditions annexes imposées aux pays sur la destination des deniers ainsi fournis, conditions peut-être pas aussi "neutres" qu'il n'y paraîtrait?).

Cette dernière question bouclant (et éclairant) bien sûr la N°4!


Vos avis les Hardin?

-----------------------------------------------------------------
PS: comme je cite un rapport récent de la commission des finances (que j'avais envoyé sur la liste de diff), je mets ci-dessous copie du mail explicatif avec en lien ces rapports:


http://www.senat.fr/noticerap/2008/r08-549-notice.html

http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i1773.asp

Je retire déjà cette phrase du deuxième rapport:

"Au sens du traité de Maastricht, la dette publique a augmenté de 10 % en 2008 : elle est passée de 1 209 à 1 327 milliards d’euros, c’est-à-dire de 63,8 à 68,1 % du PIB. La moitié de cette hausse résulte du déficit public, et 20 % des emprunts contractés pour le financement des banques".

Evidemment, ceci c'est pour le financement "direct" des banques (plan de renflouement, qui d'ailleurs s'étend aussi sur 2009 si je ne me trompe). On ne parle pas de la part des intérêts qui leur sera versé sur la dette!

Autre extrait du second rapport. 2000 euros par actif sont versés par an pour juste le paiement des intérêts (à qui?)! Je souligne aussi une phrase qui en dit long sur l'effet boule de neige des intérêts à verser...



Citation :
"Chacun sait que la dette accumulée par les administrations publiques a un coût immédiat : les intérêts colossaux que la France doit aujourd’hui acquitter. À la fin de l’année 2008, ils s’élèvent à 54 milliards d’euros, soit plus que le produit de l’impôt sur le revenu. La seule charge des intérêts représente 2,8 % du PIB, soit 2 000 euros par an pour chaque actif. Or, plus la dette est importante, plus la prime de risque et, partant, le taux d’intérêt, augmentent. L’écart avec le taux exigé de l’Allemagne s’élevait ainsi à 0,4 point à la fin de l’année 2008. Cet écart est certes variable dans le temps, et il a d’ailleurs récemment diminué, mais il n’en demeure pas moins que la qualité de notre signature pourrait faire l’objet d’une attention accrue de la part des marchés.

Le solde primaire des administrations publiques, hors charge des intérêts, s’est de nouveau dégradé depuis 2007, alors qu’il était redevenu positif en 2006. Il s’élève maintenant à - 0,6 % du PIB.

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Cela signifie que les administrations publiques doivent emprunter pour payer non seulement les intérêts de la dette, mais aussi une partie de leurs dépenses courantes.
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Or, il est impossible de stabiliser l’endettement par rapport au PIB si le solde primaire demeure négatif, le taux d’intérêt de la dette étant supérieur au taux de croissance. "




et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Monétisation par la BCE des dettes publiques: KESAKO?
par g.sandro Lun 28 Sep 2009 - 19:42

Perso, ne n'ai pas la réponse aux questions du haut...
en revanche, celle ci:

Citation :
2000 euros par actif sont versés par an pour juste le paiement des intérêts (à qui?)

Je serais tenté de te répondre: à ceux qui ont souscrit aux obligations émises à cette occasion...donc, Cies d'assurance, fonds souverains et autres zinzins, et dans une (bien) moindre mesure, les particuliers assez cons pour sous-estimer les conséquences inflationnistes
(donc dévoreuses du capital obligataire et du pouvoir d'achat de ses coupons) de cette émission frénétiques qu'ils contribuent à rendre possible par leur adhésion.

J'ai bon?



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Monétisation par la BCE des dettes publiques: KESAKO?
par marie Lun 28 Sep 2009 - 23:40

il me semble en effet que la bce a trouvé un moyen de contourner l'art 104.. de notre" belle constit europenne" et on peut également se demander quelle sera l'utilisation de cet argent.. je voterais bien pour le renflouement des banques ..


au plan technique, je suis pas en mesure de dépatouiller l'echeveau mais je pense que Dup pourrait nous donner un éclairage interessant ..



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


Dernière édition par marie le Mar 29 Sep 2009 - 3:00, édité 1 fois

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19752

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Monétisation par la BCE des dettes publiques: KESAKO?
par g.sandro Mar 29 Sep 2009 - 0:23

Le postulat d'Artus reste à terme; "une très forte croissance de la masse monétaire".

Après, que cette forte augmentation soit dans le bilan des BC ou pas, me semble assez secondaire: la valeur intrinsèque des unités monétaires surnuméraires ainsi crées ne peut que s'en ressentir à due concurrence de leur multiplication.

Seul l'investissement massif et coordonné dans des infrastructures génératrices, à terme, de gains de productivité durables, peut concilier croissance monétaire forte, relance de l'activité et de l'emploi, et sauvegarde du pouvoir d'achat de la monnaie...

Ce n'est pas du Keynesiannisme, c'est du Colbertisme...!!!



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
Monétisation par la BCE des dettes publiques: KESAKO?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hardinvestor :: Argent - Or - Monnaie - Géopolitique / Forums publics :: Economie/Monnaie, Géopolitique, Environnement-Santé-
Sauter vers:




cours de l’or en dollar   cours de l’argent en dollar   cours du Hui   cours de l’or en euro   cours de l’argent en euro   ratio or argent