!-- Go to www.addthis.com/dashboard to customize your tools -->
Hardinvestor HardinvestorTraduire: TraductionSuivre:  Hardinvestor sur TwitterHardinvestor sur FacebookVidéos Hardinvestor DailymotionVidéos Hardinvestor YoutubePartager:  Partager

Hardinvestor- Investir sur l’or et l’argent Hard Investor   |  Silver is King, Go gold!

Pourquoi et comment investir dans l’or et l’argent ? Plus qu’un placement d’opportunité, il s’agit avant tout de sécuriser le pouvoir d’achat de votre épargne contre l’érosion monétaire et les conséquences de la crise systémique mondiale, tout en déjouant les pièges que réserve le marché de l’or et de l’argent, à l’investisseur non averti.


 

 Partagez  |

hedging / swaps / réserves or du fmi et autres tragies comédies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
Messagehedging / swaps / réserves or du fmi et autres tragies comédies
par marie Ven 13 Nov 2009 - 0:39

hedging / swaps / réserves or du fmi et autres tragies comédies , brillamment mises en scène par Adrian Douglas ..



www.lemetropolecafe.com


Gold as Theater!
Adrian Douglas


In this article I want to bring some light entertainment your way by analyzing in a different way some of the key issues that have dogged the bullish case for gold for at least the last 10 years. I hope this will highlight how screamingly hilarious and ridiculous much of the fodder that has been fed to the market has really been, but has been taken as deadly serious throughout the years.


“The Stupidity of Hedging Gold” – A Modern Day Tragedy
ACT 1
The play opens in the office of a gold mining company ABC. The Chairman is Peter Wonk and the CEO is Greg Munchkins. This is a fictitious company and any resemblance to any real company or people is coincidental.
Peter: Greg, Good Morning! What have you done with all the fire extinguishers that were in the office? I don’t see any.
Greg: Ah, I had a great idea. I buried them all outside at the back of the car park.
Peter: You did what? Are you crazy? What did you do that for?
Greg: Hear me out on this. I realized that we had protected ourselves against the building burning down, but then I suddenly had this shocking thought. What if the fire extinguishers were to spontaneously explode and catch fire? We would be ruined. So I hedged the risk and buried all the fire extinguishers in the yard. That way if the office catches fire we can dig them up and put out the fire, but if the fire extinguishers spontaneously explode they will be buried underground and will not cause any damage. Isn’t that smart?
Peter: That is simply brilliant! It is so brilliant it gives me the idea we could do the same thing with our gold mining operation. Gold is a store of wealth and a hedge against inflation. It is like those fire extinguishers; it protects you against the “fires of inflation” that can send your wealth up in smoke if you hold fiat money. In 6000 years of history gold production has been limited yet fiat money production never has been. Sooner or later your fiat money wealth catches fire!
But just like with those fire extinguishers you have got to hedge the hedge! What if suddenly fiat money becomes scarce and there is a flood of gold? Oh boy, just imagine that, we could be ruined!
Greg: I had never thought of that. You are right. How about we sell all the gold in the ground right now at $300/oz. Then if the ultimate safe haven investment goes down relative to dollars we are laughing because we will have already sold it. If gold goes up we can just buy it back.
Peter: That is so smart. That means if gold goes down someone else already owns it and if it goes up we will buy it back and we will own it.
Greg: What’s more we can use the money we get from selling the gold forward to play with those new fangled derivative instruments and make even more money through leverage.
Peter: So we have 100 million shares outstanding. We can sell 10 million ozs of gold forward and we can net $3 billion. We don’t even have to mine the gold. We can make a deal with a bullion bank and they can borrow 10 million ozs of gold from the Central Bank and sell that into the market and give us the $3 billion. We will then owe our future production to the bank.
Greg: Excellent! I can see we will be viewed as the smartest and coolest people in the industry because we can not lose. Imagine that, and no one has ever thought of this before.
ACT 2 – The following week in the ABC office
Peter: Hey, Greg! There is a group of conspiracy nuts called the Gold Anti-Trust Action Committee (GATA) who say we are morons and that our really smart hedging program of hedging the hedge will just bring down the price of gold!
Greg: Those guys don’t know anything. They don’t realize we have already thought about that and if the price goes down we are protected so we are geniuses and they are morons!
ACT 3 –Ten years later.
Peter: Can you believe the price of gold is over $1000? No one out there predicted that!
Greg: Well except those guys at GATA who made a lucky call and got it right.
Peter: We are in deep trouble.
Greg: We can buy our gold back, can’t we?
Peter: We don’t have any money.
Greg: What happened to the 3 B$ we got for selling our gold ten years ago?
Peter: We spent it or lost it on those new fangled highly leveraged derivatives!
Greg: We can issue 300 million shares at $33 each and raise 10 billion dollars and buy back 10 million ozs.
Peter: Good idea. We are going to have to spin it right to the markets and the shareholders.
Greg: Why is that?
Peter: We will have 400 million shares which will be huge dilution. Each share will be 0.025 ozs of gold in the ground where as 10 years ago each share was 0.1 ozs of gold in the ground. If we don’t handle this right our stock price could plummet!
Greg: Oh My God! I had better dig up those fire extinguishers.
Peter: What for??
Greg: When the shareholders find out what we have done they will come and burn down our freakin’ office!
Peter: How could we have been so stupid?

***********************
THE INTERNATIONAL MONTY PYTHON’S FLYING MONETARY FUND
ACT 1
The play opens in the head office of the IMPFMF. The President, Dominic So-Stressed-I-Kant is talking to his Chief Investment Strategist, Mustapha Better-job.
Dominic: Hey, Mustapha we managed to get approval to sell 400 tonnes of gold although God only knows who will be stupid enough to buy the stuff because it is such an outdated asset by modern standards.
Mustapha: Oh, that’s really good news.
Dominic: Now did you do some research as to how we can invest the proceeds to make the best returns for our endowment fund?
Mustapha: I sure did. The best investment I have found would return us 17% per year, and has done so for the last 10 years but will probably do better than that in the future.
Dominic: Wow! 17% minimum returns each year; that is amazing! That must be some really exotic type of high risk derivative investment where we could lose our shirts but we could make 17% per year if everything goes OK. Am I right?
Mustapha: No Sir! Actually it’s a very, very conservative investment.
Dominic: What is it?
Mustapha: It’s gold!
Dominic: Aaaaahhh! You mean we just sold the world’s best performing asset for the last 10 years to invest in something that will give us a better return?
Mustapha: It would seem so! Who told you to sell the gold?
Dominic: It was that buffoon, Alan Greenspan!
Mustapha: It looks like he stands ready to sell IMPFMF gold in ever increasing quantities should the price rise!

********************
NO GOLD PLEASE, WE’RE BRITISH!
This remarkably funny stage comedy was nominated for a Golden Globe Award but it had to be changed to a Bronze Globe Award because there wasn’t any gold left in Britain!
ACT 1
The play opens in the Office of the Governor of the Bank of England, Robin Banks. He is talking to a junior bank employee Lewis Change.
Robin: Gordon wants us to sell 395 tonnes of gold.
Lewis: What for?
Robin: Because we need to rebalance our reserves
Lewis: No, I mean what are we going to get for it?
Robin: Well it will be pounds or dollars or Euros, of course!
Lewis: But we can print pounds ourselves! Why sell our gold for pounds?
Robin: I will let you into a secret: As a Central Banker I hate gold! We have tried hard to make our paper money look pretty. We use sumptuously thick paper that is so nice to touch. We use absolutely fabulous tones of color on our notes. We even put Lizzie’s face on them, but still people prefer that horrid metal. We don’t think we can make our notes any prettier unless we replace Lizzie with Pamela Anderson. I mean only her picture on the pound; I don’t think we want Pamela Anderson as the Queen of England. So if we can’t make the pound note anymore pretty we need to make gold look “ugly”. We need to goddam smack it around a bit to teach it a lesson. Kick it in the nuts, knife it in the back, punch it in the face…
Lewis: Are you feeling alright Sir? You are foaming at the mouth and spitting when you speak!
Robin: I’m sorry I got carried away. I’ll be okay in a little while. You see Gordon Brown wants us to dump our gold now that gold is $255/oz because he thinks if we can drive it down to $50/oz then gold will be out for the count and investors will have such a bloody experience they will puke anytime you just mention the four letter word. He is a pretty smart chap, our Gordon; they should make him Prime Minster, because his genius is wasted as Chancellor of the Exchequer!
Lewis: Will there be any way that the Bank Staff can buy any of the gold?
Robin: Lewis, you are a good man. Don’t even think of owning that evil stuff. It will poison your mind and if you are caught with any your career will be finished. We have a zero tolerance policy here for substance abuse. If any employee is caught in “possession” of an illegal substance they will be terminated. Stay clean, Lewis, and you will have a long and fruitful career at the Bank.

**********************
The SWAP
A fringe film about consenting bankers swapping barbarous relics.
The film opens in a smoke filled room at the Federal Reserve. The background music is playing Dire Straits “Money for Nothing and your Checks for Free”. The Chairman of the Federal Reserve, Mosley Crooked, is talking to the Legal Counsel, Moseley Garbled.
Mosley C: Hey, Moseley we need to do some “swaps”
Moseley G: What do you mean “swaps”?
Mosley C: We want to swap our 400 oz gold bars with the 400 ozs gold bars of the Bundesbank.
Moseley G: What do you want to do that for? All 400 ozs bars are identical. Why would you swap one identical bar for the other? Am I missing something here?
Mosley C: Well, Moseley if we swap our 400oz bars for theirs they can then sell our bars, which now belong to them because we swapped them, and we can claim that “The Federal Reserve has not sold a single ounce of its gold”..which will be true because the Bundesbank will have sold it. Then we can sell the Bundesbank gold which we now have because we swapped it for ours and then the Bundesbank can claim “The Bundesbank has not sold a single ounce of its gold” which will also be true because we sold it! This way we can both sell our gold into the market and both parties can claim it didn’t sell any of its own gold. Moreover both banks can still book the gold as being an asset in the vault because under the swap agreement it has to be returned at some indefinite time in the future.
Moseley G: Wow! That is really smart. I think even us scummy lawyers would have to take our hats off to the shear genius of that plan!

*******************
I hope now you will just have a fat laugh at the propaganda emanating from the gold cartel and their cronies instead of being intimidated because it really is side-splittingly funny. How the main stream press and the spin masters manage to keep a straight face while they put out this stuff is beyond me!
Adrian Douglas
November 12, 2009
www.marketforceanalysis.com

Market Force Analysis is a unique analysis method which provides reliable indications of market turning points and when is a good time to enter, take some profits or exit a market. Subscribers receive bi-weekly bulletins on the markets to which they subscribe.



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


Dernière édition par marie le Mer 14 Déc 2011 - 1:20, édité 2 fois

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19755

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: hedging / swaps / réserves or du fmi et autres tragies comédies
par du-puel Ven 13 Nov 2009 - 9:41

Waaaaaaaaarf ! excellent.

Le coup des swaps est parfait pour expliquer l'escroquerie au quidam.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: hedging / swaps / réserves or du fmi et autres tragies comédies
par marie Sam 14 Nov 2009 - 23:26

yep, t'as raiz, Dup..

du coup j'ai mailé Adrian Douglas qui m'a-très volontiers-donné l'autorisation de traduire ses sktechs.

sketch swaps, traduction-copyriht Marie / Hardinvestor


*********************

à propos de l'échange d'or, cette vieille relique barbare, entre banquiers consentants et avertis

Le rideau s'ouvre sur une pièce enfumée à la Réserve fédérale.
en musique de fond : Dire Straits "de l'argent pour rien et vos chèques gratuits".
Le président de la Réserve fédérale, Dupont l'es.croc, s'entretient avec le Conseiller juridique, Durant l'embrouille .
dupont l'es.croc : Hey, Durand nous avons besoin de faire des "échanges"
Durant l'embrouille : Qu'est-ce que tu veux dire "échanges"?
Dupont l'es.croc : Nous voulons échanger nos barres de 400 onces d'or avec les barres de 400 onces d'or de la Bundesbank.
Durant l'embrouille : Qu'est-ce que tu veux faire avec ça? lesbarres de 400 OZS sont toutes identiques. Pourquoi voudriez-vous inverser une barre identique pour une autre? ai je raté quelque chose?
Dupont l'es.croc: Eh bien, Durant, si nous échangeons nos barres de 400 onces pour les leurs, ils peuvent ensuite vendre nos barres, dont ils disposent maintenant parce que nous les avons échangé,
et nous pouvons affirmer que «La Réserve fédérale n'a pas vendu une seule once de son 'or" ..
ce qui sera vrai parce que ce sera la Bundesbank qui l'aura vendu.

Ensuite, nous pouvons vendre l'or de la Bundesbank que nous avons dans nos coffres parce que nous l'avons échangé et ainsi la Bundesbank peut prétendre «La Bundesbank n'a pas vendu une seule once de son or» ce qui sera vrai aussi parce que c'est nous qui l'avons vendu.

De cette façon, nous pouvons vendre notre or tout les 2, sur le marché et prétendre qu'aucune des 2 parties n'a vendu une seule once de son or .

En outre nos deux banques peuvent conserver dans leurs livres de comptabilité leur ligne d'or puisque , en vertu du contrat d'échange, l'or doit être rendu à un moment indéterminé dans l'avenir.


Durant l'embrouille : Wow! ça c'est vraiment intelligent. Je crois même que nos avocats les plus retors léveraient leur chapeau devant le machiavélisme de ce plan!


*************
dans la même veine, je ne saurais que trop conseiller la lecture ou la relecture de ton excellent testament contrarien d'alan.G...

http://www.hardinvestor.net/les-hard-investors-f7/le-testament-contrarien-d-alan-g-t1976.htm





© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


Dernière édition par marie le Jeu 30 Sep 2010 - 15:35, édité 7 fois

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19755

Revenir en haut Aller en bas
Messagetraduction du sktech "hedging"
par du-puel Dim 15 Nov 2009 - 16:05

[Traduction Armand Du-Puel @ Hard-Investor)

De la stupidité de couvrir sa production d'or - Une tragédie moderne

ACTE 1

La pièce commence dans les bureaux d'ABC, une compagnie aurifère. Le président est Peter Wonk, son directeur Greg Munchkins. Cette compagnie est fictive, toute ressemblance avec une compagnie ou des personnes réelles serait purement fortuite [Note du Traducteur http://www.boursorama.com/cours.phtml?symbole=1rPABX n'est donc pas concernée]

Peter : Bonjour Greg ! qu'as-tu fait de tous les extincteurs des bureaux ? je n'en vois plus.
Greg : Ah, j'ai eu une grande idée. Je les ai tous enfouis au fond du parking.
Peter: Tu as fait quoi ? t'es fou ? pourquoi as-tu fait ça ?
Greg : écoute moi bien. Je savais que nous nous étions protégés contre l'incendie de l'immeuble, mais j'ai soudainement eu une révélation choquante. Que se passerait-il si les extincteurs explosaient brusquement ou brûlaient ? nous serions ruiné. C'est pourquoi je nous ai protégé contre ce risque en enterrant les extincteurs. Ainsi, si l'immeuble prend feu nous pourrons les déterrer et combattre le feu et, s'ils venaient à exploser spontanément, ils n'engendreraient aucun dommage puisque qu'enfouis. C'est astucieux, non ?
Peter : c'est tout simplement brillantissime ! tellement brillant que ça me donne une idée : nous pourrions faire la même chose pour notre production minière. L'or conserve sa valeur et protège contre l'inflation. Il est comme ces extincteurs ; il protège contre le "feu de l'inflation" qui peut transformer un patrimoine en fumée si on ne possède que du papier monnaie . En 6 000 ans d'histoire la production d'or a été très limitée mais jamais celle de papier monnaie. Tôt ou tard votre papier monnaie prendra feu !

Mais, comme avec ces extincteurs, il faut protéger la protection ! Que se passerait-il si, soudainement, le papier monnaie devenait rare et qu'il y ait un déluge de production d'or ? Oh là-là, imagine seulement ça, nous serions ruinés !
Greg : Je n'avais jamais pensé à ça. Tu as raison. Vendons l'or encore en terre pour 300 $/once. Si jamais ce refuge ultime baissait contre le dollar, nous ririons puisque nous l'aurions déjà vendu. S'il monte, nous pouvons tout simplement le racheter.
Peter : Ca c'est vraiment malin. cela signifie que si l'or venait à baisser quelqu'un d'autre en serait déjà propriétaire alors que s'il monte nous pouvons le racheter et c'est nous qui le possèderons.
Greg : il y a mieux encore ! nous pouvons utiliser l'argent obtenu par la vente de notre future production pour jouer avec ces nouveaux produits dérivés si branchés et gagner encore davantage d'argent grâce à leur effet de levier.
Peter : Bon, nous avons 100 millions d'actions en circulation. Nous pourrions vendre 10 millions d'onces sur le marché des futures [NdT : qu'ils n'ont donc pas encore produites mais devront livrer à la date d'échéance du contrat] et en obtenir 3 Mds de $. On n'a même pas besoin d'extraire cet or. On passe donc un accord avec une bullion bank qui peut emprunter 10 millions d'onces à la banque centrale, les vendre sur le marché et nous donner 3 Mds de $ pour ce contrat. Nous devrons notre future production à cette banque.

[NdT : la "bullion bank" --une banque commerciale qui intervient sur le marché de l'or-- pourra ainsi rendre cet or à la banque centrale pour solder ce prêt. Cette bullion banque se couvre. Elle empoche ses commissions et, en outre, a fait baisser le cours de l'or par sa vente ... ce qui ne déplait pas à la banque centrale prêteuse puisque ça renforce l'illusion de force de sa monnaie de singe, elle ne fait d'ailleurs payer qu'un intérêt très symbolique à la bullion banque]
Greg : Excellent ! Je vois déjà que nous serons perçu comme les gens les plus malins et les plus cool de notre industrie parce que nous ne pouvons pas perdre d'argent. Imagine un peu ça : personne n'y avait songé avant nous.


ACTE 2
la semaine suivante dans les bureaux d'ABC.

Peter : Salut Greg ! Il y a un groupe de dingues conspirationnistes appelé le Gold Anti-Trust Action Committee (GATA) qui dit que nous sommes des crétins et que notre si astucieux programme de couverture de la couverture va simplement faire baisser le prix de l'or !
Greg : Ces types n'y connaissent rien. Ils ne se rendent pas compte que nous avons déjà réfléchi à ça et que si le prix baisse nous sommes protégés. Nous sommes des génies, eux des crétins.


ACTE 3
Dix ans plus tard

Peter : Peux tu croire que le prix de l'or soit a plus de 1 000 $. Nul n'aurait pu le prévoir !
Greg : Ouais, sauf ces types du GATA qui ont fait une prédiction chanceuse et ont eu raison.
Peter : nous sommes dans une mouise profonde.
Greg : nous pouvons racheter notre or, non ?
Peter : nous n'avons pas l'argent pour ça.
Greg : mais qu'est-il advenu des 3 Mds de $ que nous avons eu il y a dix ans en vendant notre or ?
Peter : Nous l'avons dépensé ou perdu dans ces si chics dérivés à fort effet de levier !
Greg : Nous pouvons émettre 300 millions d'actions à 33$ l'une et ainsi lever 10 Mds de $ pour racheter les 10 millions d'onces.
Peter : bonne idée. Nous allons devoir soigneusement enfumer les marchés et nos actionnaires.
Greg : c'est-à-dire ?
Peter : nous aurons alors 400 millions d'actions, une dilution colossale. Chaque action ne représentera plus que 0,025 onces d'or encore dans le sol contre 0,1 once il y a 10 ans. Si on ne s'y prend pas bien, le cours de l'action va plonger !
Greg : Oh, mon dieu ! J'ai intérêt à aller déterrer les extincteurs !
Peter : Mais pourquoi ?
Greg : Quand les actionnaires vont découvrir le pot-aux-roses ils vont venir foutre le feu à nos satanés bureaux.
Peter : Mais comment avons-nous pu être aussi stupides ?

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
Message[Traduction Armand Du-Puel @ Hard-Investor] "Le Cirque Surréaliste Permanent du Fonds Monétaire International" (CSP-FMI)
par du-puel Dim 15 Nov 2009 - 17:37

[Traduction Armand Du-Puel @ Hard-Investor]

"Le Cirque Surréaliste Permanent du Fonds Monétaire International" (CSP-FMI)

ACTE 1
La pièce se déroule dans le bureau de direction du CSP-FMI. Le président, Dominic Stressé De La Queue parle à son Chef des Investissements Stratégiques, Mustapha Du Beau-Boulot.

Dominic : Hé, Mustapha, nous nous sommes débrouillé pour obtenir l'autorisation de vendre 400 tonnes d'or bien que Dieu seul sache qui sera assez stupide pour acheter un actif aussi démodé selon les critères modernes.
Mustapha : Oh, quelle bonne nouvelle, vraiment.
Dominic : Au fait, auriez-vous fait des recherches sur la manière d'en investir la recette pour obtenir le meilleur rendement pour notre fonds d'aide ?
Mustapha : Bien sûr que je l'ai fait. Le meilleur investissement que j'ai trouvé nous rapporterait 17% par an ainsi qu'il l'a fait pendant ces dix dernières années mais il fera probablement mieux dans le futur.
Dominic : Wahou ! 17% minimum de rendement par an, c'est extraordinaire ! Ca doit être un investissement dans un produit dérivé vraiment exotique et à haut risque où nous pourrions y laisser notre chemise, mais nous pouvons aussi gagner du 17% l"an si ça marche. C'est bien ça ?
Mustapha : non, Monsieur ! En fait il s'agit d'un investissement vraiment très, très père de famille.
Dominic : De quoi s'agit-il ?
Mustapha : d'or !
Dominic : Aaaarrg ! vous voulez dire que nous venons juste de vendre le meilleur actif au monde durant ces dix dernières années pour investir [à nouveau] dans cette chose qui va nous rapporter davantage ?
Mustapha : Il semblerait bien ! qui vous a dit de vendre cet or ?
Dominic : Ce bouffon d'Alan Greenspan !
Mustapha : On dirait qu'il se tient toujours prêt à vendre l'or du CSP-FMI en quantités toujours plus importantes dès que le prix monte !

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
Message"Pas d'or pour nous s'il vous plait -- nous sommes Anglais"
par du-puel Dim 15 Nov 2009 - 18:37

[Traduction Armand Du-Puel @ Hard-Investor]

"Pas d'or pour nous s'il vous plait -- nous sommes Anglais"

Cette remarquable comédie fut lauréate d'une palme d'or au festival de Londres, qui dû hélas être remplacée par une médaille de bronze car il ne restait plus assez d'or en Angleterre.

La scéne se passe dans le bureau de Robin Le Voleur, le gouverneur de la Banque d'Angleterre. Il parle à un employé débutant, Louis Le Changeur.

Robin : Gordon veut que nous vendions 395 tonnes d'or
Louis : pour quoi ?
Robin : parce que nous devons re-équilibrer nos réserves.
Louis : Non, je voulais dire qu'allons nous obtenir en échange ?
Robin : Hé bien, des Livres, des Dollars ou des Euros bien sûr !
Louis : Mais nous pouvons imprimer des Livres nous-mêmes ! pourquoi vendre notre or pour des Livres ?
Robin : Je vais vous confier un secret : en tant que banquier central je hais l'or ! nous avons bataillé dur pour rendre notre papier-monnaie attrayant. Nous utilisons un somptueux papier de bonne épaisseur, si agréable au toucher. Sur nos billets, nous employons de fabuleuses teintes colorées. On y met même la tête d'Elisabeth, mais les gens continuent à préférer cet horrible métal. Nous pensons ne pas pouvoir rendre nos billets plus attirants, sauf à remplacer Elisabeth par Pamela Anderson. Je parle de sa bobine sur nos billets, pas de sacrer Pamela Reine d'Angleterre. Comme nous ne pouvons pas rendre la Livre plus attrayante, nous devons rendre l'or plus moche. Nous devons lui mettre une sacrée gifle pour lui donner une petite leçon. Un coup de pied dans les burnes ! un couteau dans le dos ! un poing dans la gueule !
Louis : Vous sentez-vous bien Monsieur ? vous bavez et crachez quand vous parlez !
Robin : Désolé, je me suis laissé emporter. Ca va aller mieux dans un petit moment. Vous comprenez, Gordon Brown veut que nous nous débarrassions de notre or maintenant qu'il est à 255 $/once parce qu'il pense que si nous pouvons le faire baisser à 50 $/once il ne comptera plus et que les investisseurs subiront un tel bain de sang qu'ils en vomiront à chaque fois que ce mot sera prononcé. C'est un petit gars futé notre Gordon ; ils devraient en faire notre Premier Ministre parce que son génie est gaspillé en tant que Chancelier de l'Echiquier
Louis : Y aurait-il pas moyen que l'équipe dirigeante de la banque puisse acheter une partie de cet or ?
Robin : Louis, vous êtes un brave type. Ne pensez même pas à posséder ce truc diabolique. Il empoisonerait votre esprit et si vous êtes pris votre carrière sera finie. Nous avons une politique de tolérance zéro concernant ces substances. Tout employé surpris en possession de telles substances illégales sera licencié. Restez clean, Louis, et vous connaitrez une longue et fructueuse carrière à la banque.

[NdT : En 2001, Gordon Brown, alors Chancelier de l'Echiquier (ministre des finances) organisa la vente de 60% des réserves d'or anglaises. Il annonça son intention, ce qui fit évidemment baisser les cours puis ouvrit une vente aux enchères où le prix le plus bas offert pour la dernière tranche serait également appliqué aux acheteurs des autres tranches qui auraient offert davantage. Il en retira 255 $/once. Et est devenu effectivement Premier Ministre d'une Angleterre rayonnante et prospère]

NdT : ne riez pas trop fort, en France un certain Nicolas Sarkozy alors lui aussi ministre des finances demanda à faire la même chose. Mais depuis il fut, lui, sacré Roi de France

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: hedging / swaps / réserves or du fmi et autres tragies comédies
par g.sandro Lun 16 Nov 2009 - 2:45

remarquable, Merci beaucoup...



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
hedging / swaps / réserves or du fmi et autres tragies comédies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hardinvestor :: Argent - Or - Monnaie - Géopolitique / Forums publics :: Forum Or, Argent, Métaux précieux-
Sauter vers:




cours de l’or en dollar   cours de l’argent en dollar   cours du Hui   cours de l’or en euro   cours de l’argent en euro   ratio or argent