!-- Go to www.addthis.com/dashboard to customize your tools -->
Hardinvestor HardinvestorTraduire: TraductionSuivre:  Hardinvestor sur TwitterHardinvestor sur FacebookVidéos Hardinvestor DailymotionVidéos Hardinvestor YoutubePartager:  Partager

Hardinvestor- Investir sur l’or et l’argent Hard Investor   |  Silver is King, Go gold!

Pourquoi et comment investir dans l’or et l’argent ? Plus qu’un placement d’opportunité, il s’agit avant tout de sécuriser le pouvoir d’achat de votre épargne contre l’érosion monétaire et les conséquences de la crise systémique mondiale, tout en déjouant les pièges que réserve le marché de l’or et de l’argent, à l’investisseur non averti.


 

 Partagez  |

Naomi Klein / la stratégie du choc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageLa stratégie du choc, interview de Naomi KLEIN
par GdB Lun 27 Oct 2008 - 0:56

Autour de son dernier bouquin (le précédent a été un best seller, "NO LOGO"...):

http://latelelibre.fr/index.php/2008/10/naomi-klein-et-la-crise-financiere-lintegrale-1-2-3/

GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Naomi Klein / la stratégie du choc
par marie Lun 27 Oct 2008 - 1:53

super intéressant

clap clap chinois chappo chinois clap clap chinois chappo



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19752

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Naomi Klein / la stratégie du choc
par tripben Lun 27 Oct 2008 - 22:11

oui en effet on refait l histoire dans l autre sens ...
sinon à noter l adresse d un blog d une journaliste franco russe ... eva
http://r-sistons.over-blog.com/
qui est vraiment pas mal ... euh le site .. je precise
extrait du début....
Citation :
Rockefeller, Bush, Cheney and Co, nous vous le disons : Vous n'avez pas le droit de vie et de mort sur nous ! Nous n'êtes pas les maîtres du monde ! Et ne nous demandez pas de commémorer la Shoah des Juifs en 1940, alors que vous préparez l'élimination d'une grande partie de l'humanité par vos sales guerres de "civilisation", en réalité barbares, par l'état de guerre permanent pour soi-disant "régénérer l'humanité", ou encore par la misère, les précarités, les criminels OGM, les vaccins qui stérilisent, les virus pour décimer les populations encombrantes, les désespérances, et maintenant le refus de soins aux plus défavorisés ! Déjà, Attali-Folamour nous prédit l'euthanasie des retraités, eh bien nous vous disons : Non ! Non ! Non ! Ca suffit ! Et nous ne vous laisserons pas détruire nos emplois, pour accroître vos profits ! Nous ne vous laisserons pas décider de tout à notre place ! Nous ne vous laisserons pas contrôler chaque aspect de nos vies !



Que le Gold vous protége !! Y a que la vérité qui compte Wink

 


   tripben

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   07/02/2005
  Messages :   2115

Revenir en haut Aller en bas
MessageNaomi Klein / la stratégie du choc
par g.sandro Lun 1 Nov 2010 - 1:12

remarquable vidéo en 5 opus:la stratégie du choc de Naomi Klein

http://www.dailymotion.com/video/xff7be_la-strategie-du-choc-1-5_webcam

avec un article complémentaire détaillé sur le bouquin

http://www.legrandsoir.info/La-Strategie-du-Choc-Documentaire-de-Michael-Winterbottom-d-apres-Naomi-Klein.html




Citation :
.
Qu'y a-t-il de commun entre le coup d'état de Pinochet au Chili en 1973, le massacre de la place Tiananmen en 1989, l'effondrement de l'Union soviétique, le naufrage de l'épopée Solidarnösc en Pologne, les difficultés rencontrées par Mandela dans l'Afrique du Sud post-apartheid, les attentats du 11 septembre, la guerre en Irak, le tsunami qui dévasta les côtes du Sri-Lanka en 2004, le cyclone Katrina, l'année suivante, la pratique de la torture partout et en tous lieux - Abou Ghraib ou Guantanamo, aujourd' hui ?


Tous ces moments de notre histoire récente, répond Naomi Klein, ont partie liée avec l'avènement d'un 'capitalisme du désastre'. Approfondissant la réflexion entamée avec son best-seller, No logo Naomi Klein dénonce, ici, documents à l'appui, l'existence, depuis plus d'un demi-siècle, de stratégies concertées pour assurer la prise de contrôle de la planète par les multiples tenants d'un ultralibéralisme qui a systématiquement mis à contribution crises, désastres ou attentats terroristes - et qui n'a pas hésité, du Chili de Pinochet à Guantanamo - à recourir à la torture sous diverses formes pour substituer aux acquis des civilisations et aux valeurs de démocratie la seule loi du marché et la barbarie de la spéculation. (voir le documentaire et lire l'introduction du livre dans "lire la suite")




Ca mérite sa place directe dans la sélection vidéo, le 1 plante le décor, le 2 le décline,CIA, Chili Pinochet, Tatcher, reagan...
le 3 c'est La Russie, la fin de l'URSS etc...
puis ça prend carrément de la vitesse avec le 911 et la Guerre privée en Irak...retour sur les crises financières, genèse et conséquences, le capitalisme du désastre, Tsunami, Nelle Orléans, et le Krach de 2008. c'est remarquable, cette femme est une vraie Journaliste, (je me demandais si l'espèce n'avait pas totalement disparue).



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Naomi Klein / la stratégie du choc
par g.sandro Mer 4 Jan 2012 - 19:11

J'ai déniché un lien en une seule séquence, c'est plus confortable...
Que vous revisionniez ou découvriez cette merveille, il est absolument évident que c'est là une œuvre incontournable pour quiconque se préoccupe de ne pas se contenter de la version labellisée "pensée unique approved"de l'actualité et de l'Histoire, c'est pourquoi elle doit se frayer un chemin vers notre sélection vidéo (Section Géopolitique) où, du reste, j'étais persuadé qu'elle était déjà...
C'est mon second visionnage et je viens de réaliser que pas mal d'informations cruciales m'avaient complètement échappées la première fois.
Repenser à la version qui nous avait été servie par nos Journaux télévisés à l'époque des faits file tout simplement la gerbe...

Bon, trêve de bavardage, dégustez:

http://www.youtube.com/watch?gl=FR&v=MKeiChMRWTU



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Naomi Klein / la stratégie du choc
par du-puel Jeu 5 Jan 2012 - 9:47

bien d'accord : il s'agit d'un "must see".



© Armand Du-Puel /Hardinvestor
reproduction interdite : pas de copier / coller : utilisez un lien vers cet original.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Naomi Klein / la stratégie du choc
par marie Jeu 5 Jan 2012 - 17:46

c'est vraiment à voir, impérativement !



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19752

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Naomi Klein / la stratégie du choc
par g.sandro Jeu 5 Jan 2012 - 20:56

Ah, tu vois Marie, avant hier au tél je te disais que tu allais kiffer, tu semblais peu motivée, j'ai bien fait d'insister je vois....tchin king



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Naomi Klein / la stratégie du choc
par Imhotep Dim 15 Jan 2012 - 22:44

Merci merci merci
de m'avoir donné la possibilité de voir ce film extraordinaire, je crois que je vais faire du prosélytisme à son propos amur

Ah au fait, téléchargez le avant que big brother le supprime de la toile :

http://www.megaupload.com/?d=AFZAZ2HE

Bonne nuit


Si tu es prêt à sacrifier ta liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l'une ni l'autre.
En matière de complots, il y a deux pièges à éviter : le premier, c'est d'en voir nulle part ... et le second c'est d'en voir partout.
A la bourse tu as deux choix : t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement.
J'ai dépensé 90% de mon fric en filles, boissons et bagnoles. Le reste je l'ai gaspillé

   Imhotep

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   26/09/2011
  Messages :   1510

Revenir en haut Aller en bas
MessageL’impérialisme américain prédateur et criminel
par g.sandro Lun 22 Oct 2012 - 0:55

Citation :
L’impérialisme américain prédateur et criminel

Dimanche 21 oct 2012

http://charlesdornach.wordpress.com/2012/10/21/limperialisme-americain-predateur-et-criminel/

Posted by Dornach

Décrit dans un livre fleuve, voici une synthèse de la stratégie du choc de Naomi Klein qui informera plus d’un sur l’impérialisme américain qui fait tant de mal à la planète depuis plus d’un siècle, et fait des USA le plus grand prédateur de la planète, au mépris de ses nations et de ses peuples. Dans leur mentalité, rien ne vaut une bonne catastrophe pour ouvrir de nouveaux territoires.
Cette stratégie est motivé par le profit à grande échelle et la cupidité et est responsable des plus grands génocides socioéconomiques de la planète.

Cette stratégie comprend plusieurs phases :

- Le renversement d’un état souverain

Pour mettre la main sur un pays, les USA fomentent des fausses révolutions en finançant les groupes d’opposition qui commercent par essayer de déstabiliser le pouvoir en organisant des manifestations, sous prétexte de soustraire une nation opprimée à la brutalité d’un régime forcément dictatorial et de lui apporter la démocratie !

La seconde étape, si la première échoue, est d’essayer d’associer l’armée à ce coup d’état, de financer son coup de main et de la former aux techniques de guérilla et à la torture.

Si l’armée reste fidèle et le gouvernement en place résiste, des mercenaires sont formés et envoyés dans le pays visé, afin d’essayer de prendre le pouvoir pas les armes. Si l’infiltration échoue aussi, la dernière solution est l’invasion du pays par les forces armées américaines.

Une fois le gouvernement renversé les opposants au coup d’état sont capturés, emprisonnés, torturés, pour semer la terreur et réduire chez eux tout velléité de résistance. Sont même formés des brigades policières indépendantes de l’armée et de la police nationale, dont le financement est assuré par des multinationales américaines et dont l’impunité est responsable de tous les débordements que la population a vécu dans tous les pays renversés.
La torture est utilisée pour extorquer les plus d’information sur la résistance, puis comme thérapie, afin de faire des hommes des terrains vierges prêts à accepter la nouvelle idéologie que les USA veulent leur imposer.
L’enlèvement de masse est utilisé pour créer l’effroi chez la population et les famille sont rançonnées pour pouvoir récupérer leur parent vivant ou leur cadavre, ou l’arrêt des tortures.
Sans scrupules, s’il faut en passer par là, toute une partie de la population est massacrée comme au Chili pendant les années 1970.
Pour l’autre partie de la population qui était favorable à ce renversement, une garde part cède de vastes pouvoirs à ceux qui prétendent sortir le pays du chaos engendré par ce coup d’état.

La culture et l’expression politique sont censurés, au profit de l’idéologie que les USA veulent imposer et qu’ils ont le culot d’appeler démocratie !

Une dictature se met donc en place au détriment de toute une nation traumatisée et affaiblie, voire désorientée par le traitement de choc qu’elle vient de subir.

 - Le pillage du pays

Il ne suffit pas de renverser un pays, mais d’avoir convaincu certains opposants aux théories économiques que les USA vont imposer au pays ciblé.

Des jeunes économistes sont formés aux théories de Milton Friedmann, un juif sioniste, et envoyées sur place, afin de mettre en application cette théorie absurde et dévastatrice, le but étant de mettre la main sur les richesses du pays et de ses matières premières (pétrole, eau), sur l’économie du pays sans aucune contrepartie et d’installer des bases américaines, afin d’augmenter l’emprise de l’empire américain sur le monde.

Même si cette théorie devient impopulaire, car détruisant l’économie du pays cible, elle est imposée par la force, mais en général l’état de choc et l’effroi que le renversement du pays a provoqué suffit à supprimer toute résistance de la population.
Les entreprises conquistador américaines, envoyées après la conquête militaire du pays, pillent avec la même détermination et énergie impitoyable, les états traités comme des territoires coloniaux, ou cherchent sans relâche de nouvelles sources de profit dans le domaine public.

La phase du pillage peut aussi être découpée en plusieurs temps :

Privatiser le pays

Pour se faire : toutes les entreprises d’état sont privatisées en masse en les vendant à des multinationales américaines pour des cacahouètes, et sous le prétexte que leur vente est essentiel au redressement du pays. Ce racket est organisé avec la protection du gouvernement américain.
La plus part des employés sont licenciés pour soi-disant accroître leur compétitivité. Les concurrents sont écartés.

Ainsi un pan entier de l’économie de ce pays est mis à sac de façon paisible et démocratique.
La main mise sur le pétrole est le premier objectif : des contrats longs sont signés et la plus part des profits sont confisqués, privant la population des bénéfices de cette manne.
Ces multinationales mettent aussi la main sur les marchés locaux facilement au milieu du champ de bataille qu’est devenu le pays.
Ne résistant pas à cette concurrence déloyale, de nombreuses entreprises nationales ferment leur porte.
Les fonctions régaliennes sont sous-traitées au secteur privé au prix du marché, mais sans plus d’efficacité et de résultats, voire en accroissant les gaspillages. Dès lors l’Etat se contente à superviser plus ou moins bien les contrats passés avec les entreprises privées très souvent cliente du gouvernement américain.
Une armée de banquiers font la tournée des sociétés de courtage et des banques dans l’espoir de les acquérir pour une bouchée de pain.
Pour faciliter l’invasion du pays par les entreprises américaines, le contrôle du mouvement des capitaux est supprimé.
Bien sûr ces privatisations engendrent un chômage de masse car les employés autochtones sont remplacés par des étrangers. Elles provoquent aussi des vagues de suicides.

Tout le monde est touché : fonctionnaires, petits agriculteurs, entrepreneurs, syndicalistes, ou toute personne ne réussissant pas remonter la vague dévastatrice. Beaucoup viennent grossir les bidonvilles.
La reconstruction du pays détruit est réservé aux entreprises amies du gouvernement américain et aucune industrie du pays n’en bénéficie.

Même l’Etat américain pâtit de cette stratégie : une administration privée fantôme a été créé à l’aide des fonds publics menant le pays à la crise budgétaire, tant le déficit accumulé à fait grossier l’endettement des US. Les citoyens, qui ont financée cette économie parallèle, n’ont même pas leur mot à dire !

Déréglementer l’économie du pays

Une table rase du passé étant effectué, le second temps consiste à passer de la dictature à la guerre économique : toutes les lois sociales et règlements sont supprimés : Abolition du salaire minimum, conventions collectives et à imposer d’un modèle économique dur et acharné qui rend la vie dure à une majorité de gens : d’un côté un secteur public faible, mal financé et inefficace; d’un autre une structure privée parallèle et grassement financée.
Les sociétés américaines sont autorisées à posséder des parts entière des actifs des sociétés du pays envahi.
Les lois environnementales sont abolies, ouvrant la porte à un capitalisme sauvage.
Les frontières, au nom du libre-échange, sont ouvertes à la concurrence sauvage des entreprises principalement américaines et de ses alliés et l’impôt sur les sociétés est supprimé.
Une zone de franchise dite verte apparaît chaque fois que le complexe militaro-industriel s’abat sur le pays, creusant un fossé entre ses privilégiés : les entreprises américaines et les autochtones marginalisés.

Aussi, faute de pouvoir supporter la concurrence des produits importés, de nombreuses entreprises du pays ferment leurs portes.
L’Etat envahit et le secteur à but non lucratif, sont considérés comme des concurrents empiétant sur le marché privé.
Même le dirigeants des USA profitent du cataclysme qu’ils ont déclenchés en réalisant des profits grâce au désastre dont ils étaient responsables, comme Rumsfled et Bush pendant la guerre en Irak.
Réduction des dépenses

Toutes les dépenses sociales de la région, du pays envahit sont comprimées au maximum, voire supprimées. Le déficit budgétaire est éliminé en taxant les petits contribuables.

Bien sûr, il s’ensuit une recrudescence du chômage, de la pauvreté et des suicides.
Même les Américains pâtissent de cette stratégie : lorsqu’il faut rémunérer les entrepreneurs qui ont colonisé le pays, il n’y a pas de limite, par contre quand il faut financer les fonctions essentielles de l’Etat, les coffres sont vides.
Le gouvernement des US ferme les yeux sur les gaspillages, la mauvaise gestion, la surfacturation de ces entreprises, les erreurs en tout genre même répétées, l’important étant que celles-ci cotisent à sa caisse électorale et fournissent des bénévoles pour sa prochaine campagne.
Les entrepreneurs sont grotesquement surpayés, alors que la base qui fournit le travail est sous-payée.
Pour compenser les milliards versés, le budget fédéral, c’est à dire les aides sociales, est drastiquement réduit.

- Le nettoyage ethnique et culturel

Ayant détruit le pays ou profitant de sa destruction par un cataclysme naturel, les américains n’hésitent pas à chasser ou faire chasser une partie de la population des ses villages et de ses terres, si elle devient un obstacle à la reconstruction made in US, sous le prétexte d’une relance rapide de l’économie comme au Sri Lanka, lorsque des familles entières de pêcheurs furent chassées des plages, après le Tsunami.

Le peuple conquis en état choc, et donc étant devenu très vulnérable, est surtout préoccupé à sa survie matérielle, il s’agit de supprimer la nation forte, profondément enracinée dans le territoire et le laisser envahir par d’autres ethnies en ouvrant les frontières et en remplaçant sa culture par le modèle américain : le way of life américain.

Pour se faire, on commence par supprimer d’abord les vestiges de l’ancienne culture, l’exemple de l’Irak est tout fait marquant.
Enfin, pour donner le coup de grâce, on avive les affrontement entre communautés, leur division finissant par disloquer complètement la nation.

- La démocratie confisquée

Le gouvernement renversé est remplacé par des représentants américains ou par des représentants locaux désignés par les US.

Tant que les USA gardent le contrôle du pays, les promesses d’élections et rédaction d’une nouvelle constitution sont ajournés.

- L’asservissement du pays par la dette

Une fois que le peuple envahi a finalement réussit à chasser la dictature qui l’opprimait ou en remplaçant les chocs de l’invasion, de la destruction, du pillage et de l’occupation, les USA réduisent les peuples à la pauvreté, afin de les maintenir dans un état de dépendance et de soumission.
Comment ? La technique consiste à mettre en esclavage le peuple par la dette : au nom du libéralisme, l’état a été obligé d’emprunter auprès des banques privées (plus à sa banque centrale), c’est à dire auprès des banques anglo-saxonnes et leurs affidés : le FMI, la banque mondiale.
Avec le temps, la dette augmente et les impôts ne servent plus qu’à rembourser les intérêts de cette dette et l’état n’est plus capable de rembourser la dette elle même, tellement elle devenue insupportable !

Une autre technique consiste à trafiquer les comptes d’un état et de le déclarer en faillite, afin de pouvoir lui imposer le volet économique de la stratégie du choc avec l’aide du FMI et de la banque mondiale.

Cette croisade néolibérale n’apporte jamais la prospérité et la paix, mais la pauvreté, l’insécurité, l’accroissement des inégalités, la corruption, la dégradation de l’environnement.
Elle extorque un pays de toutes ses richesses au profit des USA.

Entre 25% et 65% de la population est mise au rancart à cause de cet impérialisme criminel et prédateur.

Les pays qui ont été victime de cette stratégie du choc sont : l’Argentine, le Chili, la Bolivie, la Thaïlande, la Corée, la Malaisie, l’Indonésie, le Mexique, le Brésil, L’Irak, l’Afghanistan.

Aujourd’hui, c’est le tour des pays européens, de la Syrie et bientôt de l’Iran, mais des pays ayant compris cette stratégie, s’unissent pour lutter contre : la Russie; le Venezuela, la Chine, l’Argentine.



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
Naomi Klein / la stratégie du choc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hardinvestor :: Argent - Or - Monnaie - Géopolitique / Forums publics :: Economie/Monnaie, Géopolitique, Environnement-Santé-
Sauter vers:




cours de l’or en dollar   cours de l’argent en dollar   cours du Hui   cours de l’or en euro   cours de l’argent en euro   ratio or argent