!-- Go to www.addthis.com/dashboard to customize your tools -->
Hardinvestor HardinvestorTraduire: TraductionSuivre:  Hardinvestor sur TwitterHardinvestor sur FacebookVidéos Hardinvestor DailymotionVidéos Hardinvestor YoutubePartager:  Partager

Hardinvestor- Investir sur l’or et l’argent Hard Investor   |  Silver is King, Go gold!

Pourquoi et comment investir dans l’or et l’argent ? Plus qu’un placement d’opportunité, il s’agit avant tout de sécuriser le pouvoir d’achat de votre épargne contre l’érosion monétaire et les conséquences de la crise systémique mondiale, tout en déjouant les pièges que réserve le marché de l’or et de l’argent, à l’investisseur non averti.


 

 Partagez  |

INTERNET en danger... on s'en prend à nos libertés, alors gaffe...!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageAuteur
MessageDémontage des mensonges de la Commission Européenne sur l'ACTA
par g.sandro Lun 30 Jan 2012 - 20:27

Démontage des mensonges de la Commission Européenne sur l'ACTA

http://www.laquadrature.net/fr/d-montage-des-mensonges-de-la-commission-europ-enne-sur-acta

Citation :
Démontage des mensonges de la Commission Européenne sur l'ACTA
Soumis le 30 janv. 2012 - 15:29
ACTA communiqué
Version imprimable Partager Anglaise
Paris, le 30 janvier 2012 - La Commission Européenne une azimuts Lancé UNE Tous offensif versez présentatrice ACTA Comme un Accord commercial banal, inoffensif versez les Droits fondamentaux et l'Accès aux savoirs. Dañs documents Drogues illicites, la Commission tente d'Imposer l'ACTA UA Parlement Européen en balayant les critiques légitimes s'expriment Qui Encontre fils d'un. Maïs CES tromperies ne RÉSISTANT Pas à l'analyser.
Alors Que La Branche exécutive de l'UE (Commission Européenne et les gouvernements de 22 Etats Membres) un officiellement Signé ACTA 1 , La Voie Ouverte HNE un fils Examen par le Parlement Européen. Ses 754 Membres en Ontario Cours au Processus de l'ONU d'Drogues illicites Qui durera mois, l'occasion d'accepteur de rejeter l'ACTA ous.
Les Membres du Parlement Européen sont déjà-Soumis à de fortes pressions, non SEULEMENT des lobbyistes des industries du copyright MAIS also de la direction «commerce international» de la Commission Européenne 2 Qui a négocié l'ACTA En toute opacité Durant plus de de Trois ans. Les Citoyens doivent contacter les Membres du Parlement Européen et Dénoncer les mensonges révoltants de la Commission, AFIN de s'assurer Que les Valeurs démocratiques de l'UE soient respectées. Les eurodéputés doivent s'engager à Travailler en Commission parlementaire d'AFIN Obtenir le Rejet de l'ACTA.
«La Commission Européenne ment éhontément aux eurodéputés en présentant l'ACTA Comme un accord acceptable. En signant ACTA AVEC les Etats Membres de l'UE, la Commission européene une fel fi des critiques légitimes de Milliers de Citoyens Européens Qui Ont Manifeste CES Derniers jours Contre l'ACTA. Les Citoyens doivent contacter Chaleurs Élus versez rétablir La Vérité: ACTA EST UN contournement de la Démocratie et Attaque Les libertés versez rame de Protéger les Modèles Economic dépassés d'industries de rentes. » déclare Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.
Téléchargez Notre analyse exposant les mensonges de la Commission Européenne sur l'ACTA.


ACTA est pire que SOPA

Sur son site , la Commission européenne prétend que l'ACTA "n'est pas SOPA". Ceci est correct. D'une certaine façon importante, l'ACTA est pire que SOPA. ACTA est le plan mondial pour les lois répressives telles que SOPA:
ACTA est une source d'inspiration pour SOPA / PIPA aux États-Unis. Bien SOPA peut avoir été mis de côté pour un moment, l'ACTA est un accord global négocié en dehors des arènes démocratiques et destiné à être imposée au niveau mondial. Par ailleurs, si SOPA devait être adopté, le Congrès américain pourrait modifier ou abroger. ACTA empêcher l'Union européenne et ses États membres ainsi que d'autres signataires de changer leurs droits d'auteur et droit des brevets, et de fixer leur politique d'exécution brisée et brutale de s'adapter à la nouvelle économie de partage.
Si l'ACTA est adopté, il sera possible pour l'industrie du divertissement pour faire pression sur tous les acteurs d'Internet sous la menace de sanctions pénales (art.23). Les intermédiaires seront donc contraints de déployer (art.27) le blocage automatisé, le filtrage des communications et de suppression des contenus en ligne. De telles mesures vont inévitablement restreindre les libertés des utilisateurs en ligne.
Appel de l'ACTA pour la «coopération» entre les détenteurs de droits et fournisseurs de services Internet est également préconisée par la Commission européenne comme «mesures extrajudiciaires» et «alternative aux tribunaux». Cela signifie que les missions de police (surveillance et la collecte de preuves) et de la justice (amendes) pourraient être remis aux acteurs privés, en contournant l'autorité judiciaire et le droit à un procès équitable. En défendant cette politique de SOPA style de l'ACTA, la Commission ouvre la voie pour l'agenda d'exécution des industries du copyright », empêchant tout véritable débat sur ​​les alternatives à la répression. Cela concorde avec la révision annoncée des directives IPRED et eCommerce.
Voir aussi La Quadrature du l'analyse du texte définitif du chapitre numériques ACTA.

Démystifier la Commission européenne "fait-feuille" sur l'ACTA

Dans un document de publié sur son site et circulant dans le Parlement de l'UE, la Commission transmet plus de mensonges au sujet de l'ACTA.
Vous pouvez télécharger l'analyse suivante en format PDF 3 .
1. "ACTA est important pour la compétitivité extérieure de l'UE, la croissance et l'emploi ainsi que pour la sécurité des citoyens"
ACTA est un sous-produit direct de l'offensive de lobbying lancée en 2004 par la Chambre de Commerce Internationale, présidée par le PDG puis de Vivendi-Universal, Jean-René Fourtou, dont la femme a agi comme l'UE le rapporteur du Parlement pour la directive relative au respect des DPI ( IPRED ) adoptée la même année. Il est l'un des pires exemples d'intérêts privés reprenant l'élaboration des politiques.
ACTA pourrait avoir été négociée, comme les autres accords commerciaux, mais elle n'est pas seulement un accord commercial sur les tarifs. Au lieu de cela, l'ACTA généralise extrêmes sanctions civiles et élargit le champ des sanctions pénales.
Reliure à l'UE de ces modèles dépassés, et le déploiement de systèmes qui peuvent être utilisés comme anti-competitve armes ne freinera l'innovation, la concurrence et la croissance. Non seulement dans l'économie numérique, mais dans de nombreux domaines qui reposent sur le libre partage des connaissances, de l'agriculture à la santé.
Il n'ya jamais eu aucune évaluation d'impact sur la nécessité d'un tel accord plurilatéral. La Commission n'a jamais prouvé que l'application de normes plus strictes dans le monde entier serait en fait bénéficier d'intérêt public de l'UE, et encore moins le reste de la planète.
Au lieu d'imposer aux pays en développement ACTA, l'UE doit de toute urgence envisager les conséquences à plus large de ses politiques actuelles (EUCD, IPRED) sur l'innovation, l'accès à la culture et les droits fondamentaux, et la réforme de ces politiques pour jeter les bases d'un véritable fondée sur la connaissance économie.
Contrairement aux affirmations de la Commission, la transparence sur l'ACTA n'a été rendue possible après les documents de négociation ont été divulgués par les initiés inquiets des conséquences de l'ACTA. Ces fuites contraint les négociateurs à libérer les textes de négociation dans le printemps de 2010, plus de 3 ans après le début des négociations.
La négociation et la mise en œuvre de l'ACTA contourne légitimes des organisations internationales (OMC, OMPI), où le droit d'auteur, brevets et marques de politique sont discutés. Cela est d'autant plus inacceptable considérant qu'un nombre croissant de pays comprennent l'importance de réformer ces politiques en rupture avec la répression aveugle.
2. "ACTA est un accord équilibré, offrant une protection adéquate aux secteurs qui en ont besoin, tout en sauvegardant les droits des citoyens et des consommateurs"
Garanties dans le texte sont purement générique et déclaratives, principalement dans les parties générales de l'accord, où des dispositions d'exécution, généralement définies en termes vagues, sont contraignantes pour les signataires. Par exemple, une étude réalisée par des professeurs juridiques Kroff et Brown souligne que l'ACTA "globale renforce de manière significative les mesures d'exécution (celles en particulier du droit pénal), sans aucune des garanties et exceptions nécessaires pour assurer un équilibre entre les intérêts des ayants droit et les parties».
La Commission affirme l'ACTA ne va pas plus loin que les acquis de l'UE, mais conduisant UE juristes ont clairement indiqué que sur les points importants qu'il ne : en particulier sur les mesures pénales, pour lesquelles il n'est pas acquis de l'UE, et sur ​​les mesures aux frontières et de dommages et intérêts.
La lettre de l'ACTA ne peut être contraire à la directive commerce électronique, l'EUCD ou IPRED, mais les renforce et empêche les législateurs de l'UE de les modifier sur des points cruciaux.
La logique d'ensemble du chapitre numériques ACTA ouvre la voie aux mesures extrajudiciaires, semblables à ceux de SOPA et PIPA, selon lequel les détenteurs de droits et les FAI ou les fournisseurs de services financiers serait «coopérer» à prendre les "mesures" contre les violations alléguées qui ne pouvait s'élever à mécanismes de censure, sans passer par une procédure régulière et le droit à un procès équitable.
Cette lecture est confortée par les sanctions pénales prévues pour "complicité" infractions (art. 23.4). Ces préoccupations sont également accentuées par la Commission de l'UE la stratégie DPI et de la refonte de la directive IPRED et eCommerce.
3. "ACTA est d'environ de manière adéquate l'application des droits existants de propriété intellectuelle, mais ne crée pas de nouveaux droits"
ACTA modifie la portée des sanctions pénales dans les Etats membres de l'UE, assurant qu'ils seront appliqués pour les cas d'infraction sur une "échelle commerciale", défini comme «un avantage économique ou commercial direct ou indirect» (art. 23.1). Ce terme est vague, sujette à interprétation, et juste totalement faux quand il s'agit de déterminer la portée de l'application proportionnée, car elle ne fait aucune distinction entre les infractions commerciales et sans but lucratif. Des pratiques sociales, comme non-lucratif de partage de fichiers entre les individus, ainsi que l'édition d'un site d'information réussie ou distribuant outils technologiques novateurs, pourrait être interprété comme "échelle commerciale".
En étendant la portée des sanctions pénales pour «complicité» à ces «contrefaçon à une échelle commerciale", l'ACTA va créer des outils juridiques menacent tout acteur de l'Internet. Les fournisseurs d'accès, de service ou d'hébergement seront donc souffrir de l'incertitude juridique massifs, les rendant vulnérables à des litiges par les industries du divertissement.
La présidence du Conseil de l'UE (représentant les 27 gouvernements des États membres) ont eu à négocier l'ACTA en collaboration avec la Commission. La présidence a négocié la "sanction pénale" chapitre de l'ACTA, qui ne pouvait pas être négocié par la Commission comme le droit pénal fait partie des compétences des États membres. Cela illustre qu'il n'ya pas acquis de l'UE sur les sanctions pénales et prouve que l'ACTA ne changer la loi de l'UE.
Au-delà de l'élargissement du champ d'application de droits d'auteur, brevets et marques déposées, l'ACTA établit de nouvelles règles de procédure favorisant les industries du divertissement. Ces procédures auront un effet paralysant sur les dramatiques innovateurs et créateurs potentiels, surtout compte tenu des dispositions de l'ACTA dommages folle (lors d'un procès, les ayants droit seront en mesure de soumettre leur forme préférée de calcul des dommages, voir l'art. 9.1).
Dans l'avenir, la portée de l'ACTA pourrait aussi être facilement étendu à travers le «comité ACTA». Ce dernier aura le pouvoir d'interpréter et de modifier l'Accord après qu'il aura été ratifié, et proposer des amendements. Un tel processus législatif parallèle, ce qui équivaut à signer un chèque en blanc pour les négociateurs de l'ACTA, créerait un précédent au durablement en contournant les parlements dans l'élaboration des politiques cruciales, et il est inacceptable dans une démocratie. Ce seul fait devrait justifier que l'ACAC soit rejetée.
4. "ACTA a une large couverture, afin de protéger tous les créateurs et les innovateurs européens, à travers un large éventail de moyens»
Chine, Russie, Inde et Brésil, pays où la plupart des contrefaçons sont produites, ne font pas partie de l'ACTA, et ont déclaré publiquement qu'ils ne seront jamais. Considérant l' opposition généralisée à l'ACTA, l'accord a perdu toute légitimité sur la scène internationale.
Encore une fois, la Commission n'a même pas prouvé la nécessité de nouvelles mesures d'exécution, ni que les mesures existantes sur les ADPIC ne sont pas suffisants.
La Commission conserve le renforcement de la répression, quand en contrefaçon de nombreux cas sont à sa base une défaillance du marché due à l'insuffisance des modèles d'affaires détenteurs de DPI et des contrats. Dans le même temps, aucune initiative de la Commission de l'UE existe pour adopter une approche positive à discuter nouveaux modèles de financement pour l'économie de la culture pour s'adapter à l'environnement numérique.
Indications géographiques - un point clé pour les petites entreprises d'Europe et du patrimoine culturel - sont généralement exclus de l'ACTA. Les quelques références aux indications géographiques dans l'ACTA aura pas ou très peu d'effet sur le droit des pays tiers »nationale.
Prenez contact avec les membres du parlement de l'UE et de s'assurer qu'ils savent ce que l'ACTA est vraiment à propos. Visitez notre page de notre campagne dédiée .
La FFII a également rédigé une analyse détaillée de réponse à un autre document de la Commission européenne sur l'ACTA appelé «10 mythes sur l'ACTA».
1. https://www.laquadrature.net/fr/acta-sign-par-lue-ensemble-nous-devons-l ...
2. La direction générale du «commerce international» et son fils commissaire Karel De Gucht, sont reponsables d'ACTA-au Sein de la Commission.
3. http://www.laquadrature.net/files/Debunking_the_EU_Commissions_fact-shee ...



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageACTA c'est 1984, Soleil Vert et Le meilleur des Mondes; 5 minutes contre la dictature
par g.sandro Jeu 9 Fév 2012 - 19:07

Adriano Celentano

VIDEO : L’euro députée Sandrine Bélier explique les Dangers de #ACTA en 5 minutes et appelle à la mobilisation le 11 février
torrentnews.net
Pour participer aux manifestations du 11 février cliquez ici : http://wiki.stoppacta-protest.info/FR:Overview_Demos (il vous suffira ensuite de cliquer sur votre ville pour obtenir l’heure, le lieu du rendez-vous, ainsi que le groupe facebook pour discuter avec les autres manifestants de votre vil...

http://torrentnews.net/2012/02/09/4925-euro-deputee-sandrine-bellier/?utm_source=twitterfeed&utm_medium=facebook



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageACTA - La loi qui veut détruire notre Internet
par g.sandro Sam 10 Mar 2012 - 22:18

ACTA - La loi qui veut détruire notre Internet
www.youtube.com
Une loi qui se veut appliquée à l'échelle mondiale, créée par des personnes qui ne connaissent rien à Internet, détruira notre Internet


http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=I9i2S2ootNI



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
Messageacta / le parlement européen rejette la loi !
par marie Mer 4 Juil 2012 - 15:38

Citation :
Le Parlement européen a définitivement rejeté mercredi le traité anti-contrefaçon ACTA, enterrant ainsi toute possibilité pour l'UE de ratifier cet accord international controversé qui selon ses détracteurs menace les libertés individuelles, notamment celles des internautes.






http://lci.tf1.fr/high-tech/le-parlement-europeen-rejette-acta-7400721.html





tchin



Bon, faut voir ce qu'ils vont nous concocter, now ...



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19752

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: INTERNET en danger... on s'en prend à nos libertés, alors gaffe...!!!
par nofear Mer 4 Juil 2012 - 16:51

c'était déjà dans la file zapping/news de la nuit dernière mais il est bon de le rappeler .


© Nofear / Hardinvestor / On appelle esprit libre celui qui pense autrement qu'on ne s'y attend de sa part en raison de son origine, de son milieu, de son état et de sa fonction, ou en raison des opinions régnantes de son temps. Il est l'exception, les esprits asservis sont la règle. Ce que ceux-ci lui reprochent, c'est que ses libres principes, ou bien ont leur source dans le désir de surprendre ou bien permettent de conclure à des actes libres, c'est-à-dire de ceux qui sont inconciliables avec la morale asservie." (Friedrich NIETZSCHE, Humain, trop humain) mon tweet perso: @ghostbikerman

   nofear

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   03/10/2009
  Messages :   2397

Revenir en haut Aller en bas
MessageDRM espion : Microsoft veut (et va pouvoir) compter les spectateurs chez vous !
par g.sandro Mar 6 Nov 2012 - 13:33

DRM espion : Microsoft veut (et va pouvoir) compter les spectateurs chez vous !

http://www.numerama.com/magazine/24199-drm-espion-microsoft-veut-compter-les-spectateurs-chez-vous.html

Microsoft a obtenu un brevet sur un nouveau système de DRM, qui permettrait aux ayants droit de limiter le nombre de spectateurs ayant le droit de regarder un programme loué sur les services de vidéo à la demande. Pour y parvenir, Microsoft propose d'utiliser la caméra du Kinect pour espionner les spectateurs chez eux.

L'enfer est pavé de bonnes intentions. Actuellement, lorsque vous louez un film sur un service de vidéo à la demande, le prix est le même quel que soit votre situation familiale. Vous payez la même chose pour regarder le dernier dessin animé de Disney, que vous soyez seul dans votre studio ou que vous soyez un couple marié avec quatre enfants, tous assis sur le grand canapé du salon. Contrairement aux salles de cinéma qui vendent leurs places à l'unité, les ventes et locations de films se fichent du nombre de spectateurs, faute d'avoir les moyens techniques de les comptabiliser. Les producteurs doivent donc arbitrer le prix unique pour qu'il soit acceptable par tous, du célibataire qui ne sait pas quoi faire de sa soirée jusqu'à la famille qui fait de la location d'un film le grand évènement familial de l'année.

Or Microsoft vient de se faire délivrer le 1er novembre un brevet déposé le 26 avril 2011, qui propose d'apporter une réponse technologique aux rêves les plus fous des producteurs. Le brevet porte sur "un système et une méthode de présentation de contenu permettant aux fournisseurs de contenus de réguler la présentation du contenu sur une base de vue-par-utilisateur".

Jusqu'à présent, les DRM utilisés par les éditeurs prévoient de limiter le nombre de copies qui peuvent être faites du contenu, de le rendre illisible après un temps donné, ou encore de limiter le type d'appareil pouvant être employé pour le lire. Mais Microsoft propose d'ajouter aux contenus une "option de licence associée sur le nombre de consommateurs individuels ou de spectateurs autorisés à consommer le contenu".


"Les utilisateurs qui consomment le contenu sur un écran d'appareil sont surveillés de sorte que si le nombre de vues-utilisateurs prévu par la licence est dépassé, une mesure corrective puissent être prise", indique le brevet. Il précise que la licence peut prévoir de limiter le nombre d'utilisateurs simultanés, ou consécutifs, ce qui suppose de conserver en mémoire qui a vu quels contenus.

La caméra du Kinect, le système de reconnaissance de mouvements dédié à la Xbox 360, est bien sûr le vecteur idéal pour permettre cette surveillance des spectateurs au moment où ils regardent un film loué sur la console de Microsoft, ou sur les futurs téléviseurs basés sur Windows 8.


à lire aussi
Microsoft va remplacer Windows Live Messenger par Skype



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: INTERNET en danger... on s'en prend à nos libertés, alors gaffe...!!!
par du-puel Mer 7 Nov 2012 - 9:53

ouais bof, on peut ne pas utiliser ouinedoze, ne pas avoir de webcam ou en masquer l'objectif.

je me méfierais davantage des porte-dérobées potentiellement incluses dans les logiciels "fermés" à la waindoze.



© Armand Du-Puel /Hardinvestor
reproduction interdite : pas de copier / coller : utilisez un lien vers cet original.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
Messagecommentaire d'un de nos lecteurs
par contact.lecteurs Mer 7 Nov 2012 - 14:27

Citation :
Certes (j'utilise moi-même Gnu/Linux depuis 1999), il n'empêche qu'un jour, les
films pourraient n'être visionnables que si l'on est équipés d'une télé équipée
de Windows 9 ou 10, intégrant la technologie anciennement baptisée "kinect", et
uniquement si celle-ci a bien détecté les personnes devant l'écran...
Pour
l'instant on est loin de tout ça mais ça va très vite, alors il ne faut pas
sous-estimer leurs créations liberticides...



Pour toutes suggestions / questions /  infos à partager sur nos forums publics: Argent Or
N'hésitez pas à m'en faire part Ici  

   contact.lecteurs

  Staff
 Staff

  avatar

  Inscription :   16/03/2005
  Messages :   303

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: INTERNET en danger... on s'en prend à nos libertés, alors gaffe...!!!
par du-puel Jeu 8 Nov 2012 - 11:12

Entièrement d'accord avec la remarque de notre lecteur : mieux vaut rester éveillé ;

A ce propos, il existe déjà une mesure opérationnelle : la taxe sur les supports de stockage au profit des artistes (ou en faveur du train de vie de leurs représentants ?) au motif que l'acheteur pourraient y effectuer des copies privées d'oeuvres protégées, même si, comme moi, il ne le fera jamais. Cela relève, selon moi, de "l'enrichissement sans cause" ou du suspect, coupable d'office par présomption, qui doit prouver son innocence sans qu'il ne puisse techniquement jamais le faire.



© Armand Du-Puel /Hardinvestor
reproduction interdite : pas de copier / coller : utilisez un lien vers cet original.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: INTERNET en danger... on s'en prend à nos libertés, alors gaffe...!!!
par nofear Jeu 8 Nov 2012 - 18:39

oui bon consommer du navet-film n'est que paresse et luxure , entretenir une industrie parasite de propagande et frou-frou.

Comme bien d'autres innovations , le cinéma , la musique etc ne sont plus des outils culturels mais des suppôts du mercantilisme à outrance.

Tant qu'il y aura du con-sommateur ignorant et docile , tout va bien.

Heil !


© Nofear / Hardinvestor / On appelle esprit libre celui qui pense autrement qu'on ne s'y attend de sa part en raison de son origine, de son milieu, de son état et de sa fonction, ou en raison des opinions régnantes de son temps. Il est l'exception, les esprits asservis sont la règle. Ce que ceux-ci lui reprochent, c'est que ses libres principes, ou bien ont leur source dans le désir de surprendre ou bien permettent de conclure à des actes libres, c'est-à-dire de ceux qui sont inconciliables avec la morale asservie." (Friedrich NIETZSCHE, Humain, trop humain) mon tweet perso: @ghostbikerman

   nofear

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   03/10/2009
  Messages :   2397

Revenir en haut Aller en bas
MessageLa surveillance des gouvernements sur Internet est en hausse
par g.sandro Jeu 15 Nov 2012 - 2:23

http://www.01net.com/editorial/580045/la-surveillance-des-gouvernements-sur-internet-est-en-hausse/

Citation :
La surveillance des gouvernements sur Internet est en hausse
Particulièrement actives, les autorités françaises ont plus que doublé le nombre de demandes de retrait de contenus, selon les dernières statistiques publiées par Google.

AFP01netle 14/11/12 à 09h49


Le géant de l'Internet a constaté au premier semestre une augmentation des demandes de gouvernements pour obtenir des données concernant les internautes ou pour retirer des contenus de la Toile, selon un rapport de transparence publié mardi 13 novembre. « C'est la sixième fois que nous publions ces données, et une tendance se dessine clairement : la surveillance gouvernementale est en hausse », a commenté Dorothy Chou, une analyste de Google, dans un message sur le blog officiel du groupe américain.
Sur les six premiers mois de 2012, Google dit avoir reçu 20 938 demandes émanant d'organismes gouvernementaux souhaitant obtenir des informations sur 34 614 comptes d'utilisateurs, détaille-t-elle. Sur les six mois précédents, le nombre de ces demandes était de seulement 18 257. Et il est en augmentation constante depuis le premier rapport de ce type publié par le groupe, concernant le deuxième trimestre 2009 (12 539 demandes).
L'entreprise américaine dit par ailleurs avoir reçu au premier semestre de cette année « 1 789 requêtes gouvernementales visant à retirer 17 746 éléments de contenu ». Cela représente une nette progression comparé aux six mois précédents (1 048 requêtes), alors que ce nombre était resté jusque-là relativement stable depuis la première édition du rapport (1 031 requêtes).

Les contenus concernés apparaissaient sur divers sites du groupe, tels YouTube ou Google Search, et peuvent être jugés diffamatoires, poser des problèmes de sécurité ou de protection des données privées, être des critiques de gouvernements, pornographiques, violents, enfreindre les droits d'auteur… Google n'a pas forcément accédé à toutes les demandes.
Le groupe Internet détaille aussi les données pays par pays. En France par exemple, il fait état d'un nombre de demandes de retrait de contenus qui a plus que doublé (+132 %) comparé aux six mois précédents.



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: INTERNET en danger... on s'en prend à nos libertés, alors gaffe...!!!
par du-puel Jeu 15 Nov 2012 - 10:02

Et la taxe sur les supports de stockage va augmenter (exploser même).

Particulièrement celle frappant les "smartphones", au motif qu'il seraient davantage utilisés pour stocker de la zizique et des films. Prétexte audacieux puisque ces films et musiques sont souvent achetés en ligne via itunes & co.

Ce racket, ce vol en bande organisée, dont je suis victime je le refuse. Pour mes sauvegardes, j'achète mes clefs et disques USB à l'étranger.

Et comme mon futur "smartphone" sera destiné à mes télécommunications et à des applis de navigation, maritime et aéronautique, je vais également l'acheter à l'étranger sous garantie mondiale du fabriquant.


.



© Armand Du-Puel /Hardinvestor
reproduction interdite : pas de copier / coller : utilisez un lien vers cet original.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageL'inquiétante normalisation du DPI adoptée par l'UIT
par g.sandro Dim 9 Déc 2012 - 18:19

L'inquiétante normalisation du DPI adoptée par l'UIT

Le début de traque organisée dans le plus grand secret par l'UIT-T via l'ONU, s'en sera bientôt fini de la "liberté" relative sur Internet.


http://www.numerama.com/magazine/24452-l-inquietante-normalisation-du-dpi-adoptee-par-l-uit.html



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: INTERNET en danger... on s'en prend à nos libertés, alors gaffe...!!!
par contact.lecteurs Mer 5 Juil 2017 - 14:06

Jackie a écrit:
Bonjour , Lors de la lecture de votre page, j’ai pu voir que vous mentionniez Reporters Sans Frontières, j’ai donc pensé que la liberté de la presse était un sujet qui pourrait vous intéresser.
On peut clairement déclarer que les temps sont durs, de nos jours, pour les journalistes un peu partout dans le monde, si on prend en compte les découvertes faites quant à la surveillance des citoyens, et notamment des journalistes et de leurs sources.
Je vous invite donc à consulter et partager un guide, écrit par un journaliste pour ses collègues partout dans le monde. Il pourra les aider à protéger leur travail et accomplir leur mission.
https://fr.vpnmentor.com/blog/la-confidentialite-en-ligne-pour-les-journalistes/


Si vous pouviez l’ajouter à votre page ou le partager sur les réseaux sociaux, vous seriez d’une grande aide pour la protection de la confidentialité en ligne des journalistes.

Merci d’avance pour votre contribution, Jackie


Pour toutes suggestions / questions /  infos à partager sur nos forums publics: Argent Or
N'hésitez pas à m'en faire part Ici  

   contact.lecteurs

  Staff
 Staff

  avatar

  Inscription :   16/03/2005
  Messages :   303

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: INTERNET en danger... on s'en prend à nos libertés, alors gaffe...!!!
par g.sandro Lun 17 Juil 2017 - 20:37

Merci de cette contribution qui vient d'être mise sur la page FB du site
tchin



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
INTERNET en danger... on s'en prend à nos libertés, alors gaffe...!!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hardinvestor :: Argent - Or - Monnaie - Géopolitique / Forums publics :: Economie/Monnaie, Géopolitique, Environnement-Santé-
Sauter vers:




cours de l’or en dollar   cours de l’argent en dollar   cours du Hui   cours de l’or en euro   cours de l’argent en euro   ratio or argent