!-- Go to www.addthis.com/dashboard to customize your tools -->
Hardinvestor HardinvestorTraduire: TraductionSuivre:  Hardinvestor sur TwitterHardinvestor sur FacebookVidéos Hardinvestor DailymotionVidéos Hardinvestor YoutubePartager:  Partager

Hardinvestor- Investir sur l’or et l’argent Hard Investor   |  Silver is King, Go gold!

Pourquoi et comment investir dans l’or et l’argent ? Plus qu’un placement d’opportunité, il s’agit avant tout de sécuriser le pouvoir d’achat de votre épargne contre l’érosion monétaire et les conséquences de la crise systémique mondiale, tout en déjouant les pièges que réserve le marché de l’or et de l’argent, à l’investisseur non averti.


 

 Partagez  |

Flanby President

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
MessageAuteur
Message Tu le sens le changement?
par g.sandro Mer 10 Avr 2013 - 21:50

Tu le sens le changement?




Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook



Dernière édition par g.sandro le Mer 15 Mai 2013 - 0:23, édité 1 fois

   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
Messagel'ANI qui vous veut du mal (suite)
par g.sandro Lun 15 Avr 2013 - 1:18

l'ANI qui vous veut du mal (suite)

http://www.m-pep.org/spip.php?article3274



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageCommentaire de F.A à la réaction de Filoche sur l"ANI
par g.sandro Dim 28 Avr 2013 - 15:49

François Asselineau - Union Populaire Républicaine ---
C'est, encore et toujours, le système des "lieutenants".
M. Filoche est très utile au PS, comme le sont MM. Valls ou Montebourg, car ils servent à faire plaisir à tout le monde.

- M. Filoche, qui donne de façon très rusée dans le sentimental et la larme à l'oeil, sert à attirer au PS les affectifs, les colériques, et tous ceux qui n'en peuvent plus du démantèlement de nos acquis sociaux.

- M. Montebourg sert à attirer au PS les électeurs de gauche tentés par les rodomontades de M. Mélenchon.

- M. Moscovici sert à attirer au PS les européistes et les financiers, en leur prouvant que les effets de tribune de MM Filoche ou Montebourg ne sont que des attrape-gogos pour les électeurs.

- M. Valls sert à attirer au PS les électeurs de droite ou de centre droit, par ses coups de menton sécuritaires.

- M. Désir sert à attirer au PS les amateurs de la "diversité".

Etc.

Tous ces "lieutenants" ne sont médiatisés que pour ratisser l'électorat de toutes les opinions et l'apporter, sur un plateau d'argent, à une marionnette de l'oligarchie.

Comme son nom l'indique, un "lieutenant" est un "tenant lieu de..." : ce n'est qu'un leurre.

FA



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageRéforme du travail outre-Rhin : Elle met en garde la France !
par marie Mar 14 Mai 2013 - 12:49

Réforme du travail outre-Rhin : Elle met en garde la France !




http://french.ruvr.ru/2013_05_13/Reforme-du-travail-outre-Rhin-Elle-met-en-garde-la-France/



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19731

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Flanby President
par g.sandro Mer 15 Mai 2013 - 0:32

Oui, les échos récents obtenus d'un contact à Pôle emploi, sous couvert d'anonymat, sont assez alarmants; en outre le personnel est complètement mis sous pression pour radier en masse, et évalué sur sa capacité à présenter des stats flatteuses ... bon sang , bien sur crane no comment ! non ! chut ! orage



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageOpen Bar Microsoft : une députée demande des comptes à la Défense
par g.sandro Mar 28 Mai 2013 - 18:38

Open Bar Microsoft : une députée demande des comptes à la Défense

ENFIN !!!
Cet épisode est un scandale absolu qui témoigne de la vassalisation, que dis-je, de la servitude volontaire à l'Empire...

http://www.pcinpact.com/news/80047-open-bar-microsoft-deputee-demande-comptes-a-defense.htm



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageLa ridicule révolte de Hollande contre l’UE
par g.sandro Sam 1 Juin 2013 - 20:04

La ridicule révolte de Hollande contre l’UE

http://forumdemocratique.fr/2013/06/01/la-ridicule-revolte-de-hollande-contre-lue/

Citation :
« La Commission n’a pas à dicter ce que nous devons faire » : c’est par ces mots que François Hollande a réagi à la potion amère néolibérale proposée (imposée ?) par Bruxelles. Mais derrière le coup de menton du préfet de la France à ceux auxquels il se soumet, se cache bien l’agenda des années à venir…
La Commission présidente, c’est maintenant !

Comme le souligne justement Jack Dion dans Marianne, la feuille de route des eurocrates est un condensé, adouci cependant, des potions amères infligées aux pays « aidés » par l’Europe. L’inventaire de Bruxelles est assez stupéfiant tant cela ressemble in fine à un programme politique, tel qu’il aurait pu être présenté lors de l’élection présidentielle l’an dernier. Il y a quelque chose de révoltant à voir des technocrates non élus recommander de manière aussi précise des mesures, donnant ainsi l’impression que notre président est au mieux le préfet d’une région de l’Union Européenne.
Le Figaro a retraduit ces propositions en « Dix commandements de Bruxelles à Hollande » : une baisse des déficits à 3.9% en 2013, 3.6% en 2014 et 2,8% en 2015, une réforme de l’organisation territoriale, la réforme des retraites avant fin 2013 (sic), la simplification et la réduction de l’impôt sur le revenu et les sociétés, la baisse du coût du travail, la baisse des dépenses de santé, la libéralisation des professions réglementées, l’accord sur la flexibilité et de sécurisation (re-sic) de l’emploi, la réforme de l’assurance-chômage et la fin des tarifs réglementés du train, du gaz et de l’electricité.

Du coup, la présidence de la République a été contrainte de rectifier l’impression calamiteuse que pouvait donner cette publication, à savoir celle d’un pays sous tutelle, en recalibrant le message : « nous, nous avons à respecter les engagements européens par rapport à la réduction des déficits. En ce qui concerne les réformes structurelles, c’est à nous, et à nous seuls, de dire quel sera le bon chemin pour atteindre l’objectif ». François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont rappelé qu’ils avaient déjà lancé le processus pour réformer les retraites, sans attendre la Commission.

La double malhonnêteté de François Hollande
Mais ce faisant, François Hollande est malhonnête. En effet, c’est bien lui qui a signé le TSCG, la camisole budgétaire négociée par Nicolas Sarkozy. Ce faisant, il donnait plus qu’un simple droit de regard aux eurocrates sur le budget national, leur donnant même la capacité de nous sanctionner. Il faudrait donc savoir. Comme le rappelait Laurent de Boissieu, citant Bossuet : « Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes ».

En outre, le programme politique des eurocrates n’est pas extrêmement éloigné de celui du gouvernement en place. François Hollande avait été élu en promettant de réduire les déficits à 3% en 2013 (et l’équilibre en 2017). Le repport de deux ans est un objectif partagé que l’on sache… Ensuite, comme il le souligne lui-même, idevant l’ampleur des déficits et l’ineffcacité de la réforme Sarkozy, il avait fait de la réforme des retraites un objectif de l’année du gouvernement.
La baisse du coût du travail et la compétitivité sont également des objectifs gouvernementaux. Certes, la Commission va plus loin en recommandant la réforme et la réduction de la fiscalité, la déréglementation de certaines professions, ainsi que des marchés du train, du gaz et de l’électricité, mais la logique est similaire.

On retrouve ici cette logique néolibérale qui consiste à vouloir baisser les impôts tout en réduisant les déficits pour être bien sûr d’asphyxier financièrement l’Etat.
La rébellion de François Hollande est celle d’un préfet qui voudrait faire croire qu’il est le véritable seigneur de son domaine, vexé du rappel de son suzerain qui affiche trop publiquement qui décide véritablement. Mais ce faisant, la Commission rend service à tous ceux qui dénonce justement cela…




http://www.gaullistelibre.com/2013/06/la-ridicule-revolte-de-hollande-contre.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+gaullistelibre+%28Blog+gaulliste+libre%29&utm_content=Yahoo%21+Mail*




Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageUn groupe d’avocats empêche des arrestations arbitraires devant le Palais de justice
par g.sandro Sam 1 Juin 2013 - 23:20

Un groupe d’avocats empêche des arrestations arbitraires devant le Palais de justice

loin de moi l'idée de transformer Hardin en une tribune pour ou contre le mariage pour tous, c'est un leurre destiné à détourner l'attention du peuple des graves et nombreux problèmes de la Nation et je prône le plus absolu respect pour les convictions de chacun; pour autant c'est un plaisir de voir un (des) jeune(s) avocat(s) s'obstiner à faire plier l'arbitraire et à faire triompher le droit républicain ou ce qu'il en reste; perso, j'ai kiffé.. tchin chinois chappo ye.s aaarf

http://www.ndf.fr/article-2/31-05-2013/video-un-groupe-davocats-empeche-des-arrestations-arbitraires-devant-le-palais-de-justice



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageMoscovici valide les recommandations de la Commission qui, rappelons-le, "n'a pas à nous dicter ce que nous devons faire"
par g.sandro Mar 25 Juin 2013 - 1:58

http://contrelacour.over-blog.fr/article-moscovici-valide-les-recommandations-de-la-commission-qui-rappelons-le-n-a-pas-a-nous-dicter-ce-q-118702779.html

« La Commission européenne a des observations à faire, mais nous respecterons les objectifs que j’ai fixés moi-même. Elle n'a pas à nous dicter ce que nous devons faire. C’est à nous et à nous seuls de dire quel sera le bon chemin pour atteindre l’objectif »
François Hollande, 30 mai 2013



Vendredi 21 juin, les ministres des finances européens jouaient la fine partition économique composée par la Commission. Aucune fausse note, aucune improvisation. Les ministres aiment la petite musique chantée depuis plusieurs années par les commissaires.

Ont ainsi été approuvées les projets de recommandations économiques rédigées par la Commission en mai dernier.


Conformément au temps accordé par la Commission, le Conseil a prolongé de deux ans les délais pour la correction des déficits espagnols, français, polonais et slovène, et d'un an pour les Pays-Bas et le Portugal.
Selon ces nouvelles exigences, la France devra ramener en 2015 son déficit public sous la barre des 3% du PIB dès 2015 (contre 2013 au regard des recommandations adoptées en 2009).
Plus précisément, il est demandé au gouvernement socialiste de réduire son déficit à 3,9% du PIB pour 2013, 3,6% du PIB en 2014 et 2,8% en 2015.
Des chiffres plus larges que ceux sur lesquels la France s'est engagée dans son dernier programme de stabilité:
Ainsi, la Commission ne semble pas donner grand crédit aux prévisions françaises, malgré la mise en place du Haut Conseil des finances publics imposé par le Pacte budgétaire.

Outre la confirmation de la rallonge accordée par la Commission, on constate surtout que les recommandations visant la France, validées par les ministres, sont identiques au projet publié en mai par la Commission.

De quoi:

1°) interroger grandement l'idée selon laquelle les gouvernements formeraient ensemble un "gouvernement économique européen". Les recommandations de la Commission sont, depuis plusieurs années, simplement validées par le Conseil qui ne consacre finalement qu'une unique journée par an à l'examen de la situation économique de ses partenaires.

Il faut préciser que depuis 2011, année d'entrée en vigueur du règlement relatif au "renforcement de la surveillance des positions budgétaires ainsi que de la surveillance et de la coordination des politiques économiques", le Conseil est « en principe, censé suivre les recommandations et propositions de la Commission ». Dans le cas contraire, il doit s'en expliquer publiquement dans le cadre de ce dialogue.

2°) s'interroger également sur la récente "rébellion" du Président français qui semblait reprocher à la Commission de trop s'immiscer dans les choix économiques du gouvernement français.

Une réaction qui n'avait pas laissé indifférents certains parlementaires socialistes, sans doute lassés de tant de compromissions.
Lors du débat préalable au Conseil qui s'est tenu au Sénat le 19 juin dernier, Simon Sutour, président de la commission des affaires européennes, espérait à la tribune (devant une dizaine de sénateurs présents pour l'occasion) que les recommandations soient révisées lors de la réunion des ministres.

 
Or, pas une seule critique visant l'économie française ni une seule proposition de réforme n'a été modifiée.



Si ces recommandations sont entérinées en l'état par les chefs d'État lors du Conseil européen des 27 et 28 juin, la France devra tenir compte des propositions de la Commission (devenues donc propositions de l'ensemble des partenaires européens) pour l'élaboration de son budget 2014. D'autant plus que cette année, pour la première fois, le projet de budget sera transmis pour avis à la Commission avant tout débat au Parlement français (cf. "Two-Pack").

Parmi ces recommandations, nous pouvons notamment noter:


1°) l'objectif d'équilibre budgétaire, avec l'engagement de "consacrer toutes les recettes imprévues à la réduction du déficit" et réexaminer tous les "postes de dépenses dans tous les sous-secteurs des administrations publiques"
2°) la poursuite de la réforme territoriale
3°) l'équilibre du système des retraites jusqu'en 2020, "par exemple en adaptant les règles d’indexation, en augmentant encore l'âge légal de départ à la retraite et la durée de cotisation pour bénéficier d'une retraite à taux plein et en réexaminant les régimes spéciaux, tout en évitant une augmentation des cotisations sociales patronales"
4°) la poursuite de la réduction du "coût du travail" (réduction des cotisations sociales patronales, évolution du salaire minimum "propice à la compétitivité")
5°) le renforcement de la concurrence dans les professions réglementées, simplification de l'autorisation des ouvertures de commerces, suppression de l'interdiction de la vente à perte, fin des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité pour les clients autres que les ménages, renforcer l'interconnexion du secteur ferroviaire
6°) la simplification du système fiscal, la diminution des taux d'impôt sur le revenu et sur les sociétés, le rapprochement des taux réduits de TVA du taux normal, le déplacement de "la charge fiscale sur le travail vers les taxes environnementales ou la consommation"
7°) la lutte contre la segmentation du marché du travail, la réforme du système d'indemnisation du chômage et l'amélioration du taux d'emploi des plus âgés.

 
 
 



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageLe président est allé baiser la babouche de l'émir 48 heures avant son abdication. Entre perte de temps, humiliation et incompétence...
par g.sandro Sam 29 Juin 2013 - 1:53

Le président est allé baiser la babouche de l'émir 48 heures avant son abdication. Entre perte de temps, humiliation et incompétence... 

http://www.lepoint.fr/confidentiels/le-qatar-met-hollande-en-colere-26-06-2013-1686165_785.php



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageUn lâche à la tête de l'Etat
par g.sandro Jeu 4 Juil 2013 - 8:25

L'AFFAIRE SNOWDEN FAIT ÉCLATER AU GRAND JOUR LA LÂCHETÉ RÉVOLTANTE DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS VIS-À-VIS DES AUTORITÉS AMÉRICAINES
par François Asselineau - Union Populaire Républicaine (Articles), mercredi 3 juillet 2013, 23:24



https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-asselineau-union-populaire-r%C3%A9publicaine/laffaire-snowden-fait-%C3%A9clater-au-grand-jour-la-l%C3%A2chet%C3%A9-r%C3%A9voltante-du-gouvernemen/10151460996657038 



 
-----------------------------------------------------------------------------------------------
EDWARD SNOWDEN A FOURNI LA PREUVE DES AGISSEMENTS HORS LA LOI INTERNATIONALE
DES SERVICES SECRETS AMÉRICAINS
-----------------------------------------------------------------------------------------------
Les nouvelles révélations sur l’étendue des réseaux d’espionnage américain, par l’hebdomadaire « Der Spiegel » ont déclenché un tollé en Europe. L’Union européenne, ses États membres et ses institutions seraient également, et depuis de longues années, la « cible » de l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA).
 
Les journalistes de l'hebdomadaire allemand « Der Spiegel » ont informé l'opinion publique d'Outre-Rhin, et par contre-coup l'opinion publique mondiale, du contenu explosif d'un document confidentiel daté de septembre 2010 que leur a transmis Edward Snowden, l’ancien agent de la NSA aujourd’hui en fuite.Selon ce document, les services secrets américains surveillent les communications électroniques dans le monde entier, et plus particulièrement les représentations diplomatiques de l’Union européenne, les institutions européennes, et les États membres de l'Union européenne?
 
Selon ce document :


  • a)- interception des communications de la Représentation permanente de l’Union européenne aux États-Unis



- des micros sont installés dans les locaux de la Représentation permanente de l’Union européenne aux États-Unis, située dans la capitale fédérale Washington DC,
 
- le réseau informatique est également surveillé, ce qui permet de lire à la fois les échanges de courriels et les documents internes de la Représentation de l'UE.
 


  • b)- interception des communications de la Représentation permanente de l’Union européenne



La représentation de l’Union à l’ONU est espionnée de la même manière. 
 
 


  • c)- interception des communications des institutions européennes à Bruxelles



Par ailleurs, les réseaux informatiques et les immeubles des institutions européennes à Bruxelles font l'objet des mêmes types d'espionnage par la National Security Agency (NSA) des États-Unis. Le journal français les Echos a noté que, du coup, est revenue hier à la surface une affaire d’écoutes jamais élucidée – apparemment faute de volonté politique – sur le réseau téléphonique et Internet du bâtiment Justus Lipsius, le siège du Conseil de l’Union européenne qui remontait quand même jusqu’au quartier de l’Otan, à Bruxelles.
 
 


  • d)- interception des communications dans les ambassades de nombreux États souverains, y compris parmi les membres de l'OTAN, notamment la France



 
Selon les documents communiqués au journal Guardian par l’ancien consultant de l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden, le Japon, mais aussi la France, l’Italie et la Grèce figurent parmi les 38 « cibles » surveillées de façon permanente.
 
L’un des documents de la NSA révèle que les activités d’espionnage électronique de l’agence prennent pour cibles les ambassades à Washington et les représentations de ces pays à l’ONU.
 
Des tentatives d’écoute ont visé les ambassades de France, d’Italie et de Grèce à Washington. Le Japon, le Mexique, la Corée du Sud, l’Inde et la Turquie ont également été cités parmi les cibles d’opérations de surveillance électronique dans un document datant de 2010.
 
Selon les documents consultés par le Guardian, l’opération ayant pris pour cible l’UE aurait eu pour objectif d’en savoir plus sur les dissensions entre les pays membres de l’UE. L’opération de surveillance de la représentation française à l’ONU a été baptisée « Blackfoot » et celle visant l’ambassade de France à Washington « Wabash ».
 


  • e)- interception des communications privées dans le monde entier, y compris auxÉtats-Unis



Enfin, - et il vaudrait mieux dire : d'abord -, il faut rappeler que les révélations d'Edward Snowden ont confirmé au monde entier que les communications PRIVÉES , qu'elle soient téléphoniques ou par Internet, font l'objet d'interceptions, et que les plus grosses sociétés de messagerie et de réseaux sociaux (Google, Yahoo, facebook, etc.)  communiquent aux autorités américaines des millions d'informations sur des échanges privés ou des informations privées.
 
 
-----------------------------------------------------------------------------
RÉACTIONS ALLEMANDES ET DES INSTITUTIONS EUROPÉENNES
-----------------------------------------------------------------------------
 
En Europe, les réactions ont été outrées, de nouveau tout spécialement en Allemagne, mais aussi dans d'autres pays et à la Commission européenne elle-même.  
 
« Entre partenaires, on n’espionne pas ! », a lancé la commissaire européenne à la Justice, Viviane Reding. «  On ne peut pas négocier sur un grand marché transatlantique s’il y a le moindre doute que nos partenaires ciblent des écoutes vers les bureaux des négociateurs européens », a-t-elle estimé,
 
À Berlin, la ministre de la Justice a aussi réclamé des comptes : «  Il faut que, du côté américain, on nous explique immédiatement et en détail si ces informations de presse à propos d’écoutes clandestines totalement disproportionnées [...] sont exactes ou non. »
 
Même l'ultra-européiste président du Parlement européen, Martin Schulz, a estimé que si cela se confirmait, il s’agirait d’un « immense scandale ».
 
 
 
------------------------------------------------------------------------
LA LÂCHETÉ RÉVOLTANTE DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS 
------------------------------------------------------------------------
 
Je rappelle que j'avais souligné, dès le mercredi 26 juin, le silence scandaleux de la France devant le scandale européen et planétaire provoqué par les révélations de l'ancien employé des services secrets américains.
cf. thttp://www.upr.fr/actualite/monde/alors-que-toute-lallemagne-exige-des-explications-la-france-garde-un-silence-scandaleux-face-aux-revelations-edward-snowden
 
De fait, le président de la République française a fini par réagir à son tour quatre jours après  mon article, c'est-à-dire au bout d'une longue semaine après les révélations en question.
 
Cependant, M. Hollande a fait preuve d'une lâcheté révoltante dans cette réaction, qui signe le personnage et, au-delà de lui, qui démasque tout le microcosme européiste français.
 
Cette lâcheté se note aux 4 points suivants :
 


  • 1) La lenteur extrême de réaction



François Hollande a lâchement attendu que plusieurs pays d'Europe, dont l'Allemagne, et même que la Commission européenne, réagissent avant de sortir dans le trou à rat médiatique dans lequel il s'était caché dès l'annonce des révélations d'Edward Snowden.
 
 


  • 2) Le caractère très partiel et incomplet de la réaction



François Hollande ne s'est publiquement indigné que des seules interceptions de communication réalisées par les services secrets américains dans les institutions européennes. Avec cette indignation sélective, il s'est piteusement rangé derrière la Commission européenne et a fait preuve de servilité d'une autre manière.   On ose à peine le croire mais le chef de l'État ne s'est indigné :


  • ni des interceptions mondiales sur toutes les communications privées - chose autrement plus gravissime et importante que l'écoute de ce qui se passe dans les institutions européennes, qui sont sous contrôle des États-Unis par ailleurs !

  • ni des interceptions des communications des ambassades de France.  



 


  • 3) Le double aveu de faiblesse de la réaction



François Hollande s'est certes indigné d'une partie des interceptions de communication réalisées par les services secrets américains, et d'ailleurs de la partie la moins importante. Mais ensuite ? Eh bien rien.
La seule réaction a été de demander à ses partenaires la suspension des négociations sur le Grand Marché Transatlantique.
 
Ce qui constitue un double aveu de faiblesse.
 


  • D'une part, une réaction beaucoup plus ferme aurait dû être prise immédiatement.



Comment ?
 
Par deux moyens très simples :
 
a) rappeler à Paris « pour consultation » notre ambassadeur à Washington. C'est un geste diplomatique symbolique certes, mais parfaitement décrypté par tous les diplomates du monde, et  qui témoigne d'une crise certaine. Paris aurait d'ailleurs de ce fait lancé un mouvement qui aurait pu être suivi par d'autres pays d'Europe ou du monde.
 
b) expulser quelques dizaines d'agents de la CIA opérant en France. Le nom d'un certain nombre d'entre eux sont connus des services français de contre-espionnage et cette mesure aurait eu à coup sûr son effet. Je rappelle au passage qu'en février 1995, sous la seconde cohabitation, François Mitterrand avait fait expulser de France, sur la proposition du ministre de l'Intérieur Charles Pasqua, le chef de station de la CIA en France, M. Richard L. Holm, et plusieurs autres agents de la CIA, suite à lé découverte d'une affaire d'espionnage économique menée par la CIA contre les intérêts français. Lequel Richard Holm avait été alors  contraint de prendre une retraite anticipée.
 
 


  • D'autre part, le fait même que François Hollande évoque comme mesure de rétorsion possible l'hypothèse de suspendre les négociations sur le Grand Marché Transatlantique en dit long sur la nocivité de cet accord pour la France.



 
Si le Grand Marché Transatlantique était un accord très bénéfique pour la France, il va de soi que François Hollande ne proposerait pas de l'interrompre.   S'il envisage donc de se saisir des révélations Snowden pour interrompre le processus, c'est parce qu'il sait parfaitement que ce Grand Marché sera un désastre pour notre économie, notre niveau de vie, notre langue, notre culture. 
 
 
 


  • 4) Enfin, l'imbroglio de l'affaire de l'avion du président bolivien Evo Morales



Comme on le sait, la France a refusé le survol de son territoire à un avion bolivien qui était soupçonné de transporter Edward Snowden de Moscou à La Paz.
 
Il s'en est suivi une crise diplomatique intense entre la Bolivie et la France lorsque l'on a découvert que l'avion en question ne contenait nullement Edward Snowden mais le président bolivien en personne.
 
 
 


Citation :
Comment ne pas se sentir de tout coeur avec les manifestants boliviens qui protestent contre le gouvernement français en arborant fièrement le slogan "Bolivie digne et indépendante" ?

 
 


Citation :
Une centaine de manifestants ont protesté ce 3 juillet 2013 devant l'ambassade de France en Bolivie en brûlant des drapeaux français. En parfaits larbins de l'ordre euro-atlantiste, François Hollande et son gouvernement sont en train de poursuivre le travail commencé par Sarkozy et son son gouvernement : aligner totalement la France sur Washington et ruiner de ce fait méthodiquement toute l'image et tout le capital de sympathie que la France avait encore dans le monde.

 
 
Au moment où j'achève de rédiger ces lignes (3 juillet 2013 - 22h45), on vient d'apprendre que Françosi Hollande a exprimé les « regrets de la France » pour avoir contribué ainsi au maintien au sol, à Vienne en Autriche, du chef de l'État bolivien, M. Evo Morales, pendant... 13 heures !
 
Il est encore trop tôt pour savoir si ces « regrets » tardifs vont suffire à calmer les manifestations anti-françaises qui font rage à La Paz et la volonté du gouvernement bolivien d'expulser l'ambassadeur de France en Bolivie.
 
Il n'en demeure pas moins que les « regrets » manifestés par François Hollande ne portent que sur la méprise et non pas sur le fond.
 
Le président de la République française considère en effet que la décision de refuser le survol de son territoire à la France aurait été pleinement justifiée si l'avion avait bel et bien contenu Edward Snowden.
 
 
 
-------------------------------
 
Sachant tout ce que l'on sait désormais de façon sûre et certaine sur le comportement de voyou et les agissements illégaux des autorités américaines à l'encontre des intérêts français, le fait que François Hollande continue à pourchasser Edward Snowden n'est pas seulement la marque d'une lâcheté abyssale.
 
Elle témoigne aussi, et une nouvelle fois, de la haute trahison dont se rendent coupable quasi-quotidiennement les plus hautes autorités de l'État.
 
De la France souveraine et indépendante de Charles de Gaulle à la France misérable et servile de Sarkollande, la chute est véritablement pathétique.
 
François Asselineau
3 juillet 2013
 




 



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Flanby President
par thelo Ven 5 Juil 2013 - 12:19

Ouais... il est bien loin le temps du grand Charles...
Hollande devrait changer de prénom...

 Oui et de nom aussi...Pays BAS lui irait comme un gant (copyright F.Asselineau à sa conférence d'hier soir) 

   thelo

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   06/02/2005
  Messages :   853

Revenir en haut Aller en bas
MessageUNE PRÉSIDENCE À LA DÉRIVE == LE NOUVEAU LAPSUS DE FRANÇOIS HOLLANDE EN TUNISIE CONFIRME QUE LE LOCATAIRE DE L'ÉLYSÉE EST PSYCHIQUEMENT AUX ABOIS
par g.sandro Ven 5 Juil 2013 - 21:05

 UNE PRÉSIDENCE À LA DÉRIVE == LE NOUVEAU LAPSUS DE FRANÇOIS HOLLANDE EN TUNISIE CONFIRME QUE LE LOCATAIRE DE L'ÉLYSÉE EST PSYCHIQUEMENT AUX ABOIS ==

- Le 7 juin 2013, François Hollande s'est ridiculisé en confondant Chine et Japon lors d'un voyage officiel au Japon. Alors qu'il faisait une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre japonais à Tokyo, au cours de laquelle la presse lui demandait de réagir à la prise d’otages à In Amenas, en Algérie, au cours de laquelle dix Japonais ont été tués, François Hollande a présenté « les condoléances du peuple français au peuple chinois ». 
(cf. mon article : http://www.upr.fr/actualite/france/lapsus-bourdes-gaffes-et-couacs-les-symptomes-de-gouvernants-qui-ne-dirigent-plus-rien)

- Moins d'un mois après, le 4 juillet 2013, il vient de nouveau de se couvrir de ridicule - dans des circonstances analogues - en confondant Égypte et Tunisie lors d'un voyage officiel en Tunisie.
Alors qu'il faisait une conférence de presse conjointe avec le président tunisien Moncef Marzouki à Tunis, au cours de laquelle la presse lui demandait de réagir au coup d'État en Égypte, François Hollande a pris une mine attristée pour dire que « la France a pris acte de la situation en Tunisie », suscitant l'hilarité générale du public.
C'est à voir ici : http://www.youtube.com/watch?v=bQyd8Kgqf0I&feature=youtu.be
-------------------
COMMENTAIRES
-------------------
Alors que la situation économique et sociale devient effroyable, que Mme Batho a été chassée du gouvernement comme une malpropre parce qu'elle a publiquement reconnu que le prochain budget était "mauvais", et que l'affaire Snowden et celle de l'avion du président bolivien ont révélé aux Français le degré de sujétion et d'avilissement de la France devant l'hégémonie américaine, ce énième lapsus sonne comme un nouvel avertissement.

À l'évidence, François Hollande confirme, jour après jour, non seulement qu'il est complètement inapte à diriger la France, mais qu'il en prend conscience et qu'il est en détresse psychologique.

Il devrait commencer à se poser sérieusement la question de sa capacité à rester en fonctions. En tout cas, il entraîne la France dans le désastre, et encore plus sûrement que son prédécesseur.
Ce qui n'est pas peu dire !

FA




57Je n’aime plus ·  · =367713397611&p[1]=1073742159&profile_id=367713397611&share_source_type=unknown]Partager



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
Message25 vérités sur l’incident européen avec le Président bolivien Evo Morales par Salim Lamrani
par g.sandro Sam 6 Juil 2013 - 15:15




Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
Message L'AMÉRIQUE DU SUD ACCENTUE LA PRESSION SUR LES PAYS D'EUROPE ET LES ÉTATS-UNIS: la France se retrouve échec et mat
par g.sandro Dim 14 Juil 2013 - 3:06

L'AMÉRIQUE DU SUD ACCENTUE LA PRESSION SUR LES PAYS D'EUROPE ET LES ÉTATS-UNIS
13 juillet 2013, 15:50

https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-asselineau-union-populaire-r%C3%A9publicaine/lam%C3%A9rique-du-sud-accentue-la-pression-sur-les-pays-deurope-et-les-%C3%A9tats-unis/10151482285332038 

Citation :
De gauche à droite : les présidents de Bolivie (M. Evo Morales), d'Argentine (Mme Cristina Fernández de Kirchner), de l'Uruguay (M. José Mujica), du Brésil (Mme Dilma Rousseff), et du Venezuela (M. Nicolas Maduro) se sont réunis le 12 juillet à Montevideo, capitale de l'Uruguay, dans le cadre du Mercosur.
[color][font]
 
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
I - SUITE À L'AFFAIRE DE L'AVION DU PRÉSIDENT BOLIVIEN, L'ARGENTINE, LE BRÉSIL, L'URUGUAY ET LE VENEZUELA RAPPELLENT LEURS AMBASSADEURS EN FRANCE, ESPAGNE, ITALIE ET PORTUGAL.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
On a appris ce 12 juillet au soir que 4 États sud-américains membres du Mercosur, dont les 3 plus importants démographiquement et économiquement (Argentine, Brésil et Venezuela), ont décidé de rappeler leurs ambassadeurs en consultation dans les 4 États européens (dont la France) mêlés à l'affaire de l'avion du président bolivien Evo Morales.
http://www.romandie.com/news/n/_Avion_Morales_Le_Mercosur_rappelle_ses_ambassadeurs_de_4_pays_d_Europe_RP_120720132259-16-380641.asp?
 
Cette décision, annoncée à Montevideo, capitale de l'Uruguay, dans le cadre du Mercosur, est d'autant plus spectaculaire qu'elle a été prise conjointement et collectivement par des États qui n'ont pas été directement impliqués dans cette affaire, à savoir 4 des 5 États du Mercosur : Argentine, Brésil, Uruguay et Venezuela.
 
Seul le Paraguay manque à l'appel car ce pays a été suspendu de l'organisation il y a un an, à la suite de la destitution par le Congrès paraguayen du président de l'époque, l'homme de gauche Fernando Lugo (destitution où beaucoup d'observateurs voient la main de Washington).
 
En revanche, le président bolivien Evo Morales était présent, bien que l'adhésion de la Bolivie au Mercosur, signée le 7 décembre 2012, n'ait pas encore été ratifiée par tous les pays membres.
 

[/font][/color]
Citation :
Le « Marché commun du Sud », ou « Mercosur » selon l'espagnol « Mercado Común del Sur » ou « Mercosul » selon le portugais « Mercado Comum do Sul » est actuellement  composé de l'Argentine, du Brésil, du Paraguay, de l'Uruguay et du Venezuela. Le Paraguay est cependant suspendu de participation par les autres États depuis le coup d’État de l’an dernier fomenté par les services américains. La Bolivie a signé son adhésion le 7 décembre 2012 mais il manque les ratifications des pays membres. Le Chili, la Colombie, le Pérou et l’Équateur sont pour l’instant « pays associés ».
 
Certains observateurs comparent le « Mercosur » à une sorte de construction européenne à l’échelle sud-américaine. S’il est vrai qu’il a été créé le 26 mars 1991 (il y a 22 ans) pour favoriser la libre circulation des biens, services et des facteurs productifs entre les pays, l’adoption d'une politique commerciale commune, la coordination de politiques macroéconomiques et sectorielles entre les États et la harmonisation des législations pour atteindre un renforcement du processus d'intégration, il n’en est pas moins vrai que ce processus est allé beaucoup moins loin qu’en Europe.

  • D'une part parce que les  États-Unis, qui favorisent l’ALENA au niveau de l’ensemble du continent américain nord et sud, ne sont pas à la manœuvre dans les coulisses. L’anglais n’est d'ailleurs pas utilisé dans le Mercosur, dont les deux seules langues officielles sont l'espagnol et le portugais.
  • D'autre part parce que les États sud-américains sont extrêmement soucieux de préserver leur indépendance nationale. Depuis quelques années, le Mercosur a eu tendance à prendre une coloration anti-libérale et anti-états-unienne de plus en plus marquée, ce qui le distingue évidemment radicalement de la prétendue « construction européenne ». 

[color][font]
 
Les présidents sud-américains réunis à Montevideo ont réaffirmé solennellement « le droit inaliénable de tout État à accorder l'asile (sans) restrictions ni limites ».
 
Visant expressément le cas d'Edward Snowden coincé à Moscou sur la pression de Washington, la Déclaration finale du Sommet n'y va pas par quatre chemins puisqu'elle précise qu' « il est fondamental d'assurer que soit garanti le droit des réfugiés à circuler en sécurité jusqu'au pays d'accueil » et « rejette toute tentative de pression, de harcèlement ou de criminalisation par un État ou des tiers. »
 
 
-------------------------------------------------------------
II - ANALYSE DIPLOMATIQUE DE LA DÉCISION
-------------------------------------------------------------
Le « rappel d'un ambassadeur en consultation » est une mesure de rétorsion diplomatique visible, qui témoigne d'une tension significative entre des États. Elle se situe à peu près à l'indice de gravité 4 sur une échelle de mesures de rétorsions allant de 1 à 10. 
 
Un Indice 4 sur une sorte d'échelle de rétorsions allant de 1 à 10
----------------------------------------------------------------------------------------
Pour permettre à mes lecteurs de bien comprendre la situation, je crois utile de leur expliquer que, suite à un incident diplomatique où l'État X estime avoir subi un préjudice de la part d'un État Y, l'échelle des mesures de rétorsion possibles s'établit globalement de 1 à 10 comme suit, de la moins grave à la plus grave :
 
[/font][/color]

  • 1- contact informel (et non rendu public) entre un directeur du ministère des affaires étrangères du pays X et l'ambassadeur du pays Y pour faire part discrètement d'un problème ou d'une protestation.

[color][font]
 
[/font][/color]

  • 2- « convocation au ministère des affaires étrangères » (rendue publique) de l'ambassadeur du pays accrédité Y par le ministère des affaires étrangères du pays X pour lui faire part d'un problème ou d'une protestation.

[color][font]
Le pays X juge l'affaire suffisamment irritante et doute suffisamment de la bonne foi du pays Y pour en informer la presse et prendre à témoin l'opinion publique.
 
[/font][/color]

  • 3- remise par l'ambassadeur du pays X accrédité dans le pays Y d'une « note officielle de protestation » ; cette procédure est éventuellement doublée par la « convocation » de l'ambassadeur du pays Y accrédité dans le pays X par le ministère des affaires étrangères du pays X pour lui remettre la même « note officielle de protestation » (cas 2 + 3).

[color][font]
 
[/font][/color]

  • 4- décision prise par les autorités du pays X de « rappeler en consultation leur ambassadeur accrédité dans le pays Y ». Le pays X est suffisamment ulcéré par l'attitude du pays Y pour qu'il décide d'engager un bras de fer diplomatique en prenant à témoin les chancelleries de tous les pays du monde ainsi que l'opinion publique planétaire.

[color][font]
C'est cette décision de niveau 4 que viennent de décider solidairement l'Argentine, le Brésil, l'Uruguay et le Venezuela à l'encontre de la France, du Portugal, de l'Espagne et de l'Italie.
 
D'un point de vue technique, l'ambassade du pays X reste ouverte dans le pays Y, mais en l'absence de l'ambassadeur, le chef des services diplomatiques n'est plus qu'un "chargé d'affaires", généralement le n°2 de l'ambassade.
 
Cette situation peut durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Elle n'entraîne que rarement la mesure de rétorsion identique de la part des autorités Y.
 
[/font][/color]

  • 5- décision prise par les autorités du pays X de « réduire leur personnel diplomatique dans le pays Y et d'y rabaisser leurs relations diplomatiques au niveau des chargés d'affaires ». L'ambassade du pays X reste ouverte dans le pays Y, mais le fonctionnement est réduit à de maigres contacts et au traitement des questions consulaires (octrois de visas, etc.).

[color][font]
À la différence de la situation précédente, celle-ci peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années.
 
Elle entraîne le plus généralement la mesure identique de la part des autorités du pays Y, qui réduisent - à leur tour - le niveau de leur représentation diplomatique dans le pays X.
 
Le pays X peut aussi demander au pays Y d'agir de la sorte en réduisant les accréditations sur son propre territoire.
 
[/font][/color]

  • 6- décision prise par les autorités du pays X d' « expulser l'ambassadeur accrédité par le pays Y » ou de le « déclarer persona non grata ».

[color][font]
D'un point de vue technique, cette expulsion, ou cette déclaration de « persona non grata », doit généralement être effective sous 48 ou 72 heures.
 
Elle entraîne selon les cas, soit la « réduction des relations diplomatiques au niveau des chargés d'affaires » (cas n°5 précédent), soit même la fermeture de l'ambassade et la rupture des relations diplomatiques (cas n°7 suivant).
 
Cette situation peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années.
 
La violence symbolique de la mesure (expulsion d'un ambassadeur) entraîne quasi-systématiquement la mesure de rétorsion identique de la part des autorités Y vis-à-vis de l'ambassadeur X.
 
Mais les autorités X ont en général devancé cette mesure en rappelant elles-mêmes leur ambassadeur dans le pays Y (cas 4) au même moment qu'elles expulsent l'ambassadeur du pays Y.
 
[/font][/color]

  • 7- « rupture des relations diplomatiques décidées par le pays X.

[color][font]
Cette rupture entraîne la fermeture des deux ambassades respectives, celle du pays X dans le pays Y et celle du pays Y dans le pays X.
 
La brouille diplomatique est désormais consommée entre les deux États, qui sont ainsi en conflit ouvert.
 
D'un point de vue technique, la « rupture des relations diplomatiques » dure en général plusieurs années, voire plusieurs décennies et peut conduire à deux types de situations différentes :
 
[/font][/color]

  • 7.1.)- soit l'absence totale de relations diplomatiques, même officieuses.

[color][font]
Ce cas est très rare.
 
Ce fut par exemple le cas entre les pays occidentaux et la République Populaire de Chine pendant les années 1950, et cela jusqu'à la reconnaissance diplomatique du régime de Mao par la France de Charles de Gaulle.
 
Ce fut aussi le cas avec le « Kampuchea démocratique » (Cambodge dirigé par les Khmers Rouges de 1975 à 1979), qui n'entretenait aucune relation diplomatique - quelle qu'elle soit - avec la très grande majorité des États du monde.
 
[/font][/color]

  • 7.2.)- soit le maintien de relations diplomatiques officieuses :

[color][font]
Le maintien de relations diplomatiques officieuses après la rupture des relations diplomatiques officielles peut s'effectuer de deux façons :
[/font][/color]

  • ou bien par l'ouverture de « bureaux de représentation », sortes d'ambassades qui ne disent pas leur nom

[color][font]
L'exemple actuellement le plus répandu est celui de Taïwan. La République Populaire de Chine refuse en effet avec intransigeance qu'un État qui noue des relations diplomatiques avec elle puisse continuer à entretenir en parallèle des relations diplomatiques officielles avec l'île de Taïwan, considérée comme en état de sédition par rapport au continent.
 
En conséquence, tous les États ont dû rompre leurs relations diplomatiques avec le régime de Taïpei au moment où ils reconnaissaient le régime de Pékin. Ce qui fait que la quasi-totalité des États du monde n'entretient plus de relations diplomatiques officielles avec Taïwan (il ne reste que quelques pays africains ou océaniens pauvres, qui bénéficient de larges subsides de Taïwan, ainsi que le Vatican, qui reconnaissent encore officiellement « la Chine de Formose »).
 
Cependant, les autorités de Taïwan et celles des États reconnaissant Pékin sont convenues d'ouvrir des « bureaux de représentation » ou des « instituts culturels » qui font office d'ambassades officieuses. Du moment que ce dispositif lui « sauve la face », le régime de Pékin ferme les yeux sur ce tour de passe-passe.
 
Entre la France et Taïwan, le régime du Guomindang a ainsi ouvert à Paris une représentation diplomatique officieuse dénommée « Bureau de représentation de Taïpei en France » (http://www.roc-taiwan.org/FR/mp.asp?mp=122), tandis que la France a ouvert à Taïpei une représentation diplomatique officieuse dénommée « Bureau Français de Taïpei » (http://www.france-taipei.org/). Tous les autres pays du monde agissent de la même manière.
 
[/font][/color]

  • ou bien par l'ouverture d'une « section d'intérêts » dans l'ambassade d'un pays tiers (ce qui nécessite l'accord d'un pays Z).

[color][font]
Par exemple, suite à la prise d'otages dans leur ambassade à Téhéran, les États-Unis ont rompu leurs relations diplomatiques avec l'Iran le 7 avril 1980. Cependant, ils ont décidé et obtenu - un an après - qu'un pays tiers (la Suisse) héberge quelques diplomates américains dans l'ambassade de Suisse à Téhéran. Celle-ci a donc ouvert, dans ses locaux, une « section des intérêts américains » en Iran, qui fonctionne depuis 32 ans comme une petite ambassade officieuse entre le gouvernement de Washington et celui de Téhéran. Cette « section des intérêts américains » permet notamment de faire passer des messages discrets aux autorités iraniennes ou de délivrer des visas d'entrée pour des Iraniens aux États-Unis.
 
De façon identique, les intérêts iraniens aux États-Unis sont représentés par la « section des intérêts iraniens » dans l'Ambassade du Pakistan à Washington.
 
 
Au-delà de l'échelon n°7, on bascule dans les mesures de nature coercitives et agressives :
[/font][/color]

  • 8)- mesures coercitives en matière consulaire : suspension de l'octroi de visas d'entrée sur le territoire du pays X pour les ressortissants du pays Y, etc.



  • 9)- mesures coercitives en matière commerciale ou financière : boycott des produits du pays Y, interdits d'importation dans le pays X, suspension des relations financières, gel des avoirs bancaires ou immobiliers détenus par l'État Y ou ses ressortissants dans l'État X, etc.



  • 10)- enfin arrive le déclenchement d'une opération militaire du pays X contre le pays Y, la guerre demeurant « ultima ratio » des relations d'État à État.

[color][font]
 
 
---------------------------------------------------------------------------------------------------------
III - LA FRANCE, SOMMÉE DE S'EXCUSER PUBLIQUEMENT, SE RETROUVE
ÉCHEC ET MAT.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------
La décision prise le 12 juillet par 4 États sud-américains membres du Mercosur, dont les 3 plus importants économiquement (Argentine, Brésil et Venezuela), de rappeler leurs ambassadeurs en consultation dans 4 États européens (dont la France), se classe donc au niveau 4 sur une échelle allant d'environ 1 à 10 en termes de gravité croissante.
 
Sans aller jusqu'à la rupture des relations diplomatiques, les 4 États sud-américains ont donc décidé de ne pas se contenter de protestations de pure forme, mais d'aller jusqu'à un début de crise ouverte.
 
Cette décision est bien calculée.
 
Passer au stade 5 (réduction structurelle des relations) ou au stade 6 (expulsion des ambassadeurs) aurait en effet été excessif car cela aurait permis aux 4 États européens visés de se sentir exagérément attaqués. Ils auraient légitimement pu prendre des mesures de rétorsion analogues.
 
En en restant au stade 4 du « rappel de l'ambassadeur en consultation », les autorités des 4 États sud-américains mettent donc les gouvernements des 4 États européens dans une position inconfortable.
 
Cette situation est rendue d'autant plus inconfortable que les 4 États sud-américains ont aussi décidé d'« exiger des excuses publiques des pays d'Europe qui ont agressé le président Morales », pour reprendre les termes utilisés par le président vénézuélien Nicolas Maduro.
 
Cette dernière demande est spécialement cruelle pour la France, dont le ministère des affaires étrangères avait déjà publiquement exprimé ses « regrets » pour le blocage de l'avion du président bolivien. Le mot « regrets » avait été soupesé au milligramme par nos diplomates, car il exprime l'idée que l'on est désolé d'une situation mais que l'on n'en endosse pas la responsabilité car celle-ci résulterait de faits extérieurs sur lesquels on ne peut rien (c'est le cas, par exemple, d'un hôtelier qui se déclare « au regret » d'annoncer à un voyageur qu'il ne peut pas l'héberger parce que son hôtel est complet).
 
Non seulement, notre pays ne peut décemment pas répliquer en « rappelant à son tour nos ambassadeurs dans les 4 États sud-américains en consultation », mais il se voit sommé d'aller plus loin que l'expression de simples « regrets ». Le mot « excuses » qui est attendu de la France est évidemment humiliant car il force notre pays à reconnaître à la fois sa responsabilité dans cette affaire, et qu'elle a eu tort d'agir comme elle l'a fait.
 
Autant dire que la France se retrouve échec et mat :
[/font][/color]

  • soit le gouvernement français s'exécute et présente publiquement ses « excuses », ce qui revient à humilier encore davantage notre pays à la face du monde, et ce qui aura au passage la conséquence de nous fâcher avec Washington ;



  • soit le gouvernement français estime qu'il n'a pas à présenter publiquement ses « excuses » et en reste aux seuls « regrets ». Auquel cas, le rappel des ambassadeurs sud-américains risque de durer longtemps. Et la France en sera réduite à attendre piteusement que le courroux des pays sud-américains s'apaise, en jouant profil bas.

[color][font]
C'est la première fois depuis des décennies que la France se retrouve dans une posture diplomatique aussi détestable avec l'ensemble des pays sud-américains. Je suis même bien persuadé qu'une telle dégradation dans nos relations avec l'Amérique du sud, et une telle unanimité dans la réprobation à notre encontre, sont sans précédent historique.
 
Je rappelle au passage que le Mercosur représente 83% du PIB total de l'Amérique du Sud et constitue la zone économique et la plateforme industrielle la plus dynamique et compétitive de tout l’hémisphère sud. En perdant pied sur ce continent, la France sape à la fois son rayonnement culturel et linguistique, son influence politique et son assise économique et commerciale. Bravo M. Hollande !
 

 
 
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
IV - DÉNONCIATION PRÉCISE ET OPÉRATIONNELLE CONTRE L'ESPIONNAGE DES ÉTATS-UNIS
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Enfin, ce Sommet du Mercosur a donné l'occasion à la présidente brésilienne, Dilma Rousseff, de mettre les pieds dans le plat publiquement, en dénonçant l'espionnage américain, dont son pays a été victime selon les documents fournis par Edward Snowden depuis Moscou.
 
Elle a estimé que ces événements étaient l'occasion pour le Mercosur de « marquer une limite » et les autres chefs d'État du Mercosur lui ont emboîté le pas sans hésitation.
 
La déclaration finale du Sommet demande donc « aux responsables de ces actions qu'elles cessent immédiatement » ainsi que « des explications sur leur motivation et leurs conséquences ».
 
Les présidents ont annoncé par ailleurs qu'ils saisiraient les instances internationales compétentes pour l'adoption de normes relatives à la régulation d'internet, en relation avec la sécurité cybernétique « afin de préserver la sécurité des communications et la souveraineté des États. »
 
On imagine ainsi que les pays du Mercosur ont l'intention de lancer un vaste déballage mondial à la tribune de l'ONU, probablement à l'occasion de l'Assemblée Générale qui se réunira cet automne comme tous les ans.
 
Autant de décisions annoncées à la face du monde, qui ne peuvent qu'accentuer la pression sur Washington et les pays de l'Union européenne, qui apparaissent ainsi pour ce qu'ils sont : les principaux fauteurs de trouble de la paix, de la liberté et de la sécurité mondiales.
 
 
François Asselineau
 
13 juillet 2013
[/font][/color]



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
Message14 juilllet: Hollande hué par le peuple Français
par g.sandro Lun 15 Juil 2013 - 1:04


La décadence de François Hollande dans toute sa splendeur.

Hollande hué par le peuple Français



14 juillet 2013, hollande descend les champs Elysée sous les hué du peuple de France. A aucun moment, il n'a eu le courage de regarder le peuple.


Regardez bien le panneau à 57 secondes juste lorsque FH passe ^^r.ire aaarf 



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Flanby President
par g.sandro Jeu 1 Aoû 2013 - 23:06




Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Flanby President
par Imhotep Ven 2 Aoû 2013 - 8:09

g.sandro a écrit:

Hollande hué par le peuple Français
 

J'aime pas Flanby non plus mais ... une video comme ça ... rien ne nous dit qu'elle est pas manipulée ou au moins biaisée.

Le gars avec sa caméra peut tres bien être politisé et organiser ça avec quelques uns de ses copains militants de droite ...
Le gars avec sa caméra peut tres bien s'être mis dans un coin où il sait y avoir une concentration élevée de sympathisants de droite ...
Le gars avec sa caméra peut tres bien par hasard être à un endroit où ça siffle plus qu'ailleurs sur les champs ...
La population présente sur les champs n'est peut-être pas représentative de l'ensemble du "peuple" français ...

Bref, ç'est pas cette vidéo qui va nous dire de manière certaine que Hollande est détesté par les français !

Par contre, le panneau "Théatre de guignol" ... aaarf aaarf aaarf  trop bon !


Si tu es prêt à sacrifier ta liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l'une ni l'autre.
En matière de complots, il y a deux pièges à éviter : le premier, c'est d'en voir nulle part ... et le second c'est d'en voir partout.
A la bourse tu as deux choix : t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement.
J'ai dépensé 90% de mon fric en filles, boissons et bagnoles. Le reste je l'ai gaspillé

   Imhotep

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   26/09/2011
  Messages :   1491

Revenir en haut Aller en bas
MessageSARL Hollande & C° : Le juge d'instruction accepte d'examiner la plainte de Xavier Kemlin contre Valérie Trierveiler pour recel de détournement de fonds publics
par g.sandro Mer 28 Aoû 2013 - 1:18

SARL Hollande & C° : Le juge d'instruction accepte d'examiner la plainte de Xavier Kemlin contre Valérie Trierveiler pour recel de détournement de fonds publics

http://www.upr.fr/actualite/france/sarl-hollande-c-le-juge-dinstruction-accepte-dexaminer-la-plainte-de-xavier-kemlin-contre-valerie-trierveiler-pour-recel-de-detournement-de-fonds-publics



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
Message2 vidéos qui font mal à Hollande, regardez, c'en est presque drôle à force d'être pathétique
par g.sandro Sam 31 Aoû 2013 - 4:28

2 vidéos qui font mal à Hollande, regardez, c'en est presque drôle à force d'être pathétique; je ne suis pas forcément en phase avec tout, mais je vous assure qu'il y a vraiment du lourd; on rit souvent, généralement jaune, avant de réaliser à quel point c'est terrifiant....et encore; là il n'est question ni du Mali, ni de la Syrie... et même sans ça, c'est déjà littéralement édifiant:








Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: Flanby President
par Imhotep Sam 31 Aoû 2013 - 15:56

Rire c'est vite dit. Moi ça me met toujours autant en rogne ce genre de video car quel que soit les protagonistes, droite, gauche, milieu, rebords, extremes, etc ... c'est toujours pareil : y'en a pas un pour rattraper l'autre, tous pourris jusqu'à la moelle. Le monde politique est à gerber et le pire c'est qu'il y a encore des abrutis moyens pour croire qu'ils servent à quelque chose.
La pire phrase de ces videos ? "Sauvez-nous Mr Hollande" prononcée par un syndicaliste moyen pendant la campagne ... les gens sont aussi crédules que ça ????


Si tu es prêt à sacrifier ta liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l'une ni l'autre.
En matière de complots, il y a deux pièges à éviter : le premier, c'est d'en voir nulle part ... et le second c'est d'en voir partout.
A la bourse tu as deux choix : t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement.
J'ai dépensé 90% de mon fric en filles, boissons et bagnoles. Le reste je l'ai gaspillé

   Imhotep

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   26/09/2011
  Messages :   1491

Revenir en haut Aller en bas
Messageen gros, à en croire ce document, soit il gruge, soit il est nul en gestion
par g.sandro Dim 1 Sep 2013 - 19:49

en gros, à en croire ce document, soit il gruge, soit il est nul en gestion ...et vu la nature de ses responsabilités, je ne sais pas quelle hypothèse est la plus terrifiante...


 je pense néanmoins utile d'attirer votre attention sur ce qui me paraît une anomalie dans la démonstration puisque le pognon gagné et épargné a aussi tout aussi bien pu financer l'achat des biens immobiliers,  or, le commentaire en fait étrangement abstraction, donc attention quand même à ne pas succomber au Hollande Bashing, il y a largement assez de vrais motifs de dérision pour ne pas en inventer de faux dont l'existence elle même discréditerait les griefs "valables".

https://www.facebook.com/photo.php?v=404309759679399



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageWashington sur Seine ? Ces ministres de François Hollande qui ont été formés par les Américains (FAF)
par g.sandro Mer 4 Sep 2013 - 8:30

Washington sur Seine ? Ces ministres de François Hollande qui ont été formés par les Américains

La French American Fondation est connue pour sa formation, les "Young Leaders", réservée à une dizaine de jeunes surdiplômés chaque année. Sur les huit socialistes sélectionnés comme Young Leaders depuis François Hollande en 1996, six rentrent dans son gouvernement cette semaine. Le plus "atlantiste" n'est pas toujours celui qu'on croit...

Lire la suite ==>

http://www.atlantico.fr/decryptage/gouvernement-hollande-formation-plus-atlantiste-qu-on-pourrait-croire-benjamin-dormann-366638.html



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageLOL...v'là la tronche d'intello
par g.sandro Mer 4 Sep 2013 - 13:41




Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
MessageAprès ça on nous demande de les croire
par g.sandro Sam 28 Sep 2013 - 23:58




Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12339

Revenir en haut Aller en bas
Flanby President
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hardinvestor :: Argent - Or - Monnaie - Géopolitique / Forums publics :: Economie/Monnaie, Géopolitique, Environnement-Santé-
Sauter vers:




cours de l’or en dollar   cours de l’argent en dollar   cours du Hui   cours de l’or en euro   cours de l’argent en euro   ratio or argent