!-- Go to www.addthis.com/dashboard to customize your tools -->
Hardinvestor HardinvestorTraduire: TraductionSuivre:  Hardinvestor sur TwitterHardinvestor sur FacebookVidéos Hardinvestor DailymotionVidéos Hardinvestor YoutubePartager:  Partager

Hardinvestor- Investir sur l’or et l’argent Hard Investor   |  Silver is King, Go gold!

Pourquoi et comment investir dans l’or et l’argent ? Plus qu’un placement d’opportunité, il s’agit avant tout de sécuriser le pouvoir d’achat de votre épargne contre l’érosion monétaire et les conséquences de la crise systémique mondiale, tout en déjouant les pièges que réserve le marché de l’or et de l’argent, à l’investisseur non averti.


 

 Partagez  |

inflation / inflation réelle et statistiques officielles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
Messageinflation / inflation réelle et statistiques officielles
par etudes.exterieures Sam 17 Sep 2005 - 0:59

inflation sous contrôle? sous contrôle de qui? serait la bonne formulation .. !!


Comment ose-t-il nous faire croire que l’inflation est sous contrôle ?



Regardez la ligne bleue sur le graphique du CPI c’est ça la vrai tendance inflationniste



Quand cette ligne hypothétique a croisé le niveau d'inflation de 2,0 à 2,5 % (point rouge), au début de 2004, c’est le point qu' Alan Greenspan a choisi pour maintenir la stabilité sur les marchés. Il a dû relever des taux d’intérêts. D'ailleurs, lui, ou son successeur, continuera à faire la même chose au moins jusqu’en janvier 2006



Le CPI est a +0.5% pour le mois d’août et on nous dit ce n’est pas grave lol ! Cela fait seulement un taux de croissance de 8% annuel !



Regardez les contrats future de décembre pour le Gold +4.30 a 458 alors qui raconte des carabistouille ?




15 sept 2005

source : http://forcast.canalblog.com/








Je publie vos contributions personnelles sur Hardinvestor. Pour me contacter

 


   etudes.exterieures

  Staff
 Staff

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   35

Revenir en haut Aller en bas
Messageinflation / inflation réelle / masse monétaire
par du-puel Dim 18 Sep 2005 - 18:50

inflation / inflation réelle et statistiques officielles de l'inflation


D'abord le mot inflation, isolé, n'a pas de sens. Il signifie augmentation, gonflement ... mais de quoi ?



1-. En général pour le grand public, cette ellipse signifie "augmentation des prix", mais, là encore, lesquels et comment mesurer cette augmentation ? énumérer une liste de prix avec date et lieu de relevage (mais en quoi le prix du kg de tomates relevé à Marmande le 23 mai intéressera-t-il le Lillois le 26 mai) ? synthétiser cette liste en un chiffre supposer la représenter ?

Là interviennent les statisticiens, ces enfoirés comme les qualifie Alan Greenspan lui-même :

le testament contrarien d' Alan Greenspan



Cette statistique d 'inflation devient donc un chiffre politique, "on" introduit des variations sur son thème telles que : "inflation centrale", hors énergie, nourriture, ... et sur son mode de calcul (voir le lien précédent) ; il est publié et commenté dans les médias. C'est ce chiffre qui devient "l'inflation", c'est une chimère coupée de la réalité.

Alors, oui cette "inflation statistique" est sous contrôle (et à tous les sens du terme).



2-. Il y a donc aussi l'inflation réelle que tout un chacun ressent et pourrait mesurer. En général c'est juste un bilan de fin de mois (lorsqu'il faut payer des factures ou au vu des relevés bancaires) ou selon la sensibilité de chacun aux prix de certains biens ou services et en fonction des variations de ses revenus.

Par définition, cette "inflation personnelle" ne peut pas être sous contrôle des zautorités, mais chacun peut agir pour arbitrer un produit ou service devenu trop cher pour lui (en faisant jouer la concurrence entre fournisseurs, par la négociation, par la substitution d'un autre produit, par réduction de sa consommation).



3-. Il y a bien sûr l' inflation monétaire,c'est à dire l'augmentation de la quantité de monnaie, qui est la cause de l' inflation *générale* des prix : toutes choses égales par ailleurs, il est évident que plus il y a d'argent disponible pour une même quantité de biens et services, plus leur prix peut (va) augmenter.

En pratique les choses ne sont jamais "égales par ailleurs". Il faut du temps pour que les différents acteurs (producteurs, distributeurs, consommateurs, ...) se rendent comptent de la disponibilité de cette nouvelle monnaie, cherchent à en capter leur part (augmentations des prix, des salaires, ...) ... et y parviennent plus ou moins bien : l'augmentation n'est homogène ni dans l'espace ni dans le temps.

Sa distribution dépend principalement du point d'entrée de cette monnaie supplémentaire dans le circuit.
Or, dans la finance moderne, la banque centrale ajuste son taux monétaire pour contrôler la manière dont les banques commerciales créent, ex-nihilo, plus ou moins facilement (coûteusement) de la monnaie nouvelle en accordant plus ou moins facilement des crédits (variation de la demande de crédits en fonction des taux qui sont le prix du crédit).
Elles en sont donc les premières bénéficiaires et orientent cette monnaie nouvelle vers ce qui leur rapporte le plus (en rendement / risque) : l'immobilier ou le prêt à des organismes non bancaires (qui ne peuvent pas créer de la monnaie) qui prêteront ensuite pour des crédits à la consommation.

Cette inflation monétaire est, par nature, sous contrôle des zautorités sur son volume, mais moins dans sa répartition.



4-. Il faut également tenir compte de la vélocité de la monnaie, c'est à dire de sa vitesse de passage d'une poche à l'autre : à quantité de monnaie fixée, plus elle circule vite (plus les affaires se concluent vite en quelque sorte), plus les prix auront tendance à monter. C'est un aspect trop souvent ignoré et négligé. L'euphorie, et à l'opposé l'apathie, influent sur le niveau des prix.

C'est même, à mon avis, la clef qui empêche les banques centrales de lutter efficacement contre les bulles.
Une bulle s'amorce par l'abondance de monnaie qui provoque une augmentation sensible des prix dans certains secteurs (cf 3-.).
Ensuite apparait l'aspect spéculatif (qui caractérise la bulle) : l'argent se met à circuler plus vite, c'est l'autre facteur d'augmentation des prix (les marchands de biens des années 1991, les days traders de 2000, les "condos-flippers" d'aujourd'hui aux US, ...) : il faut acheter vite avant qu'un autre emporte l'affaire.

Même si la banque centrale ralentit la création de monnaie, voire en réduit le volume, les agents spéculatifs peuvent encore compenser un certain temps en accélérant la circulation de l'argent, c'est à dire en se refilant de plus en plus vite la patate chaude, quitte à réduire leur marge.

Puis le marché se bloque, trop cher, ou la baisse est amorcée et l'attente d'une baisse plus conséquente apparait : il est urgent d'attendre. La vitesse décélère violemment, l'énergie du mouvement s'évanouit. Le krach n'en est que plus violent, masse et vitesse diminuant de conserve.

Si ce modèle est analogue à celui de la mécanique, ce ne sont ni la masse M ni la vitesse V prises isolément qui comptent le plus, mais l'énergie cinétique monétaire M.V^2, ce qui expliquerait l'aspect parabolique des prix en fin de bulle et le brusque décrochement lors du krach : M diminue (la banque centrale à déjà réagi) ou se stabilise et surtout V chute brusquement lorsque le marché se bloque.

Cette "inflation de la vitesse", l'accélération, n'est pas sous contrôle car elle n'est pas facilement mesurable ni repérable et quel instrument permettrait de la contrôler ?



5-. D'autre part, à volume monétaire constant et vélocité monétaire constante, les prix varient tout de même de façon intrinsèque : les gains de productivité et le progrès permettent de produire davantage (nourriture) ou mieux (électronique). Ces prix là ont tendance à baisser, l'inflation des prix peut prendre ici l'aspect d'un prix constant (les 399 euros psychologiques d'un PC dont le nouveau modèle ne devrait en valoir que 387) ou qui baissent moins qu'ils ne le devraient.

A l'opposé certains prix montent par rareté (le pétrole consommé ne se régénère pas)

Cette inflation (ou déflation) là n'est pas sous contrôle : c'est le mécanisme naturel d'ajustement des prix.



6-. Quand on pense que pour contrôler l'inflation visible, celle du 1-, la banque centrale détermine l'inflation du 3- via son taux monétaire, en s'appuyant sur le mensonge (les statistiques du 1-.), l'ignorance (elle ne connait pas celle du 2- : un banquier central sait-il le prix du pain ? du loyer de son appartement de fonction ? du prix de sa voiture de fonction ?), et le flou (le 4-) !

Avec le retour à une monnaie non falsifiable c'est à dire non imprimable à volonté, comme l' or,
un paramètre de l'équation disparaitrait (la quantité de monnaie qui serait stable),
resterait à surveiller la vitesse, mais en l'absence de l'initiateur des bulles qu'est l' inflation monétaire basée sur le crédit, cela serait peut-être même superflu !

_________________
© Armand Du-Puel / 000999.forumactif.com - reproduction interdite : pas de copier / coller : utilisez un lien vers cet original. Pour les gogols et neuneux des forums boursorama : si toi copier moi, moi cogner toi.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
Messageinflation réelle /statistiques CPI / décryptage
par marie Mer 24 Mai 2006 - 22:39

inflation réelle /statistiques CPI / décryptage

un must read sur le CPI, et toutes les implications de cette bidouille de statistiques inflation , ( je devrais plutot parler de créativité statistique ... )

http://www.gold-eagle.com/editorials_05/willie052406.html



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19752

Revenir en haut Aller en bas
Messagel'inflation réelle est 4 fois plus importante que
par marie Jeu 14 Déc 2006 - 16:38

l'inflation réelle est 4 fois plus importante que l'inflation officielle,
celle délivrée par les statistiques hédonistes du CPI.. .8% au lieu des 2 à 3 % reconnus officiellement

8% d'inflation réelle annuelle !
et dire que certains croient encore à un scénario déflationniste .. Wink


étude d'un économiste David Ranson,président de H.C. Wainwright & Co. Economics Inc.,..

avant de lire l'article notez bien que l'inflation est ici définie comme la baisse de pouvoir d'achat d'une devise

Gold's Rise Points to Inflation;
Actual Rate Much Higher
Than CPI, U.S. Economist Says
By Jonathan Chevreau
Financial Post / National Post, Toronto
Wednesday, December 13, 2006
http://www.canada.com/nationalpost/columnists/story.html?id=2f254b6d-c44...
The real annual inflation rate is closer to 8% than the 2% or 3% governments claim, a prominent U.S. economist said yesterday.
David Ranson, president of Boston-based H.C. Wainwright & Co. Economics Inc., defines inflation as a decline in the purchasing power of a national currency. He prefers that definition to flawed ones like the rising cost of living or increasing labour costs.
Official government-massaged measures such as the consumer price index (CPI) do not detect the onset of inflation as quickly as financial markets, he says. The latter indicate "current inflation is much higher than policymakers realize and is still accelerating."
A year ago, Ranson released a study that concluded the price of gold is a better predictor of inflation than oil. He reiterated that view at a briefing in Toronto yesterday hosted by Bullion Management Services Inc.
Ranson charted inflation and gold in the U.S. and six European countries between 1948 and 1999. He found rising gold prices predicted rising consumer price indexes in all those nations.
These views seems to jibe with those of the average man in the street, who feels prices are rising higher than the benign rate governments portray.
Consumers and investors experience inflation at what Ranson calls "market-clearing prices."
As we all know from daily experience, such prices can jump quickly. Some components of the CPI, such as clothing, are accurately picked up but the index is distorted by the way the United States and other countries account for housing.
Shelter makes up 37.4% of the CPI but the U.S. uses what Ranson terms a "mythical figure" based on old historical data.
Wainright's Proxy Index of Market-Clearing Consumer Prices eliminates the parts of the CPI that use historical prices. The revised index showed shelter rose 13% in 2005 and energy at 16.7%. Food and beverages rose only 2.3%, transportation 0.4% and food and beverages 2.3%, all in line with the CPI.
However, the weighted average was 8.4%, which Ranson suggests is "the true inflation rate -- 8.4% is what is happening now, which should correlate with the performance of financial markets, where we always measure what is happening now."
Since gold has risen 200% in the last five years, it is giving an ominous early warning on inflation. However, it takes time before the CPI fully reflects the trend signaled by gold. Ranson found it takes six years for the CPI to reflect even half the trend signaled by gold.
"This is a serious matter," Ranson said. "It's a very big deal if what I'm saying is correct."
This time lag also creates "the enormous gulf in opinion" between the conventional view of inflation and the minority view that inflation shows up first in the price of commodities.
"One indicator says nothing is happening at all and the other says something very big is happening."
Because inflation weakens the economy, it is bad for both stocks and bonds. Contrary to popular belief, stocks are not a good hedge against inflation, Ranson said. And since currencies became unhooked from the gold standard in the early 1970s, even cash can no longer be described as a risk-free asset class.
In addition to signaling inflation, Ranson says gold stocks or precious metals can be used to hedge portfolios against inflation. He says they do a better job than inflation-indexed government bonds.
While Ranson made no predictions as to the future direction of inflation, gold prices, or the stock market, he suggested advisers could use the rising price of precious metals as a "reliable guide" to asset allocation.
Investors holding only bonds would need an 18% gold position to completely "immunize" a portfolio against serious inflation. "Eighteen percent is the upper end in practice, unless you know for sure that inflation is here and continuous, in which case, why hold bonds at all? But we're all in ignorance so hedge our bets."
For a typical asset mix of 60% stocks to 40% bonds, as much as 30% might be needed in precious metals, Ranson told advisors. He concedes that's more than the 5% or 10% position many recommend as "insurance." But "partial protection is better than none."
In an interview, he said real estate investment trusts (REITs) are also a good inflation hedge, one he uses in his personal portfolio.



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19752

Revenir en haut Aller en bas
Messageinflation du caddy: 4% MENSUEL
par marie Lun 25 Fév 2008 - 15:25

prévisions E leclerc

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?news=5186466

Alimentation: "les prix vont continuer à augmenter", selon Michel-Edouard Leclerc

Une cliente vérifie le contenu de son caddie, le 21 décembre 2007 dans une grande surface à Rots
© AFP/Archives Mychèle Daniau
Michel-Edouard Leclerc, patron des centres éponymes, a estimé lundi que l'augmentation des prix de l'alimentation, dénoncée dans l'édition de mars du mensuel 60 millions de consommateurs, allait se poursuivre à un rythme de "4% mensuel" au premier trimestre 2008.

"Je peux vous dire, puisqu'on arrive à la fin des négociations pour 2008 avec les industriels, que les prix vont continuer à augmenter au premier trimestre 2008 à un rythme d'à peu près 4% mensuel", a affirmé Michel-Edouard Leclerc à France Info.

Il a reconnu que la responsabilité de cette hausse revenait "probablement aux deux, aux industriels et aux distributeurs".

M. Leclerc a toutefois jugé "scandaleux" que les industriels "ne soient pas allés avec le dos de la cuillère" pour leurs tarifs en 2008, soulignant que dans le même temps, "des grandes sociétés multinationales cotées en Bourse (...) comme Nestlé ou Danone, ont fait des profits avec des augmentations à deux chiffres".

De son côté Matignon a indiqué que des "mesures" sur "l'évolution des prix des denrées alimentaires" seront annoncées ce lundi, à l'issue d'une réunion entre François Fillon et les ministres Christine Lagarde (Economie), Michel Barnier (Agriculture) et Luc Chatel (Consommation).

Selon le numéro de mars de 60 millions de consommateurs, mensuel de l'Institut national de la consommation (INC) à paraître mardi, beurres, yaourts, pâtes, céréales, biscottes, pains de mie, riz et autres jambons ont vu leurs prix s'envoler de 5% à 48% entre novembre et janvier.



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19752

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: inflation / inflation réelle et statistiques officielles
par tripben Lun 25 Fév 2008 - 16:06

IL semble bien que l agriculture va revenir profitable ....pr certains (cerealiers 100% de hausse du CA) en 2007 ....agflation un nouveau terme ::!!!
Citation :
Stagflation ou agflation ?
« J'espère que vous appréciez votre repas. Quoi qu'il en soit, vous n'en trouverez pas de moins cher ici avant bien longtemps !... »Ces paroles, telles que rapportées par le toujours pertinent Financial Times, ont été prononcées par un expert à la tribune d'un déjeuner de travail récemment organisé par le Département américain de l'agriculture. Et, par delà l'anecdote et les effets oratoires, elles illustrent à merveille une problématique aujourd'hui essentielle : l'emballement des prix des denrées ou, en utilisant un néologisme voué à faire du chemin, l'agflation...
Le temps semble en effet désormais bien loin où les hausses de cours des produits agricoles étaient plus ou moins absorbées tout au long de la chaîne de valeur reliant l'industrie agro-alimentaire à la grande distribution. Car ces hausses sont aujourd'hui tellement importantes que plus personne ne veut les prendre à son compte ; voire, certains seraient même gagnés par la tentation de profiter de l'élan actuel pour reconstituer ou accroitre leurs marges...
Pour autant, il serait simpliste de donner dans la démagogie néo-poujadiste... En effet, la hausse des cours des denrées est avant tout un ajustement de long terme, tout à fait logique et inéluctable, sa source principale étant l'alignement progressif des normes de consommation asiatiques sur le modèle occidental. Il n'en demeure pas moins que l'agflation est aujourd'hui largement accentuée par deux phénomènes, lesquels apparaissent comme de vrais choix politiques ou sociétaux : d'une part, le développement des biocarburants (aberration aussi dangereuse qu'utopique) et, d'autre part, l'option prise par le système financier mondial de diluer, insidieusement et hypocritement, le bourbier de la dette globale dans un océan d'inflation (d'ou l'appréciation des actifs réels)...
Vous voulez manger moins cher ? C'est donc très simple : conduisez moins dans un premier temps et conduisez moins à crédit dans un second temps... Tant qu'il n'en sera pas ainsi, la stagflation demeurera une hypothèse et l'agflation une certitude.



Que le Gold vous protége !! Y a que la vérité qui compte Wink

 


   tripben

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   07/02/2005
  Messages :   2115

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: inflation / inflation réelle et statistiques officielles
par marie Mar 26 Fév 2008 - 0:30

ça va être dur de nous cacher l'inflation ... à travers le seul barométre du gold ..
ou alors il faudrait manipuler à la baisse toutes les mat 1eres à la base de l'alimentation . mission impossible .. on ne peut pas inventer des stocks qui n'existent, hélas, pas ..
bref les interventions sur l'or perdent, du coup, leur utilité principale

http://www.gata.org/node/6029



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19752

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: inflation / inflation réelle et statistiques officielles
par g.sandro Mar 26 Fév 2008 - 0:57

4% par mois? Meuh non Marie, il n'y a pas d'inflation, voyons, non ! aaarf

La preuve: Traitement des salariés de l'Etat + 0.5 à 0.8% pour l'année entière (et payable seulement en octobre 08)...

Si c'est le gouvernement qui le dit, ça doit être vrai, non? pinochio

ça doit faire vachement plaisir aux pompiers, sages femmes, infirmières, qui doivent se dire,:" Tain, super ! Je ne perdrai que 47.5% au lieu de 48%, Merci patron, Merci patron"...

Déjà la cantoche c'est d'un seul coup +1€ par repas, oh, remarque, ce n'est QUE 6.56 francs...Ah, mais au fait, c'était quasiment le prix d'un repas dans la même cantoche ya quoi... 7 ou 8 ans ça...
"Sarko mence" fort le pouvoir d'achat.......

Quelle bande de raclures d'oser afficher des stats bidonnées à ce point !

yeuxx en bille na ! bonnet d'âne orage fffuck Thumb down siffflet no comment ! crane



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageL'INSEE nous prend pour des cons myopes
par g.sandro Lun 19 Déc 2011 - 20:01

MANIF POUR ELIRE ALAIN AFFLELOU PRESIDENT DE L'INSEE

source http://www.jovanovic.com/blog.htm

du 19 au 24 décembre 2011...
:

Hier j'étais dans un café habituel et j'ai commandé un banal Orangina,
vous savez la bouteille ronde "secouez-moi secouez-moi" remplie de pulpe
d'orange. On m'a bien apporté un Orangina, sauf qu'il a réduit en
taille depuis mon dernier passage. J'ai halluciné. Vérifiant le contenu,
j'ai vu au dos: 25 cl. Avant, du moins il y a encore quelques semaines,
c'était la bouteille normale de 33 cl connue depuis 40 ans.
Donc il y
avait là, devant moi, 8 cl de moins, mais pour le même prix que la 33cl.
Le plus fou, c'est qu'il y avait autant de verre que de... contenu!!!!
Cependant, l'INSEE vous dit que l'inflation a été cette année de 2,5%, ici Le Parisien...

Mais pour qui ces matheux presbytes prennent-ils les Français? Les
pommes de terre et chips ont pris presque 30% cette année... Grâce à
vous tous chers lecteurs, nous savons que l'inflation de 2011 a bien été
de 20% en tenant compte de la baisse des contenus dans les paquets et
les bouteilles. Mais les statisticiens n'ont vu que... 2,5% d'inflation.
Question: qui est leur opticien à ces ploucs? Ils devraient vraiment
s'acheter des lunettes avec des verres correcteurs.
Parce que bien sûr, le prix de la bouteille d'Orangina de mon troquet n'a pas bougé, mais la quantité, elle, a quand même baissée de 25%! Merci aux lecteurs pour ces papiers du Parisien, en particulier celui-ci où le journaliste se garde bien de commenter le fait que les pâtes aient augmenté de 8%, lisez-le bien.

PS: Après le braquage d'une boucherie charcuterie, Mr Smith nous
signale qu'un opticien Afflelou a été cambriolé en plein centre ville! :
"A Chartres, un cambriolage s'est produit dans la nuit de mercredi à
jeudi en plein centre ville. Le magasin Afflelou rue du Soleil d'Or a
été entièrement vidé. Les cambrioleurs sont repartis avec l'ensemble des
lunettes et le matériel d'optique. Le préjudice est estimé à plus de
150 000 euros. La police a ouvert une enquête
".
Dingue! Ca doit être les statisticiens de l'INSEE qui ont besoin de
lunettes, alors qu'ils n'ont pas reçu leurs soldes! Mr Smith nous dit: "Plus au sud une série de maisons ont été cambriolées 3 fois en 2 semaines!
". Rassurant en effet. Prochain objectif, le linge des laveries automatiques.
Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2011

La hausse des prix alourdit le panier de la ménagère

http://www.leparisien.fr/economie/la-hausse-des-prix-alourdit-le-panier-de-la-menagere-16-12-2011-1771299.php

La hausse des prix alourdit le panier de la ménagère

En un an, certains produits, comme le café, la margarine et les pâtes, ont fortement augmenté, et la hausse moyenne du chariot standard s’élève à 3,71%.

Aurélie Lebelle | Publié le 16.12.2011,


Le panier de la ménagère s’est encore alourdi. En un an, le prix du contenu d’un chariot standard a augmenté de 3,71%, selon une étude de Prixing dévoilée dans nos pages. Cette start-up française, qui recense et compare les prix des super et des hypermarchés en France, a observé l’évolution des prix de dix-neuf produits phares, présents dans toutes les grandes enseignes.

Consommation : les prix ont augmenté de 2,5% en un an
Parmi eux, le café (+ 17,6%), la margarine (+11,7 %) ou encore les pâtes (+ 8,4%) coûtent bien plus cher que l’année passée (voir infographie ). « C’est en partie dû à l’augmentation du prix des matières premières, analyse Thomas France,le directeur associé de Prixing. Mais il est difficile de savoir si le
prix proposé au consommateur est proportionnel à cette flambée des prix
du café, du blé ou du lait. »

L’augmentation de 3,71% constatée par Prixing confirme la hausse de 3,8%
sur les produits alimentaires annoncée par l’Insee. Mais elle varie
cependant selon les régions. En Midi-Pyrénées, par exemple, l’évolution
sur un an est de 5,40%, contre 1,32% dans le Nord-Pas-de-Calais. Pour
Thomas France,
« c’est principalement une question d’ajustement des prix. Mais, quoi
qu’il arrive, l’Ile-de-France et la Provence-Alpes-Côte d’Azur restent
les régions les plus chères pour faire ses courses ».

En effet, sur le panier type des dix-neuf produits observés par Prixing,
un consommateur déboursera 50,84 € à Paris contre 47,49 € en
Champagne-Ardenne. La raison? « Cela est surtout lié à l’intensité de la
concurrence, décrypte Charles Pernin, chargé de mission à la
Confédération de la consommation, du logement et du cadre de vie (CLCV).
En région Paca, par exemple, il existe peu de concurrence. C’est
également le cas dans Paris, où il existe de nombreuses enseignes mais
qui appartiennent toutes à deux groupes : Carrefour et Casino. En clair,
il y a une concurrence fictive qui favorise des prix élevés. » A la
CLCV, Charles Pernin scrute chaque trimestre l’évolution des prix d’un
panier type. Son constat est à peu près le même que chez Prixing : « Il
nous arrive même d’observer un écart de prix de 60% sur un même produit
dans deux régions différentes. »

Le Parisien



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: inflation / inflation réelle et statistiques officielles
par g.sandro Mer 28 Déc 2011 - 14:16

Les vrais chiffres de l’ inflation et de l’ augmentation des prix depuis 2000..


http://lesmoutonsenrages.fr/2011/12/27/les-vrais-chiffres-de-l%E2%80%99-inflation-et-de-l%E2%80%99-augmentation-des-prix-depuis-2000/



Est ce que vous êtes d’accord avec les chiffres de cet article ? parce que depuis ça monte, monte, monte…




Image/http://www.primairessocialistes.com


Inflation, baisse du pouvoir d’ achat, augmentation des prix, etc… INSEE, experts, OCDE, gouvernement, droite, gauche tout le monde en parle mais concrètement pour quelqu’un de normal QUELLE EST L’AUGMENTATION ES PRIX DEPUIS 2000 ?
Voici les chiffres réels de l’augmentation des prix concrète (entre 2000 et 2006) des choses qu’achètent les gens normaux.
(Un prochain article actualisera ces prix avec leur situation en 2008 et on verra que, l’augmentation constatée en 2006 était de la rigolade….)

Mise à jour 2011: toutes les hausses de prix des produits alimentaires en 2011 ( voir Forte hausse des prix alimentaires) Lien mort!

<BLOCKQUOTE>
A la fin de la liste des augmentations de prix du lait, du beurre, du fromage, du fuel domestique, des pommes de terre, du pain, du café, vous verrez aussi la variation du salaire moyen entre 2000 et 2005 ainsi que la variation du salaire présidentiel entre 2000 et 2007 (ainsi que celle du budget de l’Elysée)..
Une conclusion s’impose: le président de la république actuel, mr Sarkozy, peut consommer du beurre, du lait, des pommes de terre, du café en même quantités que son prédécesseur de 2000 …

Inflation du prix de la baguette de pain entre 2000 et 2006 : + 85%



inflation prix entre 2000 et 2006 de la salade : +118%


inflation prix entre 2000 et 2006 d’un café: +64%


inflation prix entre 2000 et 2006 du fuel: +72%


inflation prix entre 2000 et 2006 du lait : +183%


inflation prix entre 2000 et 2006 du fromage de Brie: +137%


inflation prix entre 2000 et 2006 du Coulommiers: +161%


inflation prix entre 2000 et 2006 de 5 Kg de pommes de terre: +1770% !!


inflation prix entre 2000 et 2006 de la confiture: +112%


inflation prix entre 2000 et 2006 du chou: + 97%


inflation prix entre 2000 et 2006 du beurre: +66%


variation du salaire annuel moyen entre 2000 et 2005: -0.5%


variation du salaire mensuel du président de la République entre 2000 et 2007
: +218%


Source Impôts utiles.Impôts économie.com



Un commentaire de Sunny posté le 18 décembre 2011

L’auteur de cet article a raison, a cause de cet euro de merde, l’ensemble, la totalité des commerçants et de leurs intermédiaires se sont gaver depuis 2000. Ils nous ont bien arnaqués depuis 2000. Car le 1er Janvier 2001 ils se sont dit, allez hop, mon truc a 10 francs je le fais a 2 euros (+30%, je fais le calcul pour les gens qui ne font pas le calcul et ne disent rien depuis 11 ans), et ensuite 2.20 2.50 3 4 etc, aujourd’hui, cet exemple que je prends c’est un sandwich, une bière, etc, etc. OUI OUI arrêtez de nous faire croire que ce n’est pas vrai, ok j’habite Paris, mais la bière et le sandwich que je payais 10-12 francs chacun aujourd’hui c’est entre 4 et 5 euros. Un caddy chez un hypermarché pareil : 700-800 francs en 2000, 250-300 euros aujourd’hui. Le commerçant se dit, QUATRE ou QUATRE VIRGULE CINQUANTE, OU QUATRE VIRGULE QUATRE-VINGT-DIX, c’est pareil pour cet abruti de client ….
Notre gouvernement n’aurait jamais du les laisser faire, c’est une honte.
En résumé, les commerçants nous ont saignés, ils sont responsables, il n’y a aucune crise aujourd’hui. Juste de la belle arnaque autorisée par le gouvernement.



Variation du budget de l’Elysée entre début 2007 et fin 2007: + 300% ….
Voir également l’article « Hausse des tarifs du gaz (suite et fin?) : nouveau couac gouvernemental »
Voir également l’article « Recettes fiscales en hausse »
Voir également l’article « 1 an de Sarkozysme : premier bilan sur le terrain. Video »
Voir également l’article « Education nationale : il faut un vrai service minimum »

</BLOCKQUOTE>



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
Message10 ans après le prix des produits de base a explosé: l'Inflation officielle, elle, est restée inexistante
par g.sandro Sam 18 Fév 2012 - 14:21

10 ans après le prix des produits de base a explosé: l'Inflation officielle, elle, est restée inexistante, dans les 19%... pinochio les salaires, quant à eux, ont quasiment stagné...

Ils nous prennent pour des cons !!!

"Garçon: un cornet de frites et un éclair au Chocolat s'il vous plaît...!...heu...non, réflexion faite, bon sang , bien sur affraid yeuxx en bille non ! je vais prendre un verre d'eau du robinet...et un cachet d'aspirine" ..."Hein? oui, je sais, c'est non remboursé". bonnet d'âne fffuck Thumb down

http://a7.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc7/s720x720/402076_274718872583059_148033935251554_673556_1157602788_n.jpg

http://a7.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc7/s720x720/402076_274718872583059_148033935251554_673556_1157602788_n.jpg " border="0" alt="" />

Selon l'INSEE Entre 2009 et 2010, les prix ont augmenté de 1,5 % en moyenne aaarf r.ire



http://www.insee.fr/fr/indicateurs/indic_cons/sip/sip.htm

http://actu.voila.fr/evenementiel/Les-TOP-10/prix-en-euros/tee-shirt-556_209594.html#photo


Tee-shirt : +556%
De 10 francs à 10 euros en 10 ans. Pour la plupart des Français les prix en euros se sont substitués aux prix en francs. Le simple tee-shirt est emblématique de ce jugement. Le magasine Valeurs Actuelles pose la juste question. L’ouvrier chinois qui désormais fabrique nos tee-shirts a-t-il vu son salaire augmenter de 500% en 10 ans ? En France, le SMIC horaire a progressé de 35% en 10 ans (de 6,67€ à 9€).

Lait : +182%
En 10 ans, combien de fois les éleveurs laitiers ont essayé de sensibiliser l’opinion en déversant des hectolitres de lait dans les rues de nos villes ? Souvent. Et pour nous informer qu’ils vendaient à perte le fruit de leur travail. Pour le particulier, le litre de lait coûtait 0,20€ en 2001. 0,56€ ce matin. 1,30FF contre 3,67FF. +182% en 10 ans, certains ont perdu, d’autres ont gagné.

Beurre : +48,8%
La plaquette de beurre de 250g coütait 3,75 francs en 2001 soit 0,57 euros. On peut la trouver aujourd'hui à 0,85 € soit 5,58 FF
[b] Et encore, l'indice Sandro de la plaquette de beurre de base (pas la moins chère, juste la correcte de marque distributeur) au Leclerc (posté chaque début septembre sur une autre file) donne 0.99 en sept 2009: 1.27 en sept 2010 et 1.39 en sept 2011...soit 40% en 2 ans

Yaourts : +187%
Un paquet de 16 pots de yaourts vous coûtaient en 2001 aux alentours de 6,75 francs (1,03 euros). En 2011, il faut sortir de votre porte-monnaie 3 pièces de 1 euro (19,68FF) si vous souhaitez que vos enfants se nourrissent de calcium. Qu'en pensent les producteurs laitiers ?

Spaghettis : +162%
2 euros le kg de spaghettis en 2011 contre 0,76 en 2001. 5 francs au lieu de 13,12 francs. En euros ou en francs, cela donne bien une augmentation de 162%. Pour information, le SMIC horaire est passé en 10 ans de 6,67€ à 9€. Soit une progression de 35%.

Steak haché : +107%
Pour un steak haché frais d’environ 200 grammes, il fallait débourser en 2001, 12 francs (1,83 euros). 3,79 euros aujourd’hui.

Laitue : +150%
De temps en temps, les agriculteurs manifestent pour rappeler qu’ils vivent mal de la vente de leurs produits (fruits et légumes). Le prix de ces produits auraient-ils chuté en 10 ans ? En tout cas pas celui de la laitue qui est passé chez le détaillant de 4FF à 10FF (0,61€ en 2001, 1,50€ en 2011).



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
Message+81.3% sur la pomme de terre , depuis un an !
par marie Sam 3 Nov 2012 - 15:23

si la pomme de terre détient le ponpon, l'ensemble des produits agricoles n'est pas en reste, avec une augmentation moyenne de 43% sur 5 ans !



http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20121102trib000728694/en-un-an-le-prix-de-la-pomme-de-terre-a-explose-de-813.html



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19752

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: inflation / inflation réelle et statistiques officielles
par g.sandro Lun 14 Avr 2014 - 11:09




Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: inflation / inflation réelle et statistiques officielles
par Imhotep Mar 15 Avr 2014 - 0:04

Putain les tomates !
Et tout ça pour de la merde à la tonne fabriquée à coup de Monsanto dans des serres kilomètriques à Alméria, pfffff !


Si tu es prêt à sacrifier ta liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l'une ni l'autre.
En matière de complots, il y a deux pièges à éviter : le premier, c'est d'en voir nulle part ... et le second c'est d'en voir partout.
A la bourse tu as deux choix : t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement.
J'ai dépensé 90% de mon fric en filles, boissons et bagnoles. Le reste je l'ai gaspillé

   Imhotep

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   26/09/2011
  Messages :   1510

Revenir en haut Aller en bas
MessageToute la déflation en un graphique: pourquoi on vous répète que les prix baissent alors que vous ne le constatez pas au supermarché PAR AUDREY DUPERRON · 24 MARS 2015
par g.sandro Mer 25 Mar 2015 - 23:21

Toute la déflation en un graphique: pourquoi on vous répète que les prix baissent alors que vous ne le constatez pas au supermarché
PAR AUDREY DUPERRON · 24 MARS 2015

http://www.express.be/business/fr/economy/toute-la-deflation-en-un-graphique-pourquoi-on-vous-repete-que-les-prix-baissent-alors-que-vous-ne-le-constatez-pas-au-supermarch.htm



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
inflation / inflation réelle et statistiques officielles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hardinvestor :: Argent - Or - Monnaie - Géopolitique / Forums publics :: Economie/Monnaie, Géopolitique, Environnement-Santé-
Sauter vers:




cours de l’or en dollar   cours de l’argent en dollar   cours du Hui   cours de l’or en euro   cours de l’argent en euro   ratio or argent