!-- Go to www.addthis.com/dashboard to customize your tools -->
Hardinvestor HardinvestorTraduire: TraductionSuivre:  Hardinvestor sur TwitterHardinvestor sur FacebookVidéos Hardinvestor DailymotionVidéos Hardinvestor YoutubePartager:  Partager

Hardinvestor- Investir sur l’or et l’argent Hard Investor   |  Silver is King, Go gold!

Pourquoi et comment investir dans l’or et l’argent ? Plus qu’un placement d’opportunité, il s’agit avant tout de sécuriser le pouvoir d’achat de votre épargne contre l’érosion monétaire et les conséquences de la crise systémique mondiale, tout en déjouant les pièges que réserve le marché de l’or et de l’argent, à l’investisseur non averti.


 

 Partagez  |

dette france / dette publique france

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
Messagedette france / dette publique france
par helene Lun 4 Sep 2006 - 13:45

La dette française en direct:

http://cluaran.free.fr/dette.html

   helene

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   1393

http://gentils-boursiers.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: dette france / dette publique france
par RobertConrad Mar 5 Sep 2006 - 10:09

cool héhé...2 000€ par seconde, une vingtaine de
Naps que tu fais tinter en jetant par terre à la rue n81

ou un lingot toute les 7 secondes par la fenêtre sur le macadam r.ire

royal king

   RobertConrad

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   07/02/2005
  Messages :   3123

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: dette france / dette publique france
par du-puel Mar 5 Sep 2006 - 10:29

En équivalent Bob' ... en vrai, il n'y aurait pas assez de nap' ni de lingots ... et il aurait fallu trouver une solution avant ...

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: dette france / dette publique france
par RobertConrad Mar 5 Sep 2006 - 12:49

cool

GS nous aurait prêté des lingots fictifs et on aurait jeté
à découvert...en plus quand ça tombe, ça fait pas de bruit koakoa


Dernière édition par le Mar 5 Sep 2006 - 15:12, édité 1 fois

   RobertConrad

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   07/02/2005
  Messages :   3123

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: dette france / dette publique france
par g.sandro Mar 5 Sep 2006 - 13:11

Et à prendre sur la tronche c'est moins traumatisant r.ire fêttttte



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12320

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: dette france / dette publique france
par RobertConrad Mar 5 Sep 2006 - 15:14

oui sand et en te plagiant :
moins trop ma tisane tchin

   RobertConrad

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   07/02/2005
  Messages :   3123

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: dette france / dette publique france
par GdB Mer 20 Sep 2006 - 13:00

Juste une réserve personnelle face à ce type de sites qui ne présentent qu'un chiffre brut qui défile (ce qui évidemment rend la chose spectaculaire). Si l'interprêtation (et je sais que c'est essentiellement celle qui est développée sur ce site) est de montrer que l'économie actuelle n'est qu'une économie de dettes et de "fiat money" sans plus aucune base réelle, alors je souscris.


MAIS, MAIS attention: car vous aurez bien remarqué qu'il y a aussi un discours de plus en plus dominant sur la dette de la France qui est ainsi le "cheval de bataille" par exemple de Thierry BRETON et ses semblables, discours dont la vocation est bien différente de cette première analyse. En gros, ils cherchent surtout à montrer que "ça va mal" (pour certains et pas pour tous, quand même...) et surtout que ça pourrait aller encore plus mal si on ne fait pas des "réformes" (oui mais lequelles?), et que par conséquent il faut se serrer la ceinture (car "on" vit "au-dessus de nos moyens"...) et surtout réduire les dépenses de l'Etat: "affamer la bête", pour ensuite montrer que les services publics (éducation, santé, etc.) ne marchent plus! Ce qui est amène alors à justifier les privatisations, bien sûr, sous les regards ravis et avides des gros investisseurs privés... Je ferais quand même remarquer que la dette de l'Etat qui se creuse n'est pas mauvaise pour tout le monde, puisque depuis que le contrôle monétaire a été délibérément retiré de la souveraineté nationale par la finance internationale et confiée aux banquiers centraux "indépendants", les Etats empruntent et paient les intérets aux investisseurs privés, ce qui assure à ceux-ci des fonds de portefeuilles confortables et quasi sans risque!

On est là dans l'instrumentalisation du thème de la dette dans un objectif bien précis: non pas remetre en cause le capitalisme financier ou les délires des fiat-currencies, mais juste dire: l'Etat c'est comme un ménage, il ne peut dépenser plus qu'il ne gagne! Ce qui est faux, car l'Etat n'est pas un ménage! A mon sens , si la monnaie est un bien collectif de la communauté (ce qu'elle n'est plus), alors il peut être légitime (et même indispensable) pour un Etat de faire en sorte que la monnaie permette de réaliser ce que la somme des agents privés ne sauraient faire seuls! La somme des optima n'est que rarement l'optima collectif, c'est aussi pour cela que l'Etat existe...

Montrer en pâture la dette qui se creuse pour dire, de manière démagogique et simpliste: il faut réduire le rôle de l'Etat (et le filer au privé), un ménage ne peut dépenser plus qu'il ne gagne et c'est pareil pour l'Etat (alors que ces mêmes sont les premiers "pousse au crime" pour développer sans fin le crédit à la conso, les hypothèques rechargeables et j'en passe, et pousser ainsi les ménages à consommer et s'endetter pour cela (!), ), c'est simplement de la vulgaire manipulation à destination d'un bon peuple supposé peu lucide (et parfois je me dis qu'effectivement, un peu plus de lucidité ne ferait pas de mal!).

Ce qui me gêne, c'est que face à un chiffre brut, on peut faire passer tous les messages y compris les plus propagandistes et totalitaires. Ceci me rappelle un film de propagande nazi de 1934 qui montrait de manière répétitive aux ouvriers et aux chômeurs ce que coûtait le fait de mettre des handicapés mentaux et physiques dans de "beaux asiles" et de les soigner et les nourrir... 20 minutes de bourrage de crâne odieux et difficile à supporter pour le spectateur d'aujourd'hui (enfin j'espère...) juste pour justifier par la gestion, les chiffres et le calcul économique la nécessité de se débarrasser de ces gens. Et accessoirement aussi des voleurs et des "délinquants", et des juifs bien sûr, qui étaient progressivement assimilés dans le film à des handicapés. Hitler à commencé avec des handicapés et soi-disant pour le bien de tous...


Bref, attention à l'interprétation souvent nuancée et pleine de subtilités d'une information réduite. Surtout dans une société de l'image comme substitut efficace à la pensée.

GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: dette france / dette publique france
par g.sandro Mer 20 Sep 2006 - 13:08

Reco Gdb ,excellent bémol: indispensable en effet...



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12320

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: dette france / dette publique france
par du-puel Mer 20 Sep 2006 - 13:37

Je vais y ajouter un dièze à ce bémol :

Les dettes des états sont "naturelles", c'est son rôle puisqu'il est éternel, par contraste avec les entreprises, et surtout les personnes physiques qui doivent rembourser avant de casser leur pipe.

Et puis une dette c'est un contrat. Le principal n'est jamais exigible immédiatement, il se rembourse dans le temps (sauf certaines conditions particulières), donc dire qu'on doit 2 000 Md € c'est juste pour avoir une idée.

D'ailleurs si on rapporte ça à la dette amerlocaine de 44 à 80 T$ selon ce qu'on y met, ça ferait 7 à 11 T€ à l'échelle de la France : on a de la marge (je divise les chiffres amerlocains par 6 : par 5 pour le rapport des populations de 300M à 60M plus 20% pour le changement de devise à 1.2 $/€). On pourrait dire à tous ces atlantistes, type Breton & Co., qu'on peut encore tripler la dette pour ressembler à leur cher modèle.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: dette france / dette publique france
par GdB Mer 20 Sep 2006 - 14:22

Merci Dupuel pour ce complément (j'ai bien écrit complEment) au message que je voulais passer. Il est étonnant de voir que nos chers politiques si prompts à faire de la pédagogie du peuple en prenant des exemples à l'étranger, toujours plus culpabilisants que rigoureusement exacts ou complets, ne mettent pas en perspective les dettes des autres Etats, qui n'ont cessé d'augmenter depuis le début du XXe siècle (mais comme les monnaies de papier n'ont cessé de fondre, ceci explique peut-être cela!) les US en tête bien sûr...

Par ailleurs, la dette de l'Etat comme tu le dis est un contrat de promesses sur le futur (lire à ce sujet l'excellent Commerce des Promesses de Pierre Noël Giraud), et il faut, pour être rigoureux et avoir une vision globale critique du système, regarder la somme de toutes les "promesses sur le futur", publiques ou privées (des individus ou des entreprises), pour juger du caractère cohérent d'un tel système basé sur les promesses! Et pas seulement les "promesses publiques", qui par définition et comme tu le précises bien, ont pourtant une date de péremption qui peut (et doit) dépasser le temps court des individus d'une nation...

Par ailleurs, il faut citer un élément bien peu souvent souligné pour expliquer aussi pourquoi ces dettes ont augmenté depuis disons deux décennies: la "lutte contre l'inflation" avec toutes ses subtilités et ses tricheries.

Car s'il est connu qu'historiquement, l'inflation a été l'euthanasie des rentiers (Keynes), cela a aussi signifié que celui qui s'endettait avec facilité (par exemple l'Etat, qui en plus possédait le pouvoir de battre monnaie) détenait aussi un outil aisé de désendettement (mais sur le dos des créanciers): l'inflation, et notamment l'inflation de par le pouvoir de battre monnaie justement (y compris en en dégradant la valeur intrinsèque, et donc les dettes!).

Aujourd'hui, et depuis une vingtaine d'années, on sait très bien ici ce qui est advenu: pouvoir de création monétaire retiré du contrôle des Etats (en avançant la raison théorique de supprimer la tentation historique des gouvernants d'utiliser le pouvoir de la planche à billets) MAIS placé dans des banques centrales présentées comme indépendantes et représentant l'intérêt général r.ire, qui elles, et on le sait particulièrement bien sur ce forum, n'ont dans les faits cessé de faire le contraire (!): faire tourner la photocopieuse à fric mais au profit de la sphère financière et non plus du désendettement des Etats, qui eux doivent emprunter désormais aux banques comme tout le monde!!!!

Le dernier étage du scénario, c'est bien sûr de redéfinir l'inflation, pour que celle-ci exclue les sphères qui bénéficient le plus de cette planche à billet version 2 (actifs financiers, immo, etc.). Avec donc une inflation officielle à 2%, c'est sûr que l'Etat qui emprunte à 4% ou 5% voit sa dette tout le temps augmenter en termes "réels". En revanche, avec du carry trade où l'argent s'emprunte pour peanuts au Japon par exemple pour s'investir là où les bulles gonflent, le bénef en termes réels est assuré...

C'est ce que les universitaires appellent un changement complet de paradigme. Moi j'appelle cela un coup d'état et un hold-up silencieux... (d'où le titre de mon site sur l'inflation: http://linflation.free.fr )

GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
dette france / dette publique france
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hardinvestor :: Argent - Or - Monnaie - Géopolitique / Forums publics :: Economie/Monnaie, Géopolitique, Environnement-Santé-
Sauter vers:




cours de l’or en dollar   cours de l’argent en dollar   cours du Hui   cours de l’or en euro   cours de l’argent en euro   ratio or argent