!-- Go to www.addthis.com/dashboard to customize your tools -->
Hardinvestor HardinvestorTraduire: TraductionSuivre:  Hardinvestor sur TwitterHardinvestor sur FacebookVidéos Hardinvestor DailymotionVidéos Hardinvestor YoutubePartager:  Partager

Hardinvestor- Investir sur l’or et l’argent Hard Investor   |  Silver is King, Go gold!

Pourquoi et comment investir dans l’or et l’argent ? Plus qu’un placement d’opportunité, il s’agit avant tout de sécuriser le pouvoir d’achat de votre épargne contre l’érosion monétaire et les conséquences de la crise systémique mondiale, tout en déjouant les pièges que réserve le marché de l’or et de l’argent, à l’investisseur non averti.


 

 Partagez  |

affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
MessageAuteur
MessageRe: affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
par GdB Lun 28 Jan 2008 - 0:04

Juste un petit commentaire concernant Duel sur la 3 de l'autre pétasse femme d'un ministre toujours en activité.

La nana proprette sur elle de HSBC évacue tout doute sur les banques en assénant (sans que personne ne la renvoie aux vestiaires) QUE LE DEBUT DE TOUT CA AUX US C'EST UNE SURPRODUCTION DE LOGEMENTS!!!!!

Elle est bonne celle là... Parce que pour les construire ces logements, il a bien fallu que les banques filent les crédits quand même!!!!!!!! Bref la faute c'est aux promoteurs et pas aux dealers de fric...

GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
par marie Lun 28 Jan 2008 - 0:12

Citation :
La nana proprette sur elle de HSBC évacue tout doute sur les banques en assénant (sans que personne ne la renvoie aux vestiaires) QUE LE DEBUT DE TOUT CA AUX US C'EST UNE SURPRODUCTION DE LOGEMENTS!!!!!

oui je suis en train de suivre ça ... c'est Elie Cohen qui fait cette merveilleuse affirmation ... mais peu importe ...
c'est hallucinant, .... tous des guignols ...

un contresens total ... donc exit la bulle immo .. et les crédits bancaires .. "frauduleux" r.ire ..et motus TOTAL sur le pb des dérivés ( car le subprime n'en est qu'une infime partie ) . un simple pb de surproduction ....

joli tour de passe passe qui pemet d'évacuer totalement le débat sur le systéme financier mondial ...


merci pour le site sur JK.. affaire à suivre
moi aussi hallucinée par les déclarations de responsables politiques gouvernementaux du plus haut niveau .. qui déclarent ce mec coupable, alors qu'il est encore en garde à vue ... ça pue le bouc émissaire .. de plus en plus ..



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19722

Revenir en haut Aller en bas
MessageSG: enquête "fructueuse", Kerviel clame son innocence
par g.sandro Lun 28 Jan 2008 - 0:40

AFP le 28/01/2008 00h06

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?news=5077998

Société Générale: enquête "fructueuse", Kerviel clame son innocence

Des journalistes attendent devant les locaux parisiens de la brigade financière, le 26 janvier 2008
© AFP Jean Ayissi
Jérôme Kerviel, le trader en garde à vue auquel la Société Générale impute une "fraude" record de 4,9 miiliards d'euros, a clamé son innocence dimanche via ses avocats, qui ont mis en cause la banque alors que l'enquête progresse, selon le parquet, de manière "extrêmement fructueuse".

Evoquant l'affaire de la Société générale, Henri Guaino, conseiller du président Nicolas Sarkozy, a affirmé dimanche qu'il fallait réfléchir à "la manière de corriger les règles" d'un système bancaire "devenu fou", lors du grand jury RTL/Le Figaro/LCI.

"C'est un système de fraude visiblement qui a été découvert par la Société générale", a déclaré sur France 5 le ministre délégué au budget Eric Woerth.

"J'imagine qu'on pointe du doigt ce trader d'une façon précise parce que c'est le cas", a-t-il poursuivi. "Mais je pense que la Société générale a dû faire le tour du sujet et met en cause l'un de ses employés à juste titre", a dit le ministre.

La Société Générale a en outre affirmé dimanche après-midi que les positions frauduleuses prises par ce courtier de 31 ans atteignaient "environ 50 milliards d'euros" avant que la banque ne ramène sa perte à 4,9 milliards d'euros.

Les avocats de M. Kerviel ont déclaré par téléphone que leur client n'avait "commis aucune malhonnêteté", accusant la banque de vouloir "élever un écran de fumée" pour masquer ses pertes.


Le chef de la section financière du parquet de Paris Jean-Michel Aldebert répond aux journalistes, le 27 janvier 2008 à Paris
© AFP Jean Ayissi
La garde à vue du courtier, entamée samedi peu avant 14H00 dans les locaux parisiens de la brigade financière, a été prolongée de 24 heures dimanche.

A l'issue de ces 48 heures, il sera soit remis en liberté, soit présenté au parquet de Paris, qui pourrait alors ouvrir une information judiciaire et transmettre le dossier à un juge d'instruction en vue de sa mise en examen.

Les enquêteurs ont interrogé M. Kerviel sur la manière dont il a contourné les multiples protections de la banque, pour savoir s'il a agi seul, et sur ses motivations. La possibilité qu'il soit un "hacker" (pirate informatique) est envisagée, selon des sources proches du dossier.

La Société Générale a expliqué, dans un communiqué, que "la position frauduleuse découverte le dimanche 20 janvier (s'élevait) à environ 50 milliards d'euros".

Un dirigeant de la banque a réaffirmé que "rien à ce stade ne (permettait) de penser" que le trader mis en cause avait "bénéficié de complicités tant internes qu'externes", même s'il ne pouvait pas l'"assurer à 100%".


Photo non datée du courtier de la Société Générale Jérôme Kerviel
© AFP/Société Générale/Arch.
Alors que les explications de la banque sur ses pertes colossales ont suscité l'incrédulité, voire les critiques, les avocats de Jérôme Kevriel ont contre-attaqué dimanche soir.

Mes Elisabeth Meyer et Christian Charrière-Bournazel ont dénoncé "les conditions volontairement précipitées et tout à fait anormales" dans lesquelles la banque "a liquidé des positions qui auraient pu se redresser avec le temps".

Parlant du "scandale de la Société Générale" et dénonçant le "lynchage médiatique" de leur client, les deux avocats ont accusé le PDG de la Société Générale Daniel Bouton d'avoir "taxé" Jérôme Kerviel "de fraude" et de l'avoir "livré aux chiens".

Selon eux, leur client "qui a été formé par la banque à faire du profit, n'a commis aucune malhonnêteté et n'a pas détourné un seul centime et n'a profité d'aucune manière des biens de la banque".

"En s'acharnant sur Jérôme Kerviel, la banque croit pouvoir élever un écran de fumée qui détournerait l'attention du public de pertes beaucoup plus substantielles qu'elle a accumulées ces derniers mois, notamment dans l'invraisemblable équipée des +subprimes+".

Une porte-parole de la banque n'a pas souhaité commenter les déclarations des avocats de M. Kerviel.


baston bonnet d'âne compressé samouraï no comment ! resssssort chut ! non ! crane Thumb down siffflet



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12318

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
par GdB Lun 28 Jan 2008 - 13:16

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?news=5080494

Citation :

Société Générale: Jérôme Kerviel admet avoir "dissimulé" mais nie tout enrichissement

Photo non datée du courtier de la Société Générale Jérôme Kerviel
© AFP/Société Générale/Arch.
Jérôme Kerviel, le trader accusé par la Société Générale d'être l'auteur d'une fraude record, a "admis" lors de sa garde à vue avoir agi pour "dissimuler" ses opérations sur le marché, a annoncé lundi le procureur de Paris, Jean-Claude Marin.

Mais il "n'a pas agi à son profit direct et personnel", selon les explications qu'il a fournies aux enquêteurs, a indiqué M. Marin lors d'une conférence de presse.

M. Kerviel espérait néanmoins apparaître comme un trader d'exception et obtenir des primes de rendement supérieures" pouvant atteindre "300.000 euros pour 2007", a encore affirmé le procureur.

Il est apparu que le trader a commencé à "prendre des positions non admises par la banque" dès la fin de l'année 2005.

Le procureur de Paris a annoncé que le parquet allait demander son placement en détention provisoire.

Le parquet de Paris a également ouvert une information judiciaire notamment "pour faux et usage de faux" et "introduction dans un système automatisé de données informatiques", a ajouté M. Marin.


Je reste prudent mais j'ai comme l'impression qu'on va avoir là une belle illustration de ce que je dénonce depuis pas mal d'années dans les systèmes managériaux modernes...

Mélange de pression/angoisse et de cupidité/individualisme activés par des méthodes bien rôdées (trop long à décrire ici mais déjà expliqué dans un article que j'ai publié sur le forum suite aux suicides chez Renault) et par des rémunérations au pourcentage (des bonus) qui rendraient fou plus d'un mec normal dans un tel contexte. Par ailleurs on place le salarié dans un réseau d'injonctions paradoxales (très destructrices mentalement) qui lui imposent des résultats coûte que coûte y compris au mépris des règles MAIS EN DISANT TOUJOURS QU'IL FAUT RESPECTER LES REGLES!

Dans le cas présent, il est très facile de laisser courir le poulain fou et ambitieux tant "qu'il" (enfin la Banque!) gagne puis de le couler en cas de pertes...

C'est un peu le mécanisme qu'on retrouve chez les "franchisés" dont on parlait aussi avec système U...

Chez GM ou je travaillais comme cadre, on imposait ainsi à des testeurs de voitures (salariés) de tester les passages de boites de vitesses automatiques y compris à 180 km/H MAIS il n'y avait pas de piste de test à proximité ET ils devaient respecter le code de la route... ou ne pas le faire mais à leurs risques et périls! On voit le côté pervers du truc. ET encore plus quand on sait que GM faisait suivre à ses testeurs des stages de sécurité routière permettant ainsi... de se dédouaner et de faire le beau en vitrine!

Les exemples sont nombreux (routiers qui trichent pour "y arriver", etc.)

Je maintiens qu'il est RIDICULE ou INQUIETANT de penser qu'un seul mec puisse sans aucune complaisancedu système (et je dirais même COMPLAISANCE TACITE ET STRUCTURELLE DU SYSTEME) parvenir à de telles extrémités...

Enfin quand même!

GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
par GdB Lun 28 Jan 2008 - 13:31

Je rajoute ce point très illustratif:

Citation :
Société générale: Jérôme Kerviel voulait apparaître comme "un trader d'exception", selon le procureur de la République

Jérôme Kerviel, le courtier accusé par la Société générale d'être l'unique responsable d'une "fraude"à l'origine de près de cinq milliards d'euros de pertes, continue d'affirmer d'avoir agi seul et de ne pas avoir cherché à s'enrichir personnellement mais voulait apparaître comme un "trader d'exception", a déclaré lundi le procureur de la République Jean-Claude Marin.

M. Marin a ajouté que la justice disposait au terme de sa garde à vue prolongée de suffisamment d'éléments pour requérir son placement en détention provisoire pour faux et usage de faux, abus de confiance et introduction dans un système automatisé.

La garde à vue du courtier de Jérôme Kerviel a été prolongée de 24 heures dimanche après-midi alors que le chef de la section financière du parquet de Paris a estimé que l'enquête était "extrêmement fructueuse". AP


Il est amusant de constater que l'idéologie managériale de l'excellence poussée au bout du bout dans un climat sociétal d'individualisme érigé en dogme et trouvant un écho très marqué chez un jeune trader ambitieux et membre de l'UMP puisse amener à éventuellement couler une banque...

Une sorte de remake moderne du scénario de la créature qui se retourne au final contre son créateur, une sorte de nouveau Frankenstein de l'excellence et de la réussite à tout prix... Une corde rompt d'autant plus facilement qu'elle a été très (trop) tendue. Accuser la corde serait un chouia stupide dans cette histoire. Regarder vers les mains qui la tiennent et l'ont tirée serait bien plus instructif...

Et il est finalement devenu un trader d'exception. Cela devrait inciter d'autres à réflechir plutôt qu'à tirer sur le "monstre"...

L'industrie du consentement est en plein essor depuis des années.

Ca me rappelle deux répliques du film de Gavras LE COUPERET:

"Le crime est une industrie en plein essor."

et

"La fin justifie t-elle tous les moyens ? (sujet d'école de la fille du personnage principal)

Réponse: Le choix des moyens est un luxe réservé à quelques privilégiés."




GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
par GdB Lun 28 Jan 2008 - 13:44

j'ai tellement accumulé de "matériaux" pour illustrer les évènements à venir que je n'ai aucun mal à mettre ici un passage archivé par mes soins il y a plus d'un an d'un livre très éclairant sur les pratiques managériales des banques (entre autres!):

Citation :

Un management de la peur

p.131 à 133 Votre argent les intéresse, Jannick Alimi et Olivier Aubry, Laffont, Octobre 2006.

Sur les pratiques commerciales qui se généralisent dans les banques et les assurances, transformant les salariés « conseillers » en marchands de tapis et même en escrocs sous peine de sanction implicite en cas de non atteinte des objectifs…. Ainsi les ventes forcées d’actions EDF dont ont été victimes de nombreux particuliers au moment de l’introduction en bourse de cette entreprise, en Novembre 2005.

« Pour les salariés, écartelés entre le respect des règles déontologiques et l’obligation de résultat, l’exercice du métier devient chaque jour plus minant […] EDF est le révélateur des dérives de tout un système. D’un système généralisé. Les directions de banques savent parfaitement ce qui se passe dans les guichets. Les ventes forcées ne sont pas des erreurs. […] Les clients s’étonnent de la rotation rapide du personnel à leur guichet. Mais c’est parce que les déplacements, les mutations sont désormais une forme de management destinée à sanctionner ceux qui ne remplissent pas leurs objectifs, n’obtiennent pas les résultats escomptés, expliquent Anne Pechtner et Ohan Toufanian. Un objectif, ce n’est seulement des chiffres. Cela finit par prendre une dimension irréelle, fantasmagorique, des proportions exceptionnelles. Au bout du compte, c’est le management de la peur qui règne dans les agences et les réseaux. Ces objectifs sont non seulement compliqués à atteindre, mais en plus, ils sont sans cesse réévalués à la hausse. C’est un véritable conditionnement, un lavage de cerveaux[…] On arrive à des choses délirantes. Lors de l’opération EDF, le guichetier d’un grand établissement de la place a ainsi volontairement fait souscrire un client décédé depuis quelques jours. Comme un certain délai s’écoule entre le décès et sa prise en compte par la banque, l’ordre de souscription a pu passer jusqu’à ce que la veuve du défunt prenne connaissance du subterfuge…

«Le personnel se trouve face à deux injonctions contradictoires, résument Anne Pechtner et Ohan Toufanian. La première : il existe des règles déontologiques ; si vous ne les respectez pas, vous risquez un blâme, un avertissement, voire plus. La seconde : vous avez aussi des objectifs et si vous ne les remplissez pas, vous risquez de perdre vos primes, voire plus. On est en permanence sur le fil du rasoir. Le système est complètement pervers. On crée des procédures écrites, un code de déontologie, des inspections internes, mais on sait pertinemment qu’elles ne peuvent pas être appliquées en raison des contraintes financières. La situation est encore plus déstabilisante lorsque les conseillers s’adressent à des populations modestes […]

Pour avoir refusé de se plier à ces « petits arrangements », Christiane a reçu une lettre d’avertissement, lui reprochant de ne pas avoir honoré son contrat, et des menaces verbales de mutation. « Je ne dormais plus. Pourtant je n’étais pas une mauvaise vendeuse. Mais je ne voulais pas faire du bâtonnage. Je ne voulais pas m’adonner au chantage avec une partie de ma clientèle. J’avais l’impression d’aller dans le mur. Les instructions que les employés recevaient étaient sans concession. Il fallait être agressif, recevoir au moins six clients quotidiennement et conclure par leur signature. Ma hiérarchie m’appelait plusieurs fois par jour pour savoir où j’en étais. Tous les soirs, un collègue passait collecter les résultats. Si pendant deux jours de suite, on n’engrangeait rien, on craignait le pire. Le jour de mes cinquante ans, j’ai préféré donner ma démission. »



Je rajouterais tout de même que le titre du chapitre est incomplet à mon avis, de même que l'analyse. Il devrait s'appeler UN MANAGEMENT DE LA PEUR ET DE L'ENVIE...

Sans soute très marquée, l'envie chez des traders... Mais même au smic, l'envie bien attisée est un puissant moteur de manipulation... même si la peur est alors sans doute prédominante.

L'industrie du consentement est en plein essor, je le repète...

GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
par tripben Lun 28 Jan 2008 - 14:48

ALLEZ now delit d initié !!!!!
vous voulez de la confiance ???
bien vous en aurez pas !!!!
Citation :
Suite Société Générale ......... 11:42 28/01/08
r Trading Sat ... 10:45 28/01/08
(Tradingsat.com) - Robert Day, membre du conseil d'administration de la Société générale, a récemment cédé, directement et indirectement, pour un peu plus de 95.3 Millions d'euros d'actions du groupe bancaire, apprend-on lundi matin dans trois avis de l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Le 9 janvier, M Day, président de la société Trust Company of the West (TCW), a cédé directement des titres au prix unitaire de 95.27 euros, pour un montant de 85.7 Millions d'euros. Le lendemain, par l'intermédiaire des personnes morales Kelly Day Foundation et Robert A. Day Foundation qu ilui sont liées, il a cédé pour 959 066 euros et 8.6 Millions d'euros de titres supplémentaires, au prix unitaire de 95.91 euros.

Un peu moins de 20 jours plus tard, après une crise boursière et l'affaire Jérôme Kerviel, l'action Société générale s'échange contre 71.2 euros, en baisse de 3.6%.



Que le Gold vous protége !! Y a que la vérité qui compte Wink

 


   tripben

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   07/02/2005
  Messages :   2115

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
par marie Lun 28 Jan 2008 - 15:46

autre chose: nouvelle plainte contre la SG, pour délit d'initiés ...


http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?&news=5081499

Nouvelles plaintes liées à l'affaire de la Société Générale

NOUVELLES PLAINTES EN LIAISON AVEC L'AFFAIRE DE LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
PARIS (Reuters) - L'avocat activiste Frédérik-Karel Canoy annonce avoir déposé de nouvelles plaintes en liaison avec la fraude dévoilée la semaine passée par la Société générale.

Il a indiqué qu'une première plainte portait sur des "manipulations de cours" à l'occasion du débouclage, par la Société générale, des positions d'achat massives sur des contrats d'indices boursiers accumulées par un de ses traders.

La seconde concerne un délit d'initiés, alors que l'AMF publie ce lundi une déclaration réglementaire d'un administrateur de la Société générale, Robert A. Day, sur la vente les 9 et 10 janvier derniers d'un million d'actions de la banque à des prix situés entre 95,27 et 95,90 euros.

Une porte-parole de la Société générale a souligné que ces opérations étaient "très antérieures à la révélation de la fraude".

Les deux plaintes de Me Canoy, qui dit agir au nom d'une centaine de petits porteurs, ont été déposées contre X, de même qu'une précédente, la semaine passée, qui concernait les motifs d'"escroquerie, abus de confiance, faux et usage de faux, complicité et recel".

Robert A. Day est l'ancien patron de la société de gestion d'actifs américaine TCW, aujourd'hui propriété de la Société générale.

L'Association des petits porteurs actifs (APPAC) a également déposé une plainte pénale contre X et demandé l'ouverture d'une instruction judiciaire pour délit d'initié après que l'AMF a publié l'information relative aux cessions réalisées par Robert A Day.



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19722

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
par tripben Lun 28 Jan 2008 - 16:06

Citation :
SOCIETE GENERALE: plainte pour "délit d'initiés" déposée
(AOF) - Selon l'Autorité des marchés financiers (AMF), un paquet d'actions Société Générale a été vendu le 9 janvier pour 85,7 millions d'euros par un de ces administrateurs, au prix de 95,27 euros par action. Cet après-midi, le titre cote 69,95 euros. Cette information fait écho à une plainte contre X déposée par l'avocat d'une centaine d'actionnaires du groupe bancaire, portant sur une "manipulation de cours" et un "délit d'initiés". Cependant, rien ne permet de dire pour l'instant si l'administrateur était au courant de la "fraude" dont a fait état Société Générale en fin de semaine dernière.

SOCIETE GENERALE alerté dès novembre sur les positions de Jérôme Kerviel?
(AOF) - Le parquet de Paris a fait savoir que dans l'affaire Société Générale, les investigations montrent pour le moment que Jérôme Kerviel a agi seul. En revanche, il précise qu'Eurex, le marché européen des dérivés avait alerté Société Générale à propos des positions prises par le trader aujourd'hui soupçonné d'avoir pris des positions frauduleuses d'environ 50 milliards d'euros, dont le débouclage a coûté 4,9 milliards de dollars à la banque. Ce dernier aurait été interrogé par la banque, mais s'en serait sorti en produisant un faux, selon le quotidien "L'Agefi".




Que le Gold vous protége !! Y a que la vérité qui compte Wink

 


   tripben

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   07/02/2005
  Messages :   2115

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
par marie Lun 28 Jan 2008 - 16:16

le marché de futures où opérait JK est l'eurex ..

liste des clearing members ( caution) de ce marché

http://www.eurexchange.com/documents/lists/members/memberlist.csv
la SG y figure en bonne place .. Wink


ceci en relation avec cette dépeche

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_societes.phtml?&symbole=1rPGLE&news=5081706

SOCIETE GENERALE alerté dès novembre sur les positions de Jérôme Kerviel?

(AOF) - Le parquet de Paris a fait savoir que dans l'affaire Société Générale, les investigations montrent pour le moment que Jérôme Kerviel a agi seul. En revanche, il précise qu'Eurex, le marché européen des dérivés avait alerté Société Générale à propos des positions prises par le trader aujourd'hui soupçonné d'avoir pris des positions frauduleuses d'environ 50 milliards d'euros, dont le débouclage a coûté 4,9 milliards de dollars à la banque. Ce dernier aurait été interrogé par la banque, mais s'en serait sorti en produisant un faux, selon le quotidien "L'Agefi".

_______________
question : donc le faux qu'aurait produit JK à la SG, le dispensait d'avoir des appels de couverture sur ses positions perdantes sur l'eurex??
l'eurex, c'est pas la SG.. ...

par contre si la SG, clearing member de l'eurex se porte garant des trades de JK... 7 tout à fait autre chose ....



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19722

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
par marie Lun 28 Jan 2008 - 19:32

les professionnels se posent les mêmes Q que moi ... et certains ont reçu consignes de leur direction, pour faire silence sur cette affaire ..
en tout état de cause, une promesse de bonus de 300.000 € pour 2007 ( 3 fois son salaire annuel ) .. ça correspond pas du tout au portrait d'un trader insignifiant ... comme nous l'a présenté la SG ds ses 1ers communiqués ...


http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?&news=5082783

La version de la Société Générale ne convainc qu'à moitié

LES OPÉRATIONS DE MARCHÉS DES TRADERS, DES ACTES TRÈS CONTRÔLÉS
par Raoul Sachs et Juliette Rouillon

PARIS (Reuters) - Les nouvelles précisions apportées par la Société générale sur les agissements d'un de ses traders jugé responsable d'une perte de 4,9 milliards d'euros n'ont convaincu qu'à moitié et ont surtout mis en relief des insuffisances surprenantes dans son système de contrôle.

La matérialité de la fraude du trader Jérôme Kerviel et le fait que ses manipulations lui ont permis de présenter une position globale en risque quasi-nul sont généralement jugés cohérents par les spécialistes des marchés à terme. Mais, c'est la partie présentée comme régulière des activités du trader pour compte propre de la banque qui fait question.

Cette affaire et ses répercussions sur l'industrie financière incitent d'ailleurs certaines banques à imposer le silence à leurs collaborateurs dans les salles de marché.

"On a reçu un mail de notre direction nous interdisant toute conversation 'on ou off the record' sur le sujet. On ne veut pas être associé, de près ou de loin, à cette affaire", dit un trader sur dérivés d'actions d'une banque européenne qui reste dubitatif sur les explications de la Générale.

"Ils nous prennent pour des idiots", déclare un responsable des instruments à terme (futures) d'un important courtier compensateur à Paris.

Selon la banque, Jérôme Kerviel, qui devait être mis en examen dans la soirée de lundi après avoir été interrogé durant tout le week-end par la police, aurait réussi à échapper aux contrôles en procédant à des arbitrages entre deux portefeuilles, dont le second était en fait fictif.

Le portefeuille A régulier était "composé d'opérations bien réelles sur futures (...) qui faisaient l'objet de contrôles quotidiens et notamment d'appels de marges (...) vérifiés et réglés ou reçus par la banque", explique la SocGen.

La position A était compensée par des opérations fictives de gré à gré logées dans le portefeuille B du trader grâce à l'utilisation frauduleuse de codes informatiques de contrôleurs de la banque, ce qui permettait en apparence de ramener quasiment le niveau de risque à zéro.

"C'était un risque zéro. D'accord, j'accepte cette explication. Les manipulations? C'est possible. Mais, moi, ce qui m'intéresse dans l'affaire c'est le portefeuille A qui n'est pas fictif. Qu'il reste quelques jours en position modeste sans déclencher les contrôles? Admettons. Mais, plusieurs semaines avec une exposition de 50 milliards ça paraît invraisemblable. Comment peut-on sans broncher, payer ou recevoir des appels de marge pour des positions d'un telle taille ?", s'interroge ce spécialiste des marchés à terme.

FAILLITE DU CONTRÔLE

"L'explication de la Générale est cohérente. Le risque du portefeuille A est couvert par le portefeuille B composé d'opérations fictives. Risque zéro. J'accepte", dit aussi un responsable dérivés actions d'une banque américaine à Paris.

"Mais, la question qui se pose surtout c'est celle des contrôles. Comment on est parvenu à 50 milliards de notionnel sur le portefeuille A sans déclencher une procédure de contrôle? Il y a des alertes qui n'ont pas bien fonctionné".

Le notionnel des positions de Jérôme Kerviel, qui a dit avoir agi dans l'intérêt de la banque, avait atteint 50 milliards (30 milliards en futures sur l'Eurostoxx50. 18 milliards sur le DAX de Francfort et 2,0 milliards sur le FTSE de Londres). Les futures sur EuroStoxx et sur Dax sont cotés sur le marché à terme Eurex contrôlé par Deutsche Börse.

"C'est étonnant. Chaque contrat de futures sur indices boursiers implique un dépôt et chaque soir en fin de séance les positions sont examinées par la chambre de compensation qui procède aux appels de marges. Quelqu'un a bien dû s'apercevoir de quelque chose", dit le responsable de la banque américaine.

Les deux professionnels font remarquer que plusieurs entités étaient impliquées dans ces opérations. La Société générale, le courtier compensateur des contrats, le marché organisé Eurex et sa chambre de compensation Eurex Clearing.

Eurex a défendu son système de contrôle, y compris dans le cas précis, sans toutefois donner de détails sur l'affaire Société générale. Le procureur de Paris, chargé de l'affaire, a indiqué lundi qu'en novembre 2007, Eurex avait prévenu la Société générale des positions de Jérôme Kerviel, qui aurait alors produit un faux document censé attester de la couverture de risque.

Un stratégiste actions parisien se dit stupéfait qu'une telle manipulation ait pu avoir lieu à la Société générale. "Si c'est possible à la Générale, le numéro un mondial des produits dérivés actions, c'est possible partout", dit-il.

"Cela exclut une embellie sur les valeurs bancaires. Quand on apprend que la première banque mondiale (sur dérivés actions) a laissé passer ça, ça pose des problèmes de crédibilité et de risque pour le système bancaire", ajoute-t-il.

Le procureur de Paris a rapporté que Jérôme Kerviel avait évoqué une prime de 300.000 euros que lui aurait promis sa direction au titre de l'année 2007, ce qui, selon des professionnels, jetteraient le doute sur la thèse officielle d'un trader de rang modeste.

"On apprend qu'il avait 300.000 euros de promesse de bonus sur 2007 (...). Pour un trader de 31 ans, ça commence à faire beaucoup. On peut de moins en moins parler de lampiste. C'était déjà un signe de reconnaissance en interne, alors qu'on nous parle de trader de second zone", dit un trader.



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19722

Revenir en haut Aller en bas
Messageil est libre
par heureux Lun 28 Jan 2008 - 20:43

il est libre !


Société générale: le trader Jérôme Kerviel inculpé mais laissé en liberté

PARIS - Le trader français Jérôme Kerviel a été inculpé lundi, notamment pour "abus de confiance", et laissé en liberté sous contrôle judiciaire dans le cadre de l'affaire qui a coûté 4,9 milliards d'euros à sa banque, la Société générale, a annoncé son avocate Elisabeth Meyer.

Le courtier de 31 ans a également été inculpé pour "faux et usage de faux" et "introduction dans un système de traitement automatisé de données informatiques", a ajouté Me Meyer.

Toutefois, les juges d'instruction chargés du dossier n'ont pas retenu les chefs "d'abus de confiance aggravé" et de "tentative d'escroquerie" requis par le parquet, qui avait également demandé la mise en détention de M. Kerviel.

Me Meyer n'a pas souhaité préciser quelles mesures accompagnaient le contrôle judiciaire, soulignant simplement qu'aucune caution n'avait été demandée.

Son collègue, Me Christian Charrière-Bournazel, a indiqué que son client avait dû "rendre son passeport qui est périmé", ce qui signifie que M. Kerviel a l'interdiction de quitter le territoire.

M. Kerviel est "mis en liberté, c'est une belle victoire mais ça n'est que justice", a déclaré Me Meyer.

Me Charrière-Bournazel s'est déclaré très satisfait que les juges n'aient pas suivi le parquet et a estimé qu'ils avaient pris leur décision "avec calme et raison".

Jérôme Kerviel s'était présenté spontanément samedi aux enquêteurs et a été entendu pendant 48 heures avant d'être présenté lundi aux juges du parquet de Paris.

Lors de ses interrogatoires, il a reconnu avoir dissimulé des opérations à risque et a dit avoir agi seul, dans cette affaire sans précédent dans l'histoire de la finance.

(©AFP / 28 janvier 2008 20h19)

   heureux

  Piano bar
 Piano bar

  

  Inscription :   14/05/2007
  Messages :   688

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
par GdB Mar 29 Jan 2008 - 16:11

NOUS Y VOILA...

Citation :



L'enquête sur la Société générale prend une nouvelle tournure

LA LIBÉRATION DE JÉRÔME KERVIEL CHANGE L'ENQUÊTE SUR LA SOCGEN
par Thierry Lévêque

PARIS (Reuters) - La remise en liberté de Jérôme Kerviel et l'abandon de l'incrimination d'escroquerie ouvrent de nouvelles perspectives à l'enquête judiciaire visant la perte de 4,9 milliards d'euros que la Société générale impute à son trader.

Le jeune homme devrait être convoqué rapidement par les juges d'instruction Renaud Van Ruymbeke et Françoise Desset pour un interrogatoire complet sur les faits qualifiés de "faux et usage de faux, abus de confiance, introduction dans un système automatisé de données".

Le jeune homme se tient à l'écart de la presse, dit son avocate. "Il était conscient du risque qui pesait sur ses épaules et était très ému (quand il a appris sa remise en liberté-NDLR). Il est complètement écrasé par la médiatisation de cette affaire", a dit mardi à des journalistes Me Elisabeth Meyer, son avocate.

Des auditions beaucoup plus larges dans la banque sont jugées "inévitables" par une source judiciaire. La Société générale s'est constituée partie civile mardi dans l'instruction, a dit son avocat Jean Veil.

L'appel sur la remise en liberté du trader déposé par le parquet devrait être examiné dans un délai de quinze jours à un mois par la chambre de l'instruction, dit-on au parquet général de Paris. Le suspect a dû remettre son passeport.

Le procureur Jean-Claude Marin, qui disait vouloir éviter une fuite, des pressions et "protéger" le jeune homme d'un accès de désespoir, n'a pas jugé utile de recourir à la procédure de référé, qui aurait permis un examen en quelques jours.

"Cette décision de remise en liberté n'est pas illégitime, Jérôme Kerviel s'étant présenté spontanément aux policiers et ne fuyant pas ses responsabilités", a déclaré à Reuters un haut magistrat ayant requis l'anonymat.

Le magistrat n'a pas en revanche fait appel du refus du juge Van Ruymbeke de retenir la "tentative d'escroquerie" et "l'abus de confiance aggravé "que l'accusation souhaitait imputer au trader, un abandon de charges jugé symboliquement comme juridiquement important dans les milieux judiciaires.

En effet, l'abus de confiance aggravé est passible de sept ans de prison et la tentative d'escroquerie de cinq ans de prison. L'abus de confiance simple étant finalement retenu, Jérôme Kerviel n'encourt plus que trois ans de prison et 375.000 euros d'amende au maximum.

Symboliquement, l'aspect prétendument crapuleux de l'affaire, mis en avant par la Société générale qui parle depuis la révélation des faits de "fraude", disparait.

CONTRE-ATTAQUE

Les avocats de Jérôme Kerviel ont lancé la contre-attaque, dénonçant en marge de l'audition de leur client une "chasse à l'homme" lancée selon eux par la banque.

Ils estiment que la Société générale a cherché à masquer ses responsabilités dans l'affaire. Jérôme Kerviel a expliqué aux policiers que d'autres traders avaient la même pratique que la sienne, dépasser les engagements autorisés en théorie et prise de risques en principe illicite dans l'espoir de réaliser des gains extraordinaires.

Le trader n'a cependant livré aucun nom de collègue aux enquêteurs mais simplement fait état d'une pratique générale, précise-t-on de source judiciaire. Son affirmation est jugée plausible par un haut magistrat proche du dossier.

"Il l'explique alors qu'il ne cherche pas à fuir ses propres responsabilités, et le métier de trader est fait de flair et d'hyperréactivité", a dit ce magistrat à Reuters.

Jérôme Kerviel assure que la direction de la banque fermait les yeux sur ces pratiques. Il explique d'ailleurs avoir procédé de la sorte depuis novembre 2005.

Il a fait aussi état d'une prime exceptionnelle de 300.000 euros que lui avait promis la direction pour récompenser ses résultats de 2007.

Officiellement, dit-il aux policiers, ses supérieurs récompensaient ainsi les gains "réguliers" réalisés suivant les modes opératoires classiques - qui s'élevaient d'ailleurs à 55 millions d'euros pour 2007, selon le dossier - mais la réalité serait plus complexe selon les déclarations du jeune homme.

Le trader a laissé entendre que la direction de la banque connaissait et récompensait ses positions prises de manière illicite, avec dépassements d'engagements, absence de couverture du risque et faux documents maquillant l'ensemble. Ils étaient créditeurs au 31 décembre 2007 de 1,4 milliards d'euros, a dit lundi le procureur.

Par ailleurs, les avocats soulignent que c'est la banque qui a provoqué la perte de 4,9 milliards d'euros en liquidant entre le 21 et le 23 janvier, en plein "krach" boursier mondial, les positions prises pour un montant astronomique de 50 milliards d'euros. Le dossier judiciaire montre que ces positions étaient encore potentiellement bénéficiaires le 18 janvier.


http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?&news=5086738

Je sors le morceau qui illustre je crois assez bien les points que je mentionnais plus haut:

Citation :

Jérôme Kerviel assure que la direction de la banque fermait les yeux sur ces pratiques. Il explique d'ailleurs avoir procédé de la sorte depuis novembre 2005.

Il a fait aussi état d'une prime exceptionnelle de 300.000 euros que lui avait promis la direction pour récompenser ses résultats de 2007.

Officiellement, dit-il aux policiers, ses supérieurs récompensaient ainsi les gains "réguliers" réalisés suivant les modes opératoires classiques - qui s'élevaient d'ailleurs à 55 millions d'euros pour 2007, selon le dossier - mais la réalité serait plus complexe selon les déclarations du jeune homme.

Le trader a laissé entendre que la direction de la banque connaissait et récompensait ses positions prises de manière illicite, avec dépassements d'engagements, absence de couverture du risque et faux documents maquillant l'ensemble. Ils étaient créditeurs au 31 décembre 2007 de 1,4 milliards d'euros, a dit lundi le procureur.


Un grand classique dans des tas d'organisations ça... Evidemment dans une banque ou une centrale nucléaire, ça peut faire plus mal...

C'est tout le système managérial, la prédominance du chiffre et le culte du résultat à tout prix (cher à notre omniprésident) qui doivent être identifiés comme responsables d'une telle situation. Un exemple parmi bien d'autres, avec un lampiste consentant pendant longtemps... mais lampiste maintenant quand même...

Relisez le passage du bouquin ci-dessus, CES PRATIQUES SONT GENERALISEES ET NE SONT PAS LE FAIT DE "VOYOUS ISOLES"...

Les révélations et témoignages vont pas tarder à sortir je pense maintenant.

Sur le même sujet (pour ceux qu'ont pas la télé), le JT du soir sur la chaine qui vend (elle) du temps de cerveau humain disponible:

http://tf1.lci.fr/infos/economie/entreprises/0,,3698355,00-trader-suggere-que-hierarchie-etait-courant-.html


GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
par du-puel Jeu 31 Jan 2008 - 9:01

Encore une bonne ! j'avais signalé plus haut ma réaction « en temps réel » aux propos d'Elie Cohen, économiste de l'économie au CNRS et dans les merdias.

Or je viens d'apprendre que ce sinistre pitre est membre du conseil d'administration de la SocGen :

http://www.socgen.com/rse/developpement_durable/gouvernement-entreprise.html

(dans ce lien son prénom n'apparait pas, mais en googueulisant vous l'aurez)

Ni lui ni le serveur de soupe Denisot n'ont prévenu les crétins qui regardaient TéléPropagande-canal-déconade-de-chez-Vivendi.

Et à la question « vous y croyez à la thèse du trader solitaire ? » il répondait oui ... ce qui est tout à fait son droit.

(edit) : en fait le Elie Cohen de la SocGen est un homonyme. Mea Maxima Culpa. Pour le reste je ne retire rien.


Dernière édition par le Mer 6 Fév 2008 - 20:44, édité 1 fois

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
par marie Lun 4 Fév 2008 - 17:14

alors celle la c'est la meilleure !!!

en marge de l'affaire JK ( qui est protégé, jour et nuit, sur la demande du ministere de l'économie ) s'ouvre un procés en blanchiment d'argent ou SG est coaccusée... ainsi que 138 personnes physiques dont D. Bouton

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?&news=5109545


Rapport critique, procès: encore une rude journée pour la Société Générale

La ministre de l'Economie Christine Lagarde remet son rapport sur la Société Générale à François Fillon, le 4 février 2008
© AFP Bertrand Guay
La Société Générale a vécu lundi une nouvelle journée difficile: la banque a été épinglée dans un rapport officiel sur l'énorme fraude imputée à son trader Jérôme Kerviel, alors que son PDG Daniel Bouton comparaissait par ailleurs dans le cadre d'une affaire de blanchiment.

Un rapport, remis au Premier ministre François Fillon par la ministre de l'Economie Christine Lagarde, a pointé des contrôles internes insuffisants pour expliquer, au moins partiellement, comment un trader avait pu fait perdre à lui seul 4,8 milliards d'euros à une des premières banques françaises.

"Certains mécanismes de contrôles internes de la Société Générale n'ont pas fonctionné", a déclaré Mme Lagarde après avoir remis ce document sur les "enseignements à tirer" de la crise.

La Société Générale a aussitôt réagi aux propos de la ministre, en assurant que des mesures pour éviter que les contrôles puissent être contournés "sont mises en oeuvre ou le seront à court terme".

Pour éviter une nouvelle affaire de ce type, le rapport d'une dizaine de pages suggère plusieurs pistes. Il prône le renforcement des contrôles internes aux établissements bancaires et demande une augmentation "substantielle" des sanctions pécuniaires encourues en cas de violations des règles.

Actuellement, la Commission bancaire, l'organisme de contrôle des banques, ne peut leur infliger de sanctions excédant 5 millions d'euros.

"Au regard non seulement des enjeux, mais également du coût de l'investissement dans des systèmes efficaces de contrôle interne, ces montants ne sont pas suffisants", a jugé Mme Lagarde.

Ce document n'est "pas un rapport d'enquête" et ne visait pas à établir des responsabilités, alors que des enquêtes judiciaire et administrative sont en cours, a-t-elle tenu à souligner.

Selon des sources policières, le trader Jérôme Kerviel bénéficie désormais d'une protection jour et nuit, à la demande du ministère de l'Economie.

L'un de ses avocats avait déclaré la semaine dernière qu'il était "complètement écrasé par la médiatisation de cette affaire", dénonçant "la traque" dont il faisait l'objet de la part des journaux et télévisions du monde entier.

Inculpé pour "abus de confiance", "faux et usage de faux" et "introduction dans des systèmes de données informatiques", il a été laissé en liberté sous contrôle judiciaire contre l'avis du parquet, qui a fait appel.

Hasard malheureux pour la Société Générale, un procès fleuve sur une affaire de blanchiment où elle fait figure de co-accusée s'est ouvert lundi devant le tribunal correctionnel de Paris, en présence de son PDG Daniel Bouton.

Ce procès dit du "Sentier II" porte sur un vaste trafic de chèques entre la France et Israël de 1996 à 2001 qui permettait notamment à des commerçants de masquer certains délits.

Exceptionnel par son ampleur, le nombre des prévenus et sa durée, il doit se poursuivre jusqu'en juillet.

Cent trente-huit personnes physiques, dont Daniel Bouton et plusieurs cadres de la Société Générale, ainsi que trois autres banques (Société marseillaise de crédit, Barclays-France et Banque nationale du Pakistan) sont jugées pour blanchiment aggravé.

Les prévenus encourent dix ans d'emprisonnement et de fortes amendes.

L'affaire a été révélée par l'enquête sur un vaste réseau d'escroquerie dans le Sentier, quartier parisien de la confection, au préjudice de banques et de compagnies d'assurances au milieu des années 1990.

Les banques poursuivies sont accusées d'avoir contribué à ce blanchiment en le laissant prospérer en connaissance de cause, ce qu'elles contestent.



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19722

Revenir en haut Aller en bas
Messagekerviel Balance ....
par tripben Mer 23 Juil 2008 - 23:35

et pendant ce temps la Bank of america va racheter pr 3.75 milliards de dollar de ses propres actions lol
Citation :
Entouré de quatre avocats, Jérôme Kerviel change de stratégie

JÉRÔME KERVIEL CHANGE DE STRATÉGIE DE DÉFENSE

PARIS (Reuters) - L'ancien trader de la Société générale Jérôme Kerviel, confronté mercredi à un de ses supérieurs hiérarchiques, entend changer de stratégie et mettre en cause d'autres personnes et la banque, ont dit ses avocats.

Signe de sa détermination, le trader que la banque rend responsable de la perte historique de 4,9 milliards d'euros est arrivé au pôle financier de Paris entouré de quatre avocats.

Alors que l'enquête se dirigeait vers son terme, il veut désormais demander de nouvelles investigations et l'extension des poursuites à certains de ses ex-responsables, a expliqué sa nouvelle conseillère en communication Patricia Chapelotte.

"Jérôme Kerviel a souhaité changer de stratégie de défense. Il ne souhaite pas être le bouc émissaire d'une affaire qui le dépasse totalement (...) et montrer qu'il n'était pas forcément le seul responsable de cette affaire", a-t-elle dit.

Jérôme Kerviel a été confronté toute l'après-midi à Christophe Mianné, patron du pôle "actions et dérivés" de la banque à l'époque des faits, un de ses supérieurs hiérarchiques.

A l'issue de l'audition, Me Bernard Benaiem a déclaré à la presse que Jérôme Kerviel avait relevé la décision rendue le 4 juillet par la Commission bancaire, qui a infligé une amende de 4 millions d'euros à la Société générale pour défaut de contrôle.

"Elle permet de mettre en avant un certain nombre de mécanismes que Kerviel avait déjà dénoncé et qui aujourd'hui sont gravés dans le marbre", a-t-il dit.

"La première question est de savoir ce qui s'est véritablement passé, qui était informé, à quel niveau on était informé", a-t-il ajouté.

Aux quatre avocats présents - Francis Tissot, Bernard Benaiem, Caroline Wassermann, Guillaume Selnet - s'ajoutent Eric Dupond-Moretti et Eric Hemmerdinger, absents ce mercredi.

"SITUATION PARADOXALE"

Christophe Mianné est arrivé également entouré de quatre avocats qui se sont étonnés de la stratégie de Kerviel.

"On est surpris, quand quelqu'un affirme qu'il est innocent, de penser qu'il puisse avoir envie que la procédure dure. En général, quand on est dans cette situation, surtout quand on est jeune, on a plutôt envie que la procédure soit brève, pour pouvoir retravailler", a dit Me Jean Veil, l'un d'entre eux.

"C'est une situation relativement paradoxale (...) Je pense que ses avocats se trompent", a-t-il ajouté.

Libéré le 18 mars dernier de prison après 38 jours de détention, Jérôme Kerviel est le seul mis en examen de cette affaire pour "faux, abus de confiance" et intrusion informatique.

Il a reconnu lors de l'instruction avoir pris des engagements de 50 milliards d'euros, donc bien au-dessus des 125 millions d'euros théoriquement autorisés, tout en les dissimulant par des faux, mais a assuré que cette pratique était courante et que sa hiérarchie fermait les yeux.

Des investigations à la banque et des témoignages, notamment d'employés du "gendarme" financier du marché de produits dérivés Eurex, ont montré que les procédures de contrôles avaient été défaillantes.

La Société générale a ignoré ou omis de tenir compte d'avertissements répétés - un rapport interne à la banque a parlé de 74 alertes - sur les engagements de son trader.

Selon Me Benaiem, la nouvelle équipe d'avocats souhaite insister sur le fait que c'est la banque qui a provoqué la perte de 4,9 milliards d'euros en liquidant entre le 21 et 23 janvier, en plein "krach" boursier mondial, les engagements du trader.

L'enquête a montré que les agissements de Jérôme Kerviel duraient depuis plusieurs années et avaient rapporté à la banque 1,4 milliard d'euros le 31 décembre 2007.

Une expertise psychiatrique a conclu que Jérôme Kerviel était sain d'esprit et avait agi par pur intérêt professionnel. Le parquet a demandé dernièrement la mise en examen de son assistant, qui aurait participé à ses manoeuvres, mais il n'envisage pas d'autre mise en cause pénale.

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?&news=5718350



Que le Gold vous protége !! Y a que la vérité qui compte Wink

 


   tripben

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   07/02/2005
  Messages :   2115

Revenir en haut Aller en bas
Messagere/ Kerviel balance
par marie Jeu 24 Juil 2008 - 0:02

héhé , il en veut .. Kerviel ... et on peut comprendre ça..
j'adore le commentaire de son ex supérieur, lui aussi entouré de 4 avocats ..
style, mais il va pas retravailler lui ... on s'en occupe



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


Dernière édition par marie le Sam 28 Avr 2012 - 3:13, édité 1 fois

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19722

Revenir en haut Aller en bas
Messagere / Kerviel balance
par GdB Jeu 24 Juil 2008 - 0:07

J'allais juste le poster!

Citation :

Il a reconnu lors de l'instruction avoir pris des engagements de 50 milliards d'euros, donc bien au-dessus des 125 millions d'euros théoriquement autorisés, tout en les dissimulant par des faux, mais a assuré que cette pratique était courante et que sa hiérarchie fermait les yeux.

Citation :

L'enquête a montré que les agissements de Jérôme Kerviel duraient depuis plusieurs années et avaient rapporté à la banque 1,4 milliard d'euros le 31 décembre 2007

Citation :

La Société générale a ignoré ou omis de tenir compte d'avertissements répétés - un rapport interne à la banque a parlé de 74 alertes - sur les engagements de son trader.

Et après on va essayer de faire croire que le gars est responsable du binz à lui tout seul!

Comme je l'avais avancé au début dans un post, c'est un système managérial classique: on pousse au résultat à tout prix; y compris en franchissant les lignes jaunes. Et on ferme les yeux TANT que ça rapporte..

Mais dès que foire, le salarié assume seul le franchissement de ligne jaune... "on ne vous a jamais dit de procéder ainsi!"

L'époque est au salarié schizo... Pas schizo par lui-même mais schizophrénie professionnelle!

GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Messagere / Kerviel balance
par g.sandro Jeu 24 Juil 2008 - 0:20

LOL:
Citation :
Le parquet a demandé dernièrement la mise en examen de son assistant, qui aurait participé à ses manoeuvres, mais il n'envisage pas d'autre mise en cause pénale....

...
La Société générale a ignoré ou omis de tenir compte d'avertissements répétés - un rapport interne à la banque a parlé de 74 alertes - sur les engagements de son trader.

Selon Me Benaiem, la nouvelle équipe d'avocats souhaite insister sur le fait que c'est la banque qui a provoqué la perte de 4,9 milliards d'euros en liquidant entre le 21 et 23 janvier, en plein "krach" boursier mondial, les engagements du trader.
( bon, ça, on savait déjà...)

L'enquête a montré que les agissements de Jérôme Kerviel duraient depuis plusieurs années et avaient rapporté à la banque 1,4 milliard d'euros le 31 décembre 2007.

A chaud et avec les réserves d'usage qui sont toujours de mise en matière judiciaire, a fortiori sur un simple communiqué de presse dont on sait combien ils peuvent être sujets à caution Voilà un parquet qui semble bien diligent...du moins...avec les petits...d'ici que le proc descende jusqu'à la femme de ménage...

Mais en revanche, quand il s'agit de remonter l'organigramme vers ceux qui n'ont pas tenu compte des 74 alertes et qui ont certainement félicité JK pour les 1.4 milliards d'€ gagnés précédemment, alors là, c'est étonnamment mou du genoux du côté de l'accusation non?

Bon, certes, on ne connaît pas assez le dossier pour affirmer que c'est vraiment louche, aussi m'en garderais-je, après tout, il est peut être tout à fait compétent et intègre le proc...mais n'empêche, à l'annonce de cette info, il est difficile de s'empêcher de s'étonner du fait que, d'une part, la responsabilité de l'adjoint de JK soit ainsi recherchée et que, d'autre part et dans le même temps, les VRAIS supérieurs qui, (eux aussi, et sans doute bcp plus) devaient trouver un intérêt personnel, ne serait-ce que via bonus basé sur les excellents résultats de leur subalterne, ne soient pas au moins amenés à se justifier, pas forcément mis en examen mais au moins convoqués comme témoins assistés, non?

Enfin, bon, je dis ça, je ne dis rien, faisons confiance à la Justice...
de toute façon, on ne nous demande pas notre avis...

Mais n'empêche, JK et son adjoint agissait dans le cadre de leur contrat de travail, ok?

Le contrat de travail se caractérise par un LIEN de SUBORDINATION... toujours ok?

La subordination implique que le salarié agit pour le compte [b]ET SOUS LA RESPONSABILITE de son employeur,
encore ok?

Ben, espérons que le procureur, outre le Code pénal, lit aussi, au moins de temps en temps le Code du travail...

En plus, mon petit doigt, qui manque peut être de mémoire, me dit que c'est la même section "économique et financière" qui traiterait des infractions délictuelles au Code du travail au correctionnel de Nanterre qui est le TGI compétent pour Paris La Défense (92)...
Mon petit doigt hésite en revanche sur le N° de la chambre...14è ou 17è? Peu importe remarquez...enfin, non, pas tout à fait...il y a (au moins) une jeune substitut qui jouit de la réputation d'être une "lucide tenace"...alors ce n'est pas forcément terminé...à moins que, vu l'importance et le retentissement médiatique de l'affaire, le Procureur ne refile pas le dossier à un de ses substituts mais se la garde pour lui...





Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12318

Revenir en haut Aller en bas
Messagere / Kerviel balance
par g.sandro Jeu 24 Juil 2008 - 0:24

Transmission de pensée Gdb, je n'avais pas lu ton post avant de réagir...je rédigeais le mien... je vois qu'on se comprend.

Marie aussi parle souvent et fort bien de ce phénomène d'hypocrisie du management qui joue les mal voyants tant que ça rapporte et se désolidarise du salarié, lampiste, fusible (rayer le mention inutile) sitôt que ça chauffe...



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12318

Revenir en haut Aller en bas
Messagere / Kerviel balance
par marie Jeu 24 Juil 2008 - 0:45

c'est pire que ça Sandro ...on est d'accord, évidemment .. Wink

mais la formulation précise devrait plutot être : le management ne ferme pas les yeux, c'est pas une simple tolérance , c'est vivement encouragé, via le management par objectifs et surtout les primes de résultat ...et l'effet carotte de la promotion qui en découlerait

et si tu fais pas tes objectifs ( et comme on les monte sans arret, justement en fonction de ça et que le ou les "tricheur(s)" qui réussit et ne s'est pas fait encore prendre est donné comme modéle et donc devient l'objectif suivant ) , t'es viré ou tu subsistes ds le plus gd mépris de tes collégues, avec un salaire de misere ..

c'est d'ailleurs ce que souligne aussi GDB ..
demander du résultat CHIFFRE et uniquement chiffré ... du quantitatif seulement .. c'est forcément demander à rogner voir ignorer le qualitatif .. qui lui ne peut par défintion, se mesurer

on demande pas de bien faire son boulot, on demande que ça paye et tout de suite ( même si, et pour cause, ça doit plus payer du tout , plus tard ... ça on s'en fout ... vue de CT.. ) : c'est ça, bien faire son boulot ...

tu peux obtenir les dit résultats en trichant, arnaquant ou en commettant des imprudences ... tant que ça fonctionne , c'est parfait

d'aiilleurs 75 avertissements à la direction, sur les agissements de JK .. on voit bien que c'est pas de l'aveuglement ou de la simple tolérance ..

si ça ne fonctionne plus, ça devient TON pb , et tu as parfaitement raison de souligner la subordination du salarié à son employeur ..



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


Dernière édition par marie le Sam 28 Avr 2012 - 3:16, édité 1 fois

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19722

Revenir en haut Aller en bas
Messagere / kerviel balance
par stop chorus Jeu 24 Juil 2008 - 11:27

Moi, ce qui m'interpelle, c'est ce cynisme absolu:

Citation :
"On est surpris, quand quelqu'un affirme qu'il est innocent, de penser qu'il puisse avoir envie que la procédure dure. En général, quand on est dans cette situation, surtout quand on est jeune, on a plutôt envie que la procédure soit brève, pour pouvoir retravailler", a dit Me Jean Veil, l'un d'entre eux.

Que je traduit ainsi:

On est surpris, quand quelqu'un affirme qu'il est innocent, de penser qu'il puisse avoir envie de défendre ses droits devant la justice. Quant on est jeune, on doit pouvoir avoir la faculté de porter le chapeau pour protéger ses ainés, qui ne manqueront pas de lui trouver un nouveau travail pour le récompenser. Quand on est jeune, qu'est ce que quelques jours de prison?

Quand un pouvoir politique envoit ses jeunes faire la guerre, c'est le même processus: qu'ils meurent: ils sont jeunes et courageux; alors que nous les vieux, on s'est habitué au confort et aux privilèges........

Les jeunes doivent prendre de force la place des vieux, car ceux-ci jamais ne leur donneront de plein gré,.....

Bravo Kerviel, car ce principe de base de la nature se perd de nos jours....

   stop chorus

  Barreur
 Barreur

  

  Inscription :   16/10/2007
  Messages :   293

Revenir en haut Aller en bas
Messagere / Kerviel balance
par GdB Jeu 24 Juil 2008 - 13:09

Remarque très juste, mais cependant idéaliser le comportement actuel de Kerviel est à mon avis erroné. En y voyant l'acte d'un résistant,on occulte ce qu'il a été (et ce qu'il est encore finalement): un salarié conformiste (et peut-être même encore plus que les autres, puisque ses "désobéissances" étaient, j'en suis CONVAINCU, motivées uniquement par un souci de maximisation des gains qui est en fait le mobile unique et ultime du système; un "désobéissant comme il faut" en quelque sorte...).

J'en ai vu pas mal et dans divers environnements des "cas Kerviel": aux ordres même quand l'ordre (implicite,jamais ECRIT!) est de désobéir jusqu'au moment où la contradiction sous jacente qu'impose le système au salarié explose. Auquel cas ce type de salariés zélés au point d'être des "borderline" se sentent TRAHIS mais c'est bien sûr parce qu'ils n'ont pas vu depuis le début l'objet de la manipulation, l'objet de cette "Soumission Librement Consentie!

Dans ce cas, leur seul salut pour supporter cette contradiction qui leur éclate au nez, c'est d'investir désormais leur énergie dans la lutte contre leur "ancienne équipe", de (tenter de) devenir un "vrai rebelle" après avoir été un faux rebelle instrumentalisé.

Ces revirements d'attitude une fois la crise survenue ne sont pas sans risque pour les entreprises qui jouent trop sur ce type de management.

Mais l'attitude de Kerviel ne se comprend que dans la REACTION.

Sur la question fondamentale de la fuite ou de la lutte contre un système (question qui est à la base de pas mal de mes réflexions persos depuis une dizaine d'années) je renvoie vers une série culte (que Hillard mentionne dans une des vidéos d'une file initiée par JeanBrent) à savoir Le Prisonnier avec Patrick Mac GOOHAN.

Un très bon article sur cette série ici:

http://www.cadrage.net/dossier/prisonnier/prisonnier.html

et d'autres sur ce site de fans de la série: http://www.leprisonnier.net/ (voir notamment les articles dans le menu "Analyses" )

Pour ceux qui conaissent, Kerviel n'est qu'une sorte de N°6: après avoir été un agent secret aux Ordres, à la fin des Episodes il découvrira que le N°1 n'existe en fait que grâce à lui. Sa rebellion tardive elle même n'est qu'une face de cette même vérité... Ceci pour illustrer aussi ce que j'entendais par "schizophrénie professionnelle".


Si Kerviel ne doit sans doute pas devenir un bouc émissaire, il serait manifestement en revanche erroné de l'élever au rang de Chevalier Blanc!

Son action est tardive et purement réactive. Par ailleurs il n'est sans doute pas "innocent" de manière absolue (même si juridiquement on peut considérer qu'il est subordonné de par son contrat, bien sûr), il est plus précisément un "innocent zélé dans un système coupable".

Y'en a eu plein de ces innocents zélés dans des systèmes coupables. Pas mal de barbaries modernes reposent sur ce genre de "nuances"...

Un trader un rebelle? C'est comme imaginer Rocco Siffredi en pape de l'abstinence sexuelle


GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 



Dernière édition par GdB le Jeu 24 Juil 2008 - 14:34, édité 2 fois

   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Messagere / affaire jérome kerviel
par g.sandro Jeu 24 Juil 2008 - 14:05

Je souligne et salue la qualité des commentaires de cette file, j'en profite pour remercier chaleureusement les contributeurs qui, une fois de plus, démontrent qu'hardinvestor n'est définitivement pas un site conventionnel et consensuel... ce n'est pas le tout que de l'affirmer à la naissance, le plus dur, mais le plus motivant, le plus excitant, c'est sans conteste de le rester...

Ca, c'est sur hardin... et nulle part ailleurs....




Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12318

Revenir en haut Aller en bas
Messagere / Kerviel balance
par GdB Lun 28 Juil 2008 - 1:02

L'actualité du Tour de Rance (c'est pas une faute de frappe ) m'a suscité ce parallèle qui résume je pense bien ce qu'on a exprimé sur l'affaire Kerviel et le sytème managérial très répandu qui se trouve en arrière plan.

En une phrase:

quand un coureur est maillot jaune, c'est votre coureur, quand il est positif à un contrôle anti-dopage, vous ne le connaissez plus.

On peut tenter (un temps) de faire croire à des cas isolés, mais on sait pour le coup que les cas isolés font système en réalité!

Le problème n'est pas dans ce système de se doper (c'est fortement inhérent au système!) mais de se faire prendre. Pour une banque, le problème n'est pas d'avoir des pratiques de criminel ou de maffieux, le problème c'est quand le public commence à s'en rendre compte

GdB

ps: sur le sujet du dopage (dans le cyclisme, mais on peut extrapoler aux autres sports et à toute pratique compétitive de niveau plus ou moins élevé avec enjeu financier à la clé), un très bon site:

http://www.cyclisme-dopage.com/actualite/2000-11-01-liberation2.htm



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
affaire Kerviel - Société Générale/ perte de 4.9 milliards d'euros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hardinvestor :: Argent - Or - Monnaie - Géopolitique / Forums publics :: Economie/Monnaie, Géopolitique, Environnement-Santé-
Sauter vers:




cours de l’or en dollar   cours de l’argent en dollar   cours du Hui   cours de l’or en euro   cours de l’argent en euro   ratio or argent