!-- Go to www.addthis.com/dashboard to customize your tools -->
Hardinvestor HardinvestorTraduire: TraductionSuivre:  Hardinvestor sur TwitterHardinvestor sur FacebookVidéos Hardinvestor DailymotionVidéos Hardinvestor YoutubePartager:  Partager

Hardinvestor- Investir sur l’or et l’argent Hard Investor   |  Silver is King, Go gold!

Pourquoi et comment investir dans l’or et l’argent ? Plus qu’un placement d’opportunité, il s’agit avant tout de sécuriser le pouvoir d’achat de votre épargne contre l’érosion monétaire et les conséquences de la crise systémique mondiale, tout en déjouant les pièges que réserve le marché de l’or et de l’argent, à l’investisseur non averti.


 

 Partagez  |

"Car l'ail", ça pique... Carlyle se pique...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageCarlyle en faillite... la famille Bush ruinée????
par heureux Jeu 13 Mar 2008 - 10:27

On verra se que ça donne... mais... là, franchement ça me fait plaisir....

Faillite pour le fonds américain Carlyle, victime du subprime
Le grand fonds d'investissement américain Carlyle Capital Corporation (CCC), qui luttait pour sa survie, a annoncé jeudi être dans l'incapacité de trouver un accord avec ses créanciers, ce qui en fait l'une des principales victimes de la crise financière en cours. Le groupe fait ainsi défaut sur près de 17 milliards de dollars de dettes. Les créanciers vont par conséquent prendre possession de tous les actifs restants du fonds.
(afp) - Le grand fonds d'investissement américain Carlyle Capital Corporation (CCC), qui luttait pour sa survie, a annoncé jeudi être dans l'incapacité de trouver un accord avec ses créanciers, ce qui en fait l'une des principales victimes de la crise financière en cours.
Le groupe fait ainsi défaut sur près de 17 milliards de dollars de dettes. Les créanciers vont par conséquent prendre possession de tous les actifs restants du fonds.

"Le groupe n'a pas été en mesure de trouver un accord qui soit dans l'intérêt mutuel pour stabiliser sa situation financière", a souligné Carlyle Capital Corporation dans un communiqué.

"Le groupe s'attend à ce que ses créanciers prennent rapidement possession de la quasi-totalité des actifs restants du groupe", a-t-il ajouté.

CCC précise avoir reçu sur les sept derniers jours ouvrables des "appels de marge" (des échéances dues aux créanciers représentant une fraction des dettes), dépassant 400 millions de dollars qu'il n'a pu honorer.

"Au total, le groupe a fait défaut sur environ 16,6 milliards de dollars de dettes", précise le communiqué, ajoutant qu'il devrait également rapidement faire défaut sur le reste de ses actifs.

La cotation de CCC à la Bourse d'Amsterdam avait été suspendue vendredi avant de reprendre brièvement mardi puis d'être suspendue à nouveau face à l'afflux des ordres de vente.

09:24 - 13/03/2008
Copyright © L'Echo

http://www.lecho.be/article/Le_grand_fonds_americain_Carlyle_en_faillite__victime_de_la_crise.6493278

La famille Bush ruinée... ou serait-elle sortie avant la fin????

   heureux

  Piano bar
 Piano bar

  

  Inscription :   14/05/2007
  Messages :   688

Revenir en haut Aller en bas
Message"Car l'ail", ça pique... Carlyle se pique...
par g.sandro Jeu 13 Mar 2008 - 12:37

"Car l'ail", ça pique... Carlyle se pique...

Ce qui n'est pas pour surprendre et j'en connais même qui se tchin r.ire

Bush à Bush? bise

http://www.lecho.be/article/Le_grand_fonds_americain_Carlyle_en_faillite__victime_de_la_crise.6493278



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: "Car l'ail", ça pique... Carlyle se pique...
par du-puel Jeu 13 Mar 2008 - 12:59

il ne s'agit que de CCC Carlyle Capital, filiale à 15% de Carlyle Group.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: "Car l'ail", ça pique... Carlyle se pique...
par g.sandro Jeu 13 Mar 2008 - 17:30

Carlyle Capital au bord de la faillite
par Reed Stevenson


https://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?news=5260995

NEW YORK (Reuters) - Carlyle Capital Corp, société cotée du puissant groupe américain de capital-investissement Carlyle était au bord de la faillite jeudi, nouvelle victime de la crise mondiale du crédit, après avoir annoncé la veille s'être trouvé en défaut de paiement sur 16,6 milliards de dollars de dettes (10,6 milliards d'euros).

Le fonds, coté à Amsterdam et basé à Guernesey, a annoncé que ses créanciers allaient saisir ses derniers actifs, à savoir des valeurs mobilières adossées à des créances hypothécaires résidentielles (RMBS) émises par des organismes américains semi-publics et notées AAA.

"Un refinancement réussi n'est pas possible", explique Carlyle Capital dans un communiqué, après avoir tenté au cours de la semaine écoulée de conclure un accord avec ses créanciers pour éviter la faillite.

Carlyle Capital a indiqué mercredi soir avoir reçu de nouveaux appels de marge (sorte de dépôt de garantie exigé par les banques créancières) de 97,5 millions de dollars s'ajoutant à ceux déjà reçus ces derniers temps et qui se montent à 400 millions de dollars et qu'il est incapable d'honorer.

La crise du crédit qui a éclaté l'été dernier dans le sillage de l'effondrement des crédits immobiliers à risque a contraint les banques à renforcer leurs capitaux mis à mal par la crise et rendu difficile l'évaluation de toute une série de valeurs liées à la dette. Or Carlyle Capital avait justement été créé pour investir dans ce genre de titres obligataires risqués.

En Bourse, Carlyle Capital chutait de 93% jeudi en fin de séance et ne valait plus que 18 centimes. L'action valait 20 dollars lors de son introduction en Bourse en juillet.

L'autorité boursière néerlandaise AFM dit suivre la situation de près.

Credit Suisse, créancière de Carlyle Capital, a commencé à vendre certains actifs de Carlyle Capital, a-t-on appris jeudi après-midi de source proche du dossier.

CERCLE VICIEUX

Le groupe Carlyle , basé à Washington, gère plus de 75 milliards de dollars d'actifs et a attiré par le passé des conseillers prestigieux comme l'ancien président américain George Bush ou l'ex-Premier ministre britannique John Major.

Les dirigeants du groupe Carlyle détiennent quelque 15% de Carlyle Capital Corp (CCC).

"Le sentiment est généralement négatif et l'annonce d'appels de marge qui n'ont pas été honorés par de gros fonds à endettement élevé fait encore plus craindre un cercle vicieux de ventes forcées à bas prix, de déficits de collatéraux et d'encore plus d'appels de marge non honorés", explique Brett Williams à la BNP Paribas Hong Kong.

"Cela faisait un moment qu'on attendait que ça se passe mal pour les hedge funds", commente son confrère Andrea Cicione, spécialiste du crédit chez BNP Paribas. La banque française fait partie des créanciers de Carlyle Capital.

"L'angoisse du crédit est de retour", renchérit Tim Condon, responsable des études asiatiques chez ING.

L'action CCC a perdu 78% de sa valeur environ depuis le 29 février jour où le fonds a fait savoir qu'il ne verserait pas de dividende pour préserver la valeur des fonds propres sur le long terme.

Le 6 mars, CCC annonçait qu'il n'avait pu répondre à des appels de marge, qui se sont accumulés les jours qui ont suivi car ses créanciers craignaient un défaut de paiement.

L'action a dégringolé de 20% mardi lorsque les transactions ont repris à la suite d'une suspension décidée la semaine dernière.

Le groupe Carlyle, qui est l'un des plus gros groupes de capital-investissement dans le monde, possède les actifs les plus divers, de la société de mesure d'audience Nielsen au fabricant de beignets Dunkin' Brands en passant par une ancienne filiale de General Motors, Allison Transmission.

Selon le rapport annuel de CCC, ses contreparties à la fin 2007 étaient Bank of America, Bear Stearns, BNP Paribas, Calyon, Citigroup, Credit Suisse, Deutsche Bank, ING, JP Morgan, Lehman Brothers, Merrill Lynch et UBS.

Yinka Adegoke, version française Wilfrid Exbrayat et Danielle Rouquié



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: "Car l'ail", ça pique... Carlyle se pique...
par g.sandro Jeu 13 Mar 2008 - 17:30

Bah oui, mais ça fait marrer quand même...

r.ire



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: "Car l'ail", ça pique... Carlyle se pique...
par g.sandro Ven 14 Mar 2008 - 1:57

Carlyle Fund's Assets Seized

Leaders Fail to Stop Securities Sell-Off
By Thomas Heath
Washington Post Staff Writer
Thursday, March 13, 2008; D01

A publicly traded affiliate of the Carlyle Group said yesterday that lenders were seizing its assets, sending the fund, Carlyle Capital, into insolvency.

The collapse of Carlyle Capital is the first time a Carlyle Group fund has failed and is a stinging embarrassment for the District private-equity powerhouse, which has built an international reputation with a client list that reaches around the world.

The high-profile down fall, part of the broad turmoil in credit markets worldwide, followed a week of frantic negotiations between the Carlyle Group and a number of lenders. Carlyle Group's three founders as recently as Monday were considering injecting cash into the fund as a way to usher it through the credit crisis.

By yesterday the fund had defaulted on $16.6 billion of debt and said it expected to default soon on its remaining debt. The fund's $21.7 billion in assets were exclusively in AAA mortgage-backed securities issued by Fannie Mae and Freddie Mac, traditionally considered secure and conservative investments, which it was using as collateral against its loans.

Ina statement, Carlyle Capital said that it had been unable to meet margin calls in excess of $400 million over the past week and that it expected its lenders to take control of its remaining assets. The lenders, headed by Deutsche Bank and J.P. Morgan Chase, began selling the securities last night, according to a report on the Wall Street Journal's Web site…

The problems at Carlyle Capital have preoccupied the top leaders at Carlyle Group. The firm's founders, David M. Rubenstein,William E. Conway Jr. and Daniel D'Aniello, had been in meetings with lenders in an effort to resolve Carlyle Capital's problems, not only to protect their own investment and that of employees who have put millions of dollars into the company, but also to preserve Carlyle's Midas-touch reputation.

Forbes magazine last year estimated Carlyle's three founders to each be worth about $2.5 billion…

-END-



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: "Car l'ail", ça pique... Carlyle se pique...
par GdB Ven 14 Mar 2008 - 15:43

Lisez le pédigrée de Carlyle Capital ci dessous, qui vient de faire faillite (qui est filiale à 15% de Carlyle Group, qui lui n'est pas en faillite on le rappelle...).

Du bien beau gratin (de Bush à Major, en passant par l'ancien président du "gendarme" de la bourse US, la SEC!), et un groupe qui gérait les intérêts financiers de la famille... ben oui, Ben Laden (quand certains -et pas que Marion Cotillard!-vous disent qu'il faudra bien un jour rouvrir même en France sérieusement le dossier du 11 Septembre 2001!) .

Pour rappel le ... euh... socialiste (???) Tony Blair est désormais conseiller d'une des plus grandes banques d'affaires, JP Morgan:
http://www.easybourse.com/Website/article/5106-tony-blair-conseiller-tres-special-de-la-banque-jpmorgan.php

Citation :

(source: News Bourso)
Carlyle, roi des fonds boursiers et ami des Bush, piégé à son tour par la crise

David Rubinstein, le créateur de Carlyle, le 24 avril 2007 à Bervly Hills, en Californie
© AFP/Archives Hector Mata

L'aggravation de la crise financière a piégé l'un des plus importants investisseurs mondiaux, le fonds Carlyle, dont les multiples connexions politiques n'ont pas empêché la faillite de l'un de ses fonds, avec l'humiliation supplémentaire de voir ses actifs saisis.

L'un des 60 fonds gérés par Carlyle Group, Carlyle Capital Corporation (CCC), créé en 2006 pour spéculer sur les titres adossés aux crédits immobiliers américains, a annoncé sa probable faillite jeudi, plombé par 17 milliards de dettes insuffisamment garanties.

Son action s'est écroulée et ne valait que quelques cents, contre 19 dollars lors de son entrée en Bourse l'été dernier.

C'est une gifle pour Carlyle, un fonds ayant de plus de 20 ans existence, à la réputation sulfureuse, accentuée par sa proximité avec nombre d'hommes politiques de premier plan, dont les Bush père et fils.

Depuis sa création, Carlyle a investi dans plus de 500 entreprises. Le groupe gère 81,1 milliards de dollars répartis dans 60 fonds d'investissement et son portefeuille vaut 21 milliards de dollars, investi dans des dizaines d'entreprises du monde entier.

Carlyle Group s'est empressé de souligner jeudi que cette faillite de CCC "n'aura pas d'impact mesurable sur les autres fonds et investissements" du groupe et "n'entraîne aucun défaut concernant les emprunts souscrits par Carlyle Group ou un autre de ses fonds d'investissement".

Carlyle, créé en 1987 par David Rubenstein, ne met en effet pas tous ses oeufs dans le même panier. Ses terrains de chasse vont de l'aérospatiale et la défense, à l'automobile, les transports, les biens de consommation, l'énergie, la santé, l'immobilier, les télécoms et les médias.

Il possède par exemple le loueur Hertz et le cabinet d'étude Nielsen, et des dizaines d'immeubles prestigieux dans les capitales mondiales, dont le parc immobilier de la Banque de France.

Il est aussi célèbre pour ses investissements que pour les nombreux leaders politiques mondiaux qu'il a recrutés, se dotant d'un réseau capable de lui ouvrir toutes les portes.

Le fonds a été ainsi présidé de 1993 à 2003 par Franck Carlucci, l'ancien secrétaire américain à la Défense sous le président Ronald Reagan, jusqu'en 2003. De quoi aider Carlyle dans ses nombreux investissements dans le secteur militaire.

Il a aussi recruté comme conseiller l'ex-président des Etats-Unis George Bush père quand celui-ci a terminé son mandat, et qui est resté chez Carlyle de 1998 à 2005. Carlyle a employé bien d'autres hommes politiques de premier plan, comme James Baker, l'ex-secrétaire d'Etat de Bush père, sans oublier l'ex-premier ministre britannique John Major.

A citer aussi parmi ses dirigeants Arthur Levitt, l'ancien président de la SEC, le régulateur boursier américain, et son équivalent chinois.

Le groupe a aussi employé pendant trois ans l'actuel président américain George Bush, qui a siégé au conseil d'administration de l'une de ses premières acquisitions jusqu'en 1992, avant de devenir gouverneur du Texas.

Cible d'intenses polémiques après le 11 septembre 2001 -- il gérait entre autres l'argent de la famille Ben Laden -- Carlyle s'est un peu éloigné de la politique en choisissant un nouveau président: M. Carlucci a été remplacé par l'ancien patron d'IBM Lou Gerstner en 2003.

Mais ses connexions mondiales lui ont permis en 2007 par exemple d'obtenir l'aide de l'émirat d'Abou Dhabi, dont le fonds Mubadala Development a racheté 7,5% de son capital pour 1,35 milliard de dollars.



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageCarlyle Group
par heureux Ven 14 Mar 2008 - 16:37

Un point à souligner!!!

Ce fond a été privé jusqu'à l'été passé... Puis comme ça chauffait... il a été ouvert au public.... bon sang , bien sur bon sang , bien sur bon sang , bien sur

Put'in titanic

   heureux

  Piano bar
 Piano bar

  

  Inscription :   14/05/2007
  Messages :   688

Revenir en haut Aller en bas
"Car l'ail", ça pique... Carlyle se pique...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hardinvestor :: Argent - Or - Monnaie - Géopolitique / Forums publics :: Economie/Monnaie, Géopolitique, Environnement-Santé-
Sauter vers:




cours de l’or en dollar   cours de l’argent en dollar   cours du Hui   cours de l’or en euro   cours de l’argent en euro   ratio or argent