!-- Go to www.addthis.com/dashboard to customize your tools -->
Hardinvestor HardinvestorTraduire: TraductionSuivre:  Hardinvestor sur TwitterHardinvestor sur FacebookVidéos Hardinvestor DailymotionVidéos Hardinvestor YoutubePartager:  Partager

Hardinvestor- Investir sur l’or et l’argent Hard Investor   |  Silver is King, Go gold!

Pourquoi et comment investir dans l’or et l’argent ? Plus qu’un placement d’opportunité, il s’agit avant tout de sécuriser le pouvoir d’achat de votre épargne contre l’érosion monétaire et les conséquences de la crise systémique mondiale, tout en déjouant les pièges que réserve le marché de l’or et de l’argent, à l’investisseur non averti.


 

 Partagez  |

de nouveaux dérapages de la FED

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
MessageAuteur
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par g.sandro Lun 17 Mar 2008 - 1:19

Ca vient de tomber, tout chaud du gata

Le Metropole Members,

Bear turns out to be worth just a fraction of its office building

Submitted by cpowell on 07:56PM ET Sunday, March 16, 2008. Section: Daily Dispatches
JPMorgan Buys Bear Stearns at Huge Discount

By Andrew Ross Sorkin
and Landon Thomas
The New York Times
Sunday, March 16, 2008

http://www.nytimes.com/2008/03/16/business/16cnd-bear.html?_r=1&hp&o

Bear Stearns, facing collapse because of the mortgage crisis, agreed Sunday evening to be bought by JPMorgan Chase for a bargain-basement price of less than $250 million, the two companies announced.

The all-stock deal values Bear Stearns at about $2 a share, based on JPMorgan's closing stock price on Friday, the companies said. In contrast, shares of Bear Stearns, which fell $27 on Friday, closed at $30.

A deal for Bear Stearns will end the independence of one of Wall Street's most storied firms and help halt a sweeping panic that set in at the end of last week, causing Bear Stearns' stock to swoon 47 percent on Friday.

JPMorgan said it was guaranteeing the trading obligations of Bear Stearns and its subsidiaries, effective immediately. "JPMorgan Chase stands behind Bear Stearns," Jamie Dimon, JPMorgan's chief executive, said in a statement. "Bear Stearns' clients and counterparties should feel secure that JPMorgan is guaranteeing Bear Stearns' counterparty risk."

The talks between the companies, which were overseen by the Federal Reserve and the Treasury Department because of their potential effect on financial markets, were rushed in an effort to reach a deal before stock markets open in Asia at 8 p.m. Eastern time.

The companies' announcement said that the Federal Reserve would provide special financing in connection with the transaction and that the Fed had agreed to fund up to $30 billion of Bear Stearns' "less-liquid assets."

The announcement of a deal came after Bear Stearns' chief executive, Alan D. Schwartz, and other top Bear executives huddled in all-day meetings at the firm's Madison Avenue headquarters, trying desperately to persuade skeptical potential suitors that the firm was worth buying -- even at a price that represents a huge discount to its book value, considered the truest measure of the financial health of a banking institution.

"The past week has been an incredibly difficult time for Bear Stearns," Mr. Schwartz said in the companies' statement. "This transaction represents the best outcome for all of our constituencies based upon the current circumstances."

On Friday, JPMorgan, with the backing of the Federal Reserve Bank of New York, said it would provide financing in order to keep Bear Stearns solvent as lenders and clients rushed to pull their money out.

JPMorgan's bid of $2 a share for Bear Stearns represents a gigantic 97.5 percent discount to the $80 book value that Bear Stearns has reported, reflecting the broad view that the fallout from the credit crunch has permanently devastated Bear's core mortgage operations.

JPMorgan appears to have concluded that the business of one of Wall Street's oldest investment banks is worth far less than the value of the firm's midtown Manhattan skyscraper, which is probably worth at least $1 billion.

Wall Street analysts say the sudden collapse of Bear Stearns is not likely to set off a wave of consolidation in the beleaguered financial services industry. That is because the same fear that has paralyzed the markets has paralyzed buyers.

There is little faith in the assigned or "marked" value of so many assets, including but not limited to mortgage-related securities. In fact, the experience of Bear Stearns proves that it is confidence, not capital, that topples even the savviest financial institutions.

"Once you have a run on the bank you are in a death spiral and your assets become worthless," said David Trone, a brokerage analyst at Fox Pitt Kelton. "If JPMorgan can pull off a rescue, the assets can be saved," he argued. But if not, the assets may lose their value.

Bear Stearns' hedge fund servicing business and its clearing operations have traditionally been profitable operations, though they have suffered in recent months as investors and lenders have lost confidence in Bear.

JPMorgan, the private equity investor J.C. Flowers, and others have been poring through Bear Stearns' books since Friday, with the assistance of Samuel Molinaro, Bear's chief financial officer, and senior members from the firm's bond and mortgage operations.

Throughout much of its history, Bear Stearns has masterfully persuaded the market that its business -- narrowly focused on mortgage finance -- was worth more than it actually was. To some degree this trick has been a testament to the coy gamesmanship of two of its past leaders, Alan "Ace" Greenberg and James E. Cayne.

Both men are devout bridge players, and Mr. Greenberg is an amateur magician to boot, so they are well schooled in the art of not showing their hand. Mr. Cayne's hint eight years back -- that he would sell the firm only for four times its book value -- was even then a flight of financial fancy.

Wall Street investment banks rarely command such a premium to their book value, given the inherent and unpredictable risks of their business. Nevertheless, Mr. Cayne and Mr. Greenberg were adept at spreading the view that Bear Stearns was constantly being pursued by buyers as varied as European commercial banks and even banks like JPMorgan, though it was never clear that any of these talks reached a serious level.

But Bear Stearns' quirky culture and the high pay it awarded its senior executives made it a difficult fit for larger, more staid institutions, and it always seemed that Mr. Greenberg and Mr. Cayne were having too much fun running their business to sell it to an outsider.

Mr. Schwartz, a longtime investment banker whose approach to deal-making is more pragmatic and results-oriented than his predecessor, was forced to race against the clock to seal a deal that salvages any value for shellshocked Bear Stearns employees, who own more than 30 percent of the firm, and its shareholders.

"Banks and brokerages are a house of cards built on the confidence of clients, creditors, and counterparties," Mr. Trone said. "If you take chunks out of that confidence, things can go awry pretty quickly. It could happen to any one of the brokers."

* * *

Join GATA here:

GATA Goes to Washington -- Anybody Seen Our Gold?
Thursday-Saturday, April 17-19, 2008
Hyatt Regency Crystal City, Arlington, Virginia
http://www.gata.org/washington



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12320

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par GdB Lun 17 Mar 2008 - 14:55

Hé hé, il semblerait qu'ils se soient gourés d'un 0, entre 20 dollars par titre d'abord puis 2 dollars!!!!

C'est vraiment les soldes....

Mais bon Bear Stearns étant à poil, pourquoi payer plus pour si peu de tissu n81 !

Sinon, le graphe sur les réserves des banques de dépot US est repis dans le dernier article en accès libre du LEAP:

http://www.leap2020.eu/GEAB-N-23-est-disponible-!-Crise-systemique-globale-Fin-2008-Deroute-des-fonds-de-pension_a1425.html

Voir aussi ce site qu'ils citent au nom évocateur:

http://depression2.tv/d2/

"Surviving the second great depression"...

Enfin cliquez aussi sur le lien qu'ils donnent concernant la video de promotion de la FED d'Atlanta, c'est comique:

http://70.150.64.23/asxgen/CrisisPreparedness/VTS_01_1_hr.wmv

Le FED au secours du peuple grâce au cash en cas de catstrophe naturelle... Ou autre?

bon sang , bien sur

GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par GdB Lun 17 Mar 2008 - 15:21

Deux commentaires intéressants sur la page que tu citais Marie:

Citation :
So borrowing from the TAF is counted very much like borrowing from the discount window? What you are telling us then is that banks found it advantageous to borrow $50 Billion from the functional equivalent of the discount window (formerly used only by banks in trouble as there was a perceived stigma) and that this is business as usual?
The clear purpose of the TAF is to allow banks in difficulty to borrow from the Fed ANONYMOUSLY so as to avoid the stigma previously attached to the discount window (which was not anonymous). TAF borrowing allows banks to post as collateral assets that are not marketable and therefore to obtain cash that is needed for either reserves or lending without trying to sell assets into a nonfunctional market.
While the TAF is a clever and useful addition to the Fed’s toolkit, its heavy use last month indicates that a crisis did exist and was at least partially resolved. I suspect that the TAF will need to be used again soon as certain structural problems will cause further capital losses to the banks. False alarm, indeed.

Comment by Carl - February 8, 2008 at 11:06 pm
Where is George Orwell when we need him for this blog “Non-Borrowed Reserves: False Alarm”.

How about this Orwellian beauty: “The drop is purely technical, a function of how the Fed has chosen to classify the money lent through its new Term Auction Facility.” Isn’t that a sweet way to deal with a drop from $42 billion to negative $2 billion.
Purely technical, my good man. Why it’s just a matter of how you classify things…how you view things. If you stand on your head and look at the world, up is down, and down is up.

The key quote: “But like the discount window, the money was lent directly to banks rather than primary dealers, and against a wide range of collateral rather than just Treasurys and agency securities.”

Yes, my good man, a wide range of collateral rather than just stodgy old low-yielding Treasurys and agency securities. The Fed can make great returns by taking these high-yielding, mortgage-backed CDOs as collateral.

So, the Fed is lowering lending standards…precisely the behavior that created the subprime fiasco. The Fed is supposed to set the standard for good behavior, for a sound and sober central bank. But don’t be alarmed. It’s just a technicality…just a matter of how you classify things.

http://blogs.wsj.com/economics/2008/02/08/non-borrowed-reserves-false-alarm/

C'est confimé ça que le TAF est anonyme alors que la discount window l'est pas?

GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par du-puel Lun 17 Mar 2008 - 17:31

Il me parait important de remettre en perspective les glissements de la FED hors du bruit quotidien pour comprendre dans quel sens évolue la situation.

au début de la « crise » :
- prêts contre des garantie solides, type Tresauries

depuis quelques mois :
- prêts contre des garanties douteuses ou risquant de le devenir (« dégradations » ou défaillance de l'émetteur autre que le Trésor US -- je rappelle que les GSE, Fannie et Freddy, ne bénéficient pas de la garantie de USA Inc. ; dégradation ou défaillance du réhausseur (assureur) de cette garantie)

depuis quelques semaines :
- prêts anonymes contre des garanties probablement douteuses

depuis hier :
- prêts sans garantie (« non recourse loan ») à JMP et pour 30 B$ ; mettre ce montant en perspective avec toutes les AK faites il y a quelques mois par China Inc., Qatar Ltd, Singapor SA, ...)

L'implosion a pulvérisé le niveau de la finance créative (hedge funds), ce choc a ensuite perforé l'étage des banques d'affaires (type BSC) et désormais la couche des banques (BAC, C, JPM) est impactée : résistera-t-elle ? parce que la couche suivante c'est la FED elle-même, c'est-à-dire la « monnaie » US.

Mieux vaut peut-être, pour les lecteurs de ce fil public, penser à ce replier sur la dernière couche : la monnaie en dur, celle qui ne vaut que par ce qu'elle est, pas par ce qui est écrit dessus, qu'on ne peut pas créer ex-nihilo en appuyant sur un bouton pour diluer ceux qui en ont : l'or.

C'est le principe de la pyramide inversée de la liquidité de John Exter qui fut banquier central à la FED de NY.

EDIT : le « non recourse loan » est un prêt avec garantie acceptable par la FED, mais en cas de déterioration de cette garantie, la FED ne peut pas en demander une plus solide : pas d'appel de marge en quelque sorte.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par g.sandro Mar 18 Mar 2008 - 1:15

Un graph de la gaffe aaarf




Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12320

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par marie Mar 18 Mar 2008 - 23:24

tiens Dup.. tu parlais de LEH dans la file ..

la FED ordonne aux banques d'affaires de supporter LEH


http://www.telegraph.co.uk/money/main.jhtml?xml=/money/2008/03/18/cnlehman118.xml



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19730

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par g.sandro Mar 18 Mar 2008 - 23:37

Il est trop fort notre Dup à nous qu'on a yeuxx en bille

tchin clap clap ye.s chinois chinois chappo rose ico_metal



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12320

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par marie Mer 19 Mar 2008 - 23:16

ça faisait longtemps qu'on avait pas parlé de Fannie/ freddy

source www.lemetropolecafe.com


08:17 FNM Regulator to say Fannie Mae in "full compliance" with regulatory oversight order -- Reuters, citing a source (28.22)
* * * * *

08:23 GSEs have been cleared to buy $200B more in mortgage investments, reports Reuters, citing a source claiming to have seen announcement
Note the WSJ reported on 17-Mar that OFHEO may ease the 30% excess capital requirement it has in place for both FNM and FRE (see comments).
* * * * *
Bill,
As if disgust levels today aren't already off the chart this latest Fannie/Freddie development should do it. After years of accounting irregularities and a derivatives portfolio off the deep end, OFHEO today cleared the Mae sisters to purchase or guarantee 2 TRILLION dollars of mortgages- THIS YEAR. This massive BAILOUT (they'll never use the B word) injects 200 BILLION immediately into the MBS market. This is nothing more than a gigantic transfer of private debt directly to the public. Never mind reducing Fannie and Freddie's capital requirements in a financial crisis is also a revolting decision. Fannie CEO Dan Mudd (an appropriate last name) said "we are working with our customers, regulators, and policy makers to minimize foreclosures, increase affordability-- and as of today-- to restore liquidity in the market".
Mr. Mudd fails to note the "we" he refers to are the taxpayers, taking the biggest hit in the history of the U.S.A. OFHEO has essentially authorized a bailout with no limits, and no future caps. The biggest corporate welfare hogs can now line up at the public trough for their slop. This single development ensures a dollar sinking into oblivion, and gold going to the moon.
http://biz.yahoo.com/prnews/080319/new055a.html?.v=1
Once again the script must be enforced. Gold should be soaring hundreds of dollars on this single event, yet like the WWE it gets clubbed with another metal chair. That's the result of a rigged event where there are no rules, and the officials look the other way. The Vince McMahon of finance said so. Illusions are momentary. Soon there must be a return to reality. With daily hyperinflationary decisions like these current gold prices will not be around long.
James Mc



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19730

Revenir en haut Aller en bas
MessageFed rallies Wall Street to aid ailing Lehman Brothers
par g.sandro Jeu 20 Mar 2008 - 1:10

Fed rallies Wall Street to aid ailing Lehman Brothers

Dup, si tu nous regarde... Wink

Submitted by cpowell on 10:34PM ET Monday, March 17, 2008. Section: Daily Dispatches
By Helen Power and James Quinn
The Telegraph, London
Tuesday, March 18, 2008

http://www.telegraph.co.uk/money/main.jhtml?xml=/money/2008/03/18/cnlehm...

Wall street's leading investment banks have rallied around ailing rival Lehman Brothers after the Federal Reserve Bank of New York urged them to support the institution in order to try to preserve financial stability.

It is understood the New York Fed contacted key executives at a number of leading banks, including Goldman Sachs, Citigroup, and Morgan Stanley, to discuss Lehman's situation over the weekend.

By yesterday morning the banks' prime brokerage departments -- which service hedge fund clients -- were under strict instructions not to do or say anything in the market that could damage Lehman.

The intervention is important because Wall Street fears a repeat of the events which led to the weekend's rescue of Bear Stearns. The bank was fatally damaged when hedge funds closed out their positions, demanding immediate repayment of the cash.

One American banker said he heard "from the top, 'Do not encourage calls to Lehman clients. We want to run that up the flagpole. We don't want another run on a bank.'"

As a result, it is believed that bankers were told not to solicit Lehman's clients for business or to give the impression the bank is uncreditworthy.

Lehman's business model is closest to that of Bear Stearns, and there has been considerable speculation surrounding the state of its balance sheet. A spokesman from Lehman Brothers declined to comment. The other banks involved in the calls also declined to comment.

A spokesman for the New York Fed said: "We never talk about private discussions between the Federal Reserve and commercial banks."

According to a source close to one of the banks, the Wall Street club remains very supportive of Lehman and is wary of doing something that might harm the bank's financial position.

Lehman chief executive Dick Fuld yesterday moved to calm concerns in the market, saying that the Federal Reserve's decision on Sunday to make secured loans to investment banks should ease fears. He said that from his perspective the creation of a liquidity facility for primary dealers "takes the liquidity issue for the entire industry off the table."

In addition to the liquidity facility, the Fed also reduced the discount rate at which banks borrow money from 3.5 to 3.25 percent, ahead of today's Federal Open Markets Committee meeting, at which the main base rate is expected to be cut by at least 0.75 percent.

In spite of his reassurances, Lehman's shares, which are now trading at their lowest level since 2003, fell as much as 46 percent at one stage to recover to close down $8.82, or 22.5 percent, at $30.44.

Lehman is due to report first-quarter results this morning during which it is expected to attempt to allay investor concerns.

Other banks to be hit included Citi, whose shares were off 9 percent at one stage, and Merrill, which fell as much as 14 percent.

Respected banking analyst Meredith Whitney of Oppenheimer & Co. predicted that shares in banks and other financial institutions would fall as much as 50 percent in the wake of Bear's rock-bottom sale to JP Morgan Chase.

Volatile trading was endemic across financial markets, with the New York Stock Exchange seeking to calm its floor traders by invoking a little-used rule that suspends the need to disseminate price indications and to obtain approval for prices prior to opening.

US Treasury Secretary Henry "Hank" Paulson said he supported the Fed's actions over the weekend.



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12320

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par du-puel Jeu 20 Mar 2008 - 10:02

Ouaip, ça m'a tout l'air de faire un autre flop TED s'est refait une santé et bande à nouveau (le LIBOR interbancaire moinsse le T-bill à 3 mois)

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=.TEDSP:IND


Je rappelle que les GSE (Fannies, Freddie) ne bénéficient d'aucune garantie explicite de USA Inc. ; en chargeant ces deux mules des poids pesant sur les escrocs (GS, JPM ans Co.) il sera facile de sauver ceux-ci en mettant en faillite celles-là. En chipotant sur la garantie implicite / explicite de USA Inc., au pire les cons-tribuables US paieront ... mais avec quoi, sinon des USpesos dévalués.

Ca me rappelle la « structure de défaisance » (le CDS) pour le Lyonnais, le Crédit Foncier de France et le Comptoir des Entrepreneurs des années 90.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par g.sandro Jeu 20 Mar 2008 - 11:35

Citation :
Ca me rappelle la « structure de défaisance » (le CDS) pour le Lyonnais, le Crédit Foncier de France et le Comptoir des Entrepreneurs des années 90.

"Tapie t'y est 2" ? ...

nan, c'était juste pour le jeu de mots aaarf r.ire



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12320

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par marie Lun 24 Mar 2008 - 19:30

jpm a la générosité de quintupler son offre sur BS r.ire : 10$ par action au lieu de2 ..
le tout, tjs "sponsorisé" par la fed

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?&news=5296006

JPMorgan multiplie par cinq son offre sur Bear Stearns

JPMORGAN QUINTUPLE SON OFFRE SUR BEAR STEARNS
par Chris Reiter

NEW YORK (Reuters) - JPMorgan Chase a quintuplé son offre toute en titres sur Bear Stearns, décision qui vise apparemment à calmer des actionnaires mécontents, et passé un accord pour acquérir près de 40% de la banque d'investissement.

Cette offre se monte à présent à 10 dollars par action environ, contre deux dollars précédemment, soit un montant total de l'ordre de 2,1 milliards de dollars contre 236 millions.

Suivant les modalités révisées de son offre, chaque action ordinaire Bear Stearns sera échangée contre 0,21753 action ordinaire JPMorgan. Le précédent ratio était d'une pour 0,05473.

En outre, JPMorgan va racheter 95 millions d'actions nouvelles Bear Stearns, représentant 39,5% environ du capital en circulation de la banque d'investissement, transaction qui a la bénédiction du conseil d'administration de Bear Stearns.

JPMorgan compte avoir bouclé l'achat d'actions nouvelles d'ici au 8 avril et précise qu'elle met en réserve six milliards de dollars pour couvrir les frais de licenciement, frais judiriques et autres charges liées à la transaction.

La Réserve fédérale de New York apporte son soutien financier à cette opération, mettant sur la table pour 29 milliards de dollars de financements et prenant le contrôle d'un portefeuille d'actifs les moins liquides de Bear Stearns d'un total de 30 milliards de dollars.

"Cette action est engagée par la Réserve fédérale avec le soutien du Trésor, pour doper la liquidité du marché et promouvoir son fonctionnement ordonné", explique la Fed de New York dans un communiqué.

BlackRock gèrera le portefeuille de 30 milliards de dollars suivant des directives établies par la Fed de New York.

JPMorgan devra supporter le premier milliard de dollars de toutes pertes qui seraient associées à ce portefeuille, tandis que toute plus-value sera comptabilisée à l'actif de la société de gestion.

TRANSACTION CONTROVERSÉE

La transaction risque de prêter le flanc à la critique et certains pourraient estimer que le gouvernement est plus prompt à voler au secours d'une firme de Wall Street qu'à porter assistance à des millions d'Américains qui risquent la saisie de leur logement.

L'action Bear Stearns a plus que doublé de valeur en réaction à la nouvelle offre de JPMorgan et gagnait encore 90% à 12,11 dollars en début d'après-midi, tandis que l'action JPMorgan prenait près de 3% à 47,3 dollars.

"Cela accroît certainement les chances de réussite de l'accord", estime James Ellman, gestionnaire de portefeuille chez Seacliff Capital. "Mais il restera toujours des employés ou des actionnaires pour qui 10 dollars ne suffisent pas", ajoute-t-il

Jamie Damon, P-DG de JPMorgan, déclare dans un communiqué: "Nous pensons que les termes révisés sont équitables pour les deux parties et qu'ils reflètent la valeur et les risques liés à la franchise Bear Stearns. Nous comptons maintenant avec confiance conclure rapidement."

Version française Wilfrid Exbrayat et Nicolas Delame



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19730

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par du-puel Lun 24 Mar 2008 - 20:09

Foutaises !

JPM paie en monnaie de singe : ses propres actions. Alors que la FED garantit les actifs pourris de BSC que JPM ne pourrait vendre ou qui défailleraient pour 30 B$ en vrais USpesos.

En réalité la FED porte secours à JPM donc à elle-même. Si BSC défaillait dans ses obligations alors JPM sa probable contre-partie sur le OTC fondait les plombs et la FED aussi.

Le jeu du mistigri ne fait que commencer.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par marie Lun 24 Mar 2008 - 20:19

on est bien d'accord, Dup .. pour ça que JPM peut se permettre d'offrir 5 fois plus r.ire ... histoire de calmer les actionnaires de BS..



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19730

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par du-puel Lun 24 Mar 2008 - 21:03

Les actionnaires de BSC n'auront plus qu'à fermer leur gueule : l'émission des 95 M d'actions nouvelles que la direction fait sans qu'ils n'aient leur pot à dire suffira à obtenir la majorité des voix (39.5% + celles déjà acquises dont celles des copains).

La FED est sous attaque sur ce coup car il semble illégal, notamment du fait de l'aide ainsi apportée aux actionnaires et aux obligataires de BSC. Comme le fait remarquer J. Husmann, il aurait fallu, selon la véritable doctrine libérale et capitaliste, que tant les actionnaires que les obligataires soient d'abord ruinés. La FED, au nom de l'état, n'intervenant qu'ensuite.

La FED profite de cette nouvelle offre pour se refaire un semblant de moralité : JPM prendra le premier B$ de perte de BSC à sa charge, la FED prenant les 29 B$ suivants si besoin.

C'est beau la morale, c'est beau le capitalisme à la sauce WS.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par marie Mar 25 Mar 2008 - 2:04

l'analyse de Sabre sur www.lemetropolecafe.com


Bill,
I think we need to rest once and for all the massive amount of disinformation via traditional media outlets concerning the past few weeks.
1)This was not a Bear Stearns bailout. This was a JPM bailout and that is fact. BSC derivative portfolio is 1/7 the size of JPMs. If BSC were to mark their portfolio anywhere close to reality, then JPM, which reports in a few weeks would need (insert an absurd number here) in liquidity injections. 90 trillion in derivatives is the portfolio of JPM at the end of Q3 2007.
2)JPM raising its bid for BSC by a multiple of "5" is JPM trying to eliminate the discovery phase in a lawsuit. Can you imagine the prosecution opening up BSC's books and demanding that JPM do the same? IMO that cannot be allowed to happen. This bailout was done very quickly but IMO the PTB didn't think this through very well. The collateral damage could be "considerable."
3)The notion that the sell-off in commodities was a bunch of hedge funds liquidating due to margin calls is so stupid it borders on childish. Sure, some funds sold commodities to buy stocks but to say this was a de-leveraging is a bold faced lie. The SPX is up 7% since the de-leveraging process started!
4)Did we reach a major top in commodities? Not a chance. If you examine gold and oil stocks against their respective commodities, you will see that some of these ratios are hitting levels not seen since gold was $250. Also, the yield curve has gone parabolic and rates are extremely negative. The exact opposite is bearish for commodities.
Sabre
An addendum to my last missive....

Time To Go Long Subprime? Bear Stearns Shorts It For $1 Billion


Posted by John Carney, Feb 08, 2008, 3:32pm


Bear Stearns has more than $1 billion of short positions on subprime, up $400 million from the end of November, Bloomberg reports. Of course, since Bear Stearns got the subprime trade so wildly wrong last year, people are already wondering if this might be a signal that it is time to go long subrime.
Over at The Big Picture, Barry Ritzholz writes, "While I do not expect us to be done with the subprime slime yet, I do get a ‘Is this a bottom indicator?’ sense from Bear on this."
JPMorgan Chase, which emerged relatively unscathed from the credit market debacle, is apparently taking the opposite position. Yesterday Jamie Dimon was reported to have said that the bank plans to expand its role in the subprime mortgage business. Goldman is also rumored to have reversed its position on subprime, taking a net long position.
I will bet the ranch that Bear was winning huge on those trades and that would have hurt JPM and GS very badly. Remember BSC never reported earnings! I would also bet that BSC was short the $ and long gold and the day JPM took over that portfolio, those trades were unwound!
Sabre

bien sur la derniére phrase sur bear stearns qui aurait été long sur gold et short sur le $ .. n'est qu'une supposition .. mais cela colle merveilleusement avec le scénario, réel celui là, décrit dans ce texte que ...



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19730

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par du-puel Mar 25 Mar 2008 - 11:44

La pourriture, encore et toujours.

Piqué chez Mish, cette explication des résultats de LEH.

Ou comment, grâce au « Financial Accounting Statement No. 159 », les pertes potentielles deviennent des gains : vous devez 100 USpesos, le marché vous suspecte de faillite potentielle et ne cote plus que 95 ce qu'il appréciait à 100, vous pouvez alors inscrire à votre bilan un passif réduit à 95 plutôt que 100 (ce que vos créanciers semblent prêts à accepter plutôt que ce que vous leur devez réellement), ce qui vous fait +5 de résultat !

Et c'est ce qu'a fait LEH dégageant ainsi 600 M$ de résultat supplémentaire pour un bénéfice net de 489 M$.

*** Sur le bilan de LEH :
- Actif total : 786 B$ (+14% sur 08Q3 ; +40% 2007/2006 !)
- Gearing (effet de levier sur l'endettement) : 31.7 fois (et je rappelle qu'un hedge fund normal est en levier 15 ; un agessif en 30 : voir Carlyle Capital qui vient de défaillir) ; ça empire sur le x28 de 2006.
- Dont 87 B$ en immobilier résidentiel et commercial, en baisse de 3% (seulement !? sur 2006), dont 14.6 B$ dans les Alt-A et les prime en hausse. L'estimation en prime (les emprunteurs solvables) est de 1 B$, soit 13.6 B$ en Alt-A (les emprunts entre les insolvables subprime et les prime). Or le pic de réajustement des taux de ces emprunts Alt-A est prévu pour mai-2009, avec un taux de défaillance comparable à celui des subprime.

Je maintiens mon pari que le prochain domino à tomber parmi les banques d'affairistes sera LEH.

Tous les autres escrocs de WS ont sans doute procédé ainsi alors que leur bilan s'est en réalité gravement détérioré !

Avant LEH, nous aurons peut-être le plaisir, la joie et l'honneur de voir tomber une banque de dépôt parmi les 3 plus grosses ; qui veut prendre des paris entre les « nomminés » :
- JPM (qui, en gobant BSC, a sans doute repoussé l'échéance de son implosion, vu son exposition dantesque sur les dérivés)
- BAC (Bank of America) ou C (Citi Group), les deux branquignols

Attention : si l'un tombe, c'est la FED qui tombe, donc USA Inc. ... il se peut que les paris soient donc complètement truqués et qu'il n'y aucun « gagnant » !

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par GdB Mer 26 Mar 2008 - 1:48

Un article connexe intéressant sur les "deux poids deux mesures" vis à vis des banques quand il 'agit de parler de dettes et de créances...

http://www.voltairenet.org/article156049.html

Mise en perspective je trouve très juste, pour ma part.

GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par GdB Jeu 27 Mar 2008 - 9:54

Jeu de grand Guignol ou bien prise de conscience réelle qu'il y a comme un loup?

Le sénat US ouvre une commission d'enquête sur le rachat de Bears Stearns par JP Morgan avec le soutien de la FED

Citation :

Le Sénat US va examiner le rachat de Bear Stearns par JP Morgan

WASHINGTON (Reuters) - Le projet de rachat de Bear Stearns par JP Morgan suscite bon nombre de points d'interrogation que la commission bancaire du Sénat américain entend examiner, a déclaré mercredi son président Christopher Dodd.

Ce dernier a dit avoir invité le président de la Réserve fédérale Ben Bernanke, le secrétaire d'Etat au Trésor Henry Paulson et la président de la Securities and Exchange Commission (SEC, l'autorité boursière américaine) Christopher Cox à venir exposer leur rôle dans la transaction lors d'une audition prévue le 4 avril.

Christopher Dodd a également convié les présidents de JP Morgan et de Bear Stearns, respectivement Jamie Dimon et Alan Schwartz à cette audition. Le 16 mars, la première avait lancé une offre à deux dollars d'action sur la seconde, qui filait tout droit vers la faillite.

JPMorgan a annoncé lundi qu'elle quintuplait son offre toute en titres sur Bear Stearns et qu'elle avait passé un accord pour acquérir près de 40% de la banque d'investissement.

La Réserve fédérale de New York apporte son soutien financier à cette opération, mettant sur la table pour 29 milliards de dollars de financements et prenant le contrôle d'un portefeuille d'actifs les moins liquides de Bear Stearns d'un total de 30 milliards de dollars.

Dans la lettre envoyée aux uns et aux autres, Christopher Dodd explique que la commission bancaire du Sénat ne se serait pas penchée sur le rachat de Bear Stearns s'il n'y avait pas eu l'intervention de la Réserve fédérale.
"Le caractère exceptionnel des décisions prises par la Réservé fédérale, le département du Trésor et d'autres mérite un examen approfondi et public du comité", déclare-t-il.

Lors d'une interview sur National Public Radio, Christopher Dodd s'est dit inquiet de voir Jamie Dimon siéger au conseil de la Réserve fédérale de New York.

"J'ai beaucoup d'estime pour Jamie Dimon, le dirigeant de JP Morgan. Il siège également au conseil des directeurs de la Réserve fédérale de New York. Que celle-ci ait conclu un accord avec un établissement dont le patron siège à son conseil soulève de sérieuses questions
. Il faut les examiner", a-t-il déclaré.

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?&news=5307318

S'ils commencent seulement à se poser maintenant de sérieuses questions sur les relations croisées et incestueuses entre FED et grandes banques privées US c'est vraiment qu'ils sont ignorants, qu'ils font semblant d'être idiots, ou qu'ils sont idiots!

requin requin bon sang , bien sur bon sang , bien sur

Pour rappel, je mets ci-dessous cette très bonne page en français sur l'histoire mouvementée du système bancaire US et de la guerre d'influence entre grandes banques et Etat qui ont émaillé cette histoire et présidé à la naissance de la FED en 1913 à l'initiative sousterraine des grandes banquiers dont JPM!

Ce n'est pas la première fois en tout cas que des crises bancaires ont été utilisées pour faire le ménage dans le paysage bancaire en éliminant les plus petites banques et en favorisant la concentration par le haut...

http://cozop.com/veda_choix_realite_org/esprit_du_moment_destitution_financiere

Faudra un jour qu'on se pose sérieusement en Europe aussi la question de l'indépendance de la BCE à mon humble avis: de qui ces banques centrales sont-elles vraiment indépendantes, si ce n'est de la démocratie réelle des peuples?

GdB
PS: Marie, le lien ci-dessus pourrait peut-être être ajouté à la page monnaie du portail (je ne pense pas qu'il y soit déjà)?



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par g.sandro Jeu 27 Mar 2008 - 11:11

OK pour moi, il est très clair ce lien en effet, il mérite sa place en page Monnaie, chapitre Fraude monétaire (au passage, je suggère que ce chapitre 4 soit remonté pour commencer la page monnaie et pas laissé en chapitre 4 qui nuit sans doute à son accès en raison des inévitables "pertes" décioulant du surf depuis les liens précédents par les lucides qui ont la curiosité de visiter cette page vitale à leur survie financière et même patrimoniale).

http://cozop.com/veda_choix_realite_org/esprit_du_moment_destitution_financiere

Merci tchin pour cette remarquable contribution chappo



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12320

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par marie Jeu 27 Mar 2008 - 15:18

ok, boys : lien rajouté en page monnaie, section4 chappo

http://www.hardinvestor.net/Ressources-monnaie-la-selection-d-Hard-investor-h14.html

pour la réorganisation de cette page, Sandro..ok je vais y réfléchir ..



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19730

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par GdB Ven 28 Mar 2008 - 18:13

Après travailler plus pour gagner plus, Ben développe le TAFER plus pour (tenter de) perdre moins mdr


Citation :

La Fed va de nouveau prêter 100 milliards de dollars

La Réserve fédérale américaine a annoncé vendredi qu'elle mettrait à nouveau à disposition des banques en manque de liquidités 100 milliards de dollars (63,3 milliards d'euros) en avril pour contrer les effets de la crise des crédits immobiliers.

La Fed fournira 50 milliards de dollars (31,65 milliards d'euros) de crédit à 28 jours par le biais d'une facilité d'enchères à terme lundi 7 avril, et 50 milliards de dollars supplémentaires le 21 avril.

La Fed a annoncé en décembre la mise en place de cette facilité - Term Auction Facility, ou TAF - afin de répondre aux problèmes de liquidité sur le marché monétaire à court terme. En fournissant directement des liquidités aux banques dans le cadre de ce nouveau programme temporaire, la Fed cherche à renforcer la capacité des banques à se prêter des fonds entre elles.

En mars, la Fed a augmenté ses deux adjudications mensuelles à 50 milliards de dollars chacune, contre 30 milliards de dollars chacune précédemment. A la fin mars, elle aura fourni 260 milliards de dollars (164,6 milliards d'euros) dans le cadre de prêts à court terme aux banques commerciales par ce procédé. AP



GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par marie Mer 2 Avr 2008 - 0:21

prochaine étape : monétisation des subprimes et autres bazards ?
c'est en tout cas ce que pense Mark.J Lundeen, en observant la balance des comptes de la FED

source www.lemetropolecafe.com




Shocking Numbers on the Fed's Balance Sheet

Mark J. Lundeen
Hi Bill
I got some shocking numbers this week from Barron’s on the Federal Reserves balance sheet.
Non-Borrowed Reserves: -61788
Free Reserves -------: -75379
Here are some BEV charts on the Fed’s balance sheet. Note that 20% of their Treasury holdings have gone since December 2007.

Have not see a drop in this category similar to this since the late 1940s. Back then they had massive gold holdings backing the US Dollar, who knows what is left of the US bullion reserves now days?
Note also that Total Fed Credit has increased during this period.

So if the Fed has traded or swapped 20% of their Treasury’s reserve holdings, what have they replaced them with to maintain Total Fed Credit at its normal levels?
My best guess is that the Fed has swapped 20% of their US Treasury reserves with toxic waste from Bear Sterns and other troubled Wall Street financial houses at the discount window.
How long will this farce last?
On another note. Barron’s has a book review on Greenspan’s legacy at the Fed by Robert Auerbach. It seems that Greenspan took the 90 day wonder track at NYU for his PhD. I refuse to think that he was too dumb to get it the hard way, rather it was he was to smart to waste his time and money for what nonsense a PhD in Economics delivers. Lets face it, all of our current monetary problems were inflicted upon us under the supervision of the best minds in economics. Idiots and buffoons all! Who else would be so stupid as to swap out 20% of the Fed’s balance sheet of US Treasury securities and replace them with junk mortgages from Bear Sterns. Doesn’t former Federal Reserve Director Wayne Angel still work at Bear Sterns?
After this monetary crisis is completed, the first thing I think is needed would be to pass a law that every PhD in Economics could take a job in government only if they wore a red rubble Bozo nose and floppy clown shoes while on duty. This would be a warning of the nonsense they represent when it comes to dollars and cents. Remember how Greenspan could mumble for hours and say nothing of value and still have the financial press and congress eat it up?
Come to think of it, red rubber Bozo noses should be a requirement for a lot of people while on duty.
Mark J Lundeen



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19730

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par du-puel Mer 9 Avr 2008 - 22:33

Dans ce style, l'image de la mort qui tue ... à moitié :

http://bp3.blogger.com/_nSTO-vZpSgc/R_0Pz94N4CI/AAAAAAAACak/TCUQPhidiO4/s1600-h/shrinking-stockpile.png

Le bilan de la FED ressemble de plus en plus à celui d'une banque (a)normale. Et Paul Volcker vient de dire que la FED était à la limite de la légalité dans son aide à BSC.



A propos, les nouvelles du front :

- WM a tendu sa cébille pour 7 B$ de convertibles. Et WM c'est leur Caisse d'Epargne à eux ...

- C pourrait devoir déprécier pour 17 B$ au Q1 .... il va leur falloir une nouvelle injection de plaquettes et/ou brader des actifs ...

- GS, notre cher ami Goldman Short, a augmenté de 39% ses « actifs » de niveau 3 (les célèbres « Mark to Myth ») qui pèsent 96 B$. GS dépasse maintenant MS, Morgan Stanley, avec ses 78 B$ et LEH avec 42.5 B$.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: de nouveaux dérapages de la FED
par du-puel Sam 19 Avr 2008 - 11:24

du-puel a écrit:
.
- C pourrait devoir déprécier pour 17 B$ au Q1 .... il va leur falloir une nouvelle injection de plaquettes et/ou brader des actifs ...

Perdu ! seulement 16 B$.

mais ils ont triché en faisant eux aussi montre de « comptabilité créative » après avoir fait leurs preuves dans la « finance créative ». Ils ont en effet amélioré leur résultat --hooops pardon : réduit leur dette-- de 1.3 B$ grace au principe comptable du « je vous dois 100, mais comme tout le monde sait que je suis mal en point et que le marché cote ma dette à 80 ; j'inscris donc seulement 80 à mon passif --ce que vous êtes prêts à accepter-- plutôt que les 100 --ce que je dois réellement-- : j'améliore ainsi de 20 mon résultat.

Ce sont quand même des bons chez "C" :
- leur gearing (effet de leveir de leur endettement) monte de 18 à 19
- en 2 trimestres ils passent pour 46 B$ de dépréciations et enregistrent 15 B$ de perte
- ils ont trouvé des zinzins pour leur injecter 30 B$ de capital

Ca me rappelle J6M et Vivendi « qui allait mieux que bien » et n'enregistrait que des pertes comptables, « simples jeux d'écritures »

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
de nouveaux dérapages de la FED
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hardinvestor :: Argent - Or - Monnaie - Géopolitique / Forums publics :: Economie/Monnaie, Géopolitique, Environnement-Santé-
Sauter vers:




cours de l’or en dollar   cours de l’argent en dollar   cours du Hui   cours de l’or en euro   cours de l’argent en euro   ratio or argent