!-- Go to www.addthis.com/dashboard to customize your tools -->
Hardinvestor HardinvestorTraduire: TraductionSuivre:  Hardinvestor sur TwitterHardinvestor sur FacebookVidéos Hardinvestor DailymotionVidéos Hardinvestor YoutubePartager:  Partager

Hardinvestor- Investir sur l’or et l’argent Hard Investor   |  Silver is King, Go gold!

Pourquoi et comment investir dans l’or et l’argent ? Plus qu’un placement d’opportunité, il s’agit avant tout de sécuriser le pouvoir d’achat de votre épargne contre l’érosion monétaire et les conséquences de la crise systémique mondiale, tout en déjouant les pièges que réserve le marché de l’or et de l’argent, à l’investisseur non averti.


 

 Partagez  |

crise financière, manipulation sur le LIBOR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
MessageAuteur
MessageLOL , le rouge à lévre sur les cochons !, évidemment que
par marie Mar 3 Juil 2012 - 15:17

LOL , le rouge à lévre sur les cochons !, évidemment que Diamond a reçu des ordres de la banque d'angleterre !

La barclays est à la banque d'angleterre ce que JPM est au trésor Us et à la FED

c'est bien pour ça que les indignations de David Cameron et autres politicards anglais m'ont bien fait rire !



ça me fait penser à Barrick qui lors de son procés contre blanchard, pour manipulation du marché de l'or, a déclaré qu'il agissait sur ordre du gouvernement US



des fois, ils disent la vérité, faut pas croire ...






© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


Dernière édition par marie le Mar 3 Juil 2012 - 15:53, édité 1 fois

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
MessageMarcus Agius récupére son poste et cherchera le remplaçant de Diamond
par marie Mar 3 Juil 2012 - 15:45

http://www.aljazeera.com/news/europe/2012/07/20127364531126594.html



apparemment en plus de balancer la banque d'angleterre, il aurait menacé les régulateurs de révéler leur complicité ainsi que celle d'autre banques







source : silver's doctor





je rappelle aux nouveaux que Barclays ( qui l'a vendu depuis ) est le 1er propriétaire du fameux ETF argent SLV, dont les stocks sont gardiennés par JPM

avec la banque d'angleterre, JP Morgan et GFMS au conseil d'administration



histoire de démontrer, une fois de plus les connections entre tous ces mafieux



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
Messageles menaces de Diamond
par marie Mar 3 Juil 2012 - 18:29

j'ai retrouvé l'article qui évoque ce point fort amusant === > les loups se déchirent entre eux, et c'est excellent

peut etre même aura t'on droit à des révélations sur manipulation or et argent ... puisque barclaays y est impliqué pour le compte de la banque d'angleterre Wink



( depuis la rédaction de cet article, Diamond a fini par donner sa démission forcée , je le rappelle, puisque tout va très vite )

Barclays threatens to implicate UK regulators in rate-rigging probe


Barclays Chief Threatens to Hit Back

By Patrick Jenkins, Brooke Masters, and George Parker
Financial Times, London
Monday, July 2, 2012

http://www.ft.com/intl/cms/s/0/0130d092-c473-11e1-9c1e-00144feabdc0.html

Bob Diamond is threatening to reveal potentially embarrassing details about Barclays' dealings with regulators if he comes under fire at a parliamentary hearing on Wednesday over the Libor rate-setting scandal, according to people close to the bank's chief executive.

"If he is attacked, he will fight back," said one person familiar with preparations for the Treasury select committee hearing.

Such a confrontational tactic could aggravate the fraught relations between the bank and the authorities after Barclays paid L290 million to settle an investigation by UK and US regulators over the bank's involvement in manipulating key interbank lending rates.

On Monday, Marcus Agius, Barclays' chairman, confirmed his resignation and the government announced a twin probe into the Libor system and banking standards.

Barclays is facing a fierce backlash from politicians and some shareholders following its record fine. But the bank believes it has been unfairly singled out for criticism for reaching a settlement while 20 other banks are still embroiled in the probe.

According to two people close to Mr Diamond, the Barclays chief executive is furious that he and the bank have been blamed for "lowballing" the rates at which Barclays said it could borrow from rivals at the height of the financial crisis in 2007 and 2008. Bankers insist the authorities knew these rates were inaccurate but did not object at the time because of fears it could further destabilise already panicked markets.

Regulators "knew perfectly well those rates were not the ones where banks were prepared to lend to each other," said one senior banker at another institution. "They had all the evidence."

The settlement documents themselves allude to prior dealings with regulators over the issue. These include a conversation with the Financial Services Authority about "the extent that the Libors have been understated" and an October 2008 exchange, since revealed to have been between Mr Diamond and Paul Tucker, deputy governor of the Bank of England, in which Mr Tucker asked Mr Diamond why Barclays' Libor submissions were higher than those of other banks.

After that conversation, the settlement documents say, mid-level Barclays managers "mistakenly believed" that Barclays had been told by the BoE to reduce its Libor submissions. US settlement documents say that Mr Tucker did not give such an instruction and that Mr Diamond did not think he had done so.

On Monday, the UK's Serious Fraud Office said it was "considering whether it is both appropriate and possible to bring criminal prosecutions" of traders at Barclays and elsewhere who allegedly attempted to manipulate Libor. It will make a decision within a month.

In a letter to staff, Mr Diamond said: "No one is more sorry, disappointed, and angry about these events than I am." He added that Barclays' pay structures would be changed to reflect the lessons learnt.

George Osborne, chancellor of the exchequer, said Martin Wheatley, who oversees the conduct of financial institutions at the FSA, would lead an investigation into the functioning of the Libor rate, while Andrew Tyrie, the Conservative chairman of the TSC, would conduct a six-month parliamentary inquiry into banking standards.

Labour insists the review does not go far enough and is demanding a full public inquiry. Ed Miliband, Labour leader, also said it was insufficient that Mr Agius had resigned as Barclays' chairman. "I think there needs to be a more general change of leadership including the chief executive, Bob Diamond," Mr Miliband told ITV's Daybreak.

http://www.gata.org/node/11533



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
Message4 traders lourdés chez RBS
par nofear Mar 3 Juil 2012 - 22:58

ça devient tellement énorme qu'"on" est obligé de faire semblant de faire un peu de ménage pour calmer la foule ...

Citation :
RBS sacks four of its traders over Libor-fixing scandal




Taxpayer-backed Royal Bank of Scotland (RBS) sacked four of its
traders at the end of last year over their alleged role in the
Libor-fixing scandal, sources said today.




The revelation comes after the bank confirmed it is being
investigated for manipulating the rates at which banks lend to each
other.
Two of the traders were removed from their posts in October and a third the following month.
RBS has not commented on the sackings.
The
RBS revelation comes amid speculation over the scale of the
rate-rigging probe in the UK and internationally in the wake of the
Barclays settlement last Wednesday.
Barclays boss Bob Diamond is preparing to face a panel of MPs over the controversy this Wednesday.
He
has so far resisted pressure to resign, but is expected to be grilled
on what actions the bank is taking against staff involved.
Calls
are mounting for criminal proceedings to be taken against anyone found
to have manipulated the Libor interbank lending rate.
Ministers
have also announced an independent review into the inter-bank lending
rate after the rigging scandal, but a wider inquiry into the banking
industry has been urged by Labour leader Ed Miliband.
The
Government said the independent review will consider the future
operation of the so-called Libor rate and the possibility of introducing
criminal sanctions for its manipulation.


http://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/rbs-sacks-four-of-its-traders-over-liborfixing-scandal-7902731.html


© Nofear / Hardinvestor / On appelle esprit libre celui qui pense autrement qu'on ne s'y attend de sa part en raison de son origine, de son milieu, de son état et de sa fonction, ou en raison des opinions régnantes de son temps. Il est l'exception, les esprits asservis sont la règle. Ce que ceux-ci lui reprochent, c'est que ses libres principes, ou bien ont leur source dans le désir de surprendre ou bien permettent de conclure à des actes libres, c'est-à-dire de ceux qui sont inconciliables avec la morale asservie." (Friedrich NIETZSCHE, Humain, trop humain) mon tweet perso: @ghostbikerman

   nofear

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   03/10/2009
  Messages :   2397

Revenir en haut Aller en bas
Messagetiens donc ! la même RBS qui subit un soit disant bug informatique depuis 10 jours !
par marie Mar 3 Juil 2012 - 23:07

il y a tout de même beaucoup de choses "étranges" en ce moment !



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
MessageE N O R M E je vous disais ?
par nofear Mer 4 Juil 2012 - 0:14

Bank of England Allegedly Secretly Instructed Barclays To Manipulate Libor Interest Rates

Citation :
A phone conversation between deputy Bank of England governor Paul Tucker
and a 'senior' manager at Barclays is said to have led to traders
'mistakenly' believing they were working under an instruction from the
central bank to fix the Libor -- the interest rate at which banks lend
money to each other.

Mervyn King bob dimond

http://www.youtube.com/watch?v=0IStbWcMe_Y&feature=player_embedded

THE INDEPENDENT FRONT PAGE: The Libor Conspiracy: were the Bank of England and Whitehall in on it?



http://t.co/0HUHYunC


© Nofear / Hardinvestor / On appelle esprit libre celui qui pense autrement qu'on ne s'y attend de sa part en raison de son origine, de son milieu, de son état et de sa fonction, ou en raison des opinions régnantes de son temps. Il est l'exception, les esprits asservis sont la règle. Ce que ceux-ci lui reprochent, c'est que ses libres principes, ou bien ont leur source dans le désir de surprendre ou bien permettent de conclure à des actes libres, c'est-à-dire de ceux qui sont inconciliables avec la morale asservie." (Friedrich NIETZSCHE, Humain, trop humain) mon tweet perso: @ghostbikerman

   nofear

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   03/10/2009
  Messages :   2397

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: crise financière, manipulation sur le LIBOR
par nofear Mer 4 Juil 2012 - 15:10

En plus ils auraient les enregistrements téléphoniques .

Citation :
Fabrizio Goria
‏@FGoria

WTF RT @SkyNewsBreak: Barclays says it has a recording of 2008 phone call between Bob Diamond and Paul Tucker

Citation :
UPDATE: *BARCLAYS SAYS HAS RECORDING OF DIAMOND, TUCKER CALL, SKY SAYS

We suspect the Treasury Select Committee hearing with Barclays ex-CEO
Bob Diamond will have a few more fireworks than Jamie Dimon's
congressional hearings. The Chairman of the committee noted "This is the most damaging scam I can recall" as the goal of the hearing is to ensure "the public know what went wrong and whether the perpetrators have been rooted out."
While we will have our own fireworks on this side of the pond, we
suspect the live stream below will contain more than a few as the
independence of Libor remains in question.


http://www.zerohedge.com/news/live-webcast-bob-diamond-testimony-lieborgate

Citation :

On Lie-borgate: "Everyone Knew, And Everyone Was Doing It"
http://www.zerohedge.com/news/lie-borgate-everyone-knew-and-everyone-was-doing-it



© Nofear / Hardinvestor / On appelle esprit libre celui qui pense autrement qu'on ne s'y attend de sa part en raison de son origine, de son milieu, de son état et de sa fonction, ou en raison des opinions régnantes de son temps. Il est l'exception, les esprits asservis sont la règle. Ce que ceux-ci lui reprochent, c'est que ses libres principes, ou bien ont leur source dans le désir de surprendre ou bien permettent de conclure à des actes libres, c'est-à-dire de ceux qui sont inconciliables avec la morale asservie." (Friedrich NIETZSCHE, Humain, trop humain) mon tweet perso: @ghostbikerman

   nofear

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   03/10/2009
  Messages :   2397

Revenir en haut Aller en bas
Messageoui, ça promet un joli déballage public
par marie Mer 4 Juil 2012 - 15:18

lors des auditions de Diamond !




© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: crise financière, manipulation sur le LIBOR
par nofear Mer 4 Juil 2012 - 16:57

c'est une épidémie , les boss sont au courant de rien et sont payés des dizaines de millions pour ça . "J'aime le démon" (JPM).. et à présent le "diamant" qui était au lit malade (pendant 4 ans ?)... Et le prochain il va dire quoi qu'il était à la piscine ?


"responsable mais pas coupable" (dixit le sanguinaire ministre actuel chez les nouzotres)"


© Nofear / Hardinvestor / On appelle esprit libre celui qui pense autrement qu'on ne s'y attend de sa part en raison de son origine, de son milieu, de son état et de sa fonction, ou en raison des opinions régnantes de son temps. Il est l'exception, les esprits asservis sont la règle. Ce que ceux-ci lui reprochent, c'est que ses libres principes, ou bien ont leur source dans le désir de surprendre ou bien permettent de conclure à des actes libres, c'est-à-dire de ceux qui sont inconciliables avec la morale asservie." (Friedrich NIETZSCHE, Humain, trop humain) mon tweet perso: @ghostbikerman

   nofear

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   03/10/2009
  Messages :   2397

Revenir en haut Aller en bas
MessageJill Willie / au dela du scandale Libor
par marie Jeu 5 Juil 2012 - 12:59

d'autres révélations vont tomber et pas des moindres

l'article est long ( com d'habitude ) et je vous recommande entre autres le passage sur l'or en coffre alloué, dont la plus grande partie du métal a déjà été volée par les banksters. d'après j Willie, de nombreux procès sont déjà en cours, en suisse !



Citation :

[b]ALLOCATED GOLD ACCOUNTS


The revelation of banker criminality has only begun. The culmination in the opinion of my best banker source is come before too many more months. Attention focuses now on the LIBOR price rig scandal. It will extend to the USTBond and Interest Rate Swap artificial props. It will extend in a climax event for exposure that Allocated Gold accounts across the Western world have been confiscated, sold, and replaced with shabby paper gold certificates illegally. Numerous class action lawsuits are in progress in Switzerland, kept out of the news. They total several $billion in combined size. However, the account raid practice has been widespread in Europe, London, and United States. The scope of the seized and raided Allocated gold accounts is enormous. This will be the biggest banker scandal in modern history. The scope involves at least 20 thousand tons of missing gold, and possibly as much as 40 thousand tons missing. The lid will blow off the concealed story before long. The news networks in Switzerland have been dutiful in keeping the story quiet. Not for much longer. It is not the only nation involved, no way. Big important influential wealthy people have been victimized. They will seek justice and demand an open court. All in time. When that happens, the price of gold will double in a matter of months. The big banks that have criminally raided the Allocated accounts will be forced to retrieve and purchase the gold on the open market. Many complicit banks will simply collapse, since already insolvent. Some bank executives will face prosecution. Perhaps a few will go missing, like the gold bars. The story and its publicity of semi-stolen gold will bring much needed attention to gold as real money.

[/b]


lire l'article sur silver doctor



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
MessageLiBOR manip / l'allemagne avec Deutshe bank
par marie Ven 6 Juil 2012 - 20:59

on savait déjà ( voir début de la file ) quen dehors des banques us et de barclays, certaines banques japonaises étaient sous le radar

c'est maintenant à DB d'etre sous les feux de la rampe ...



et nul doute qu'il y en a d'autres, en europe ...



Citation :


Germany's markets regulator has launched a special probe into Deutsche Bank over suspected manipulation of interbank lending rates, joining authorities around the globe investigating the world's largest banks, two people familiar with the matter said on Friday.



Investigators in the United States, Europe and Japan are examining more than a dozen big banks over suspected rigging of the London Interbank Offered Rate (Libor). Britain's Barclays has so far been the only bank to admit wrongdoing, agreeing last week to pay a fine of more than $450 million.../...






http://www.reuters.com/article/2012/07/06/us-deutschebank-libor-idUSBRE8650OH20120706



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
MessageAlasdair Mac Leod: très interessante mise en perspective
par marie Lun 9 Juil 2012 - 18:16

Alasdair Mac Leod: très interessante mise en perspective, du pacte "du diable" conclu entre les gouvernements et les banksters, chacun manipulant les marchés ( et pas seulement les statistiques, ... ! )

en plus on apprend pourquoi les banques US se st intéressées à la city et aux dérivés du LBMA, empéchées qu'elles étaient, par le glass steagal act, alors en vigueur aux usa : c'est donc aux début des années 1980 que les banques ont gagné leur membership sur les places anglaises .



le gag étant que Barclays n'est pas la banque qui a manipulé le plus, le Libor ...



http://www.goldmoney.com/gold-research/alasdair-macleod/libor-fixing-implicates-government-as-well.html?gmrefcode=gata



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
Messagesanctions et amendes évaluées à 12 milliards d'euros, pour 11 banques impliquées
par marie Ven 13 Juil 2012 - 17:21

ce qui me fait marrer, mais j'ai mauvais esprit,

c'est que ce chiffrage provient d'une autre banque, Morgan Stanley,

qui s'est fait elle même épingler pour gardiennage bidon d'or et d'argent !





Libor : le scandale pourrait coûter 12 milliards d'euros à 11 banques


Les suites de l'affaire des manipulations du Libor, l'un des principaux taux de référence pour les prêts entre banques, pourraient coûter à 11 banques, dont Barclays, environ 12 milliards d'euros, selon une étude publiée vendredi par la banque américaine Morgan Stanley.

L'étude ne retient que 11 des 18 établissements qui participent à l'élaboration du Libor en dollars, sans en expliquer la raison.

Pour ces banques, elle fait le postulat que toutes seront mises à l'amende par les autorités, à des montants équivalents, à l'exception de Barclays, qui aurait bénéficié d'une prime pour avoir trouvé un accord amiable avant les autres.

Le total des amendes atteindrait 5,67 milliards d'euros environ, y compris l'amende de Barclays.

A cela s'ajoute le coût estimé lié à des contentieux, que Morgan Stanley chiffre, au total, à 6,38 milliards d'euros.

Le Libor fait aujourd'hui l'objet d'un scandale retentissant au Royaume-Uni, après la mise au jour de manipulations effectuées par la banque britannique Barclays entre 2005 et 2009.

Les révélations concernant Barclays ont entraîné la démission du président et du directeur général de l'établissement.

La chambre des Communes britannique va constituer une commission d'enquête parlementaire sur le sujet et l'office britannique de lutte contre la délinquance financière (SFO) s'apprête à ouvrir une enquête pénale.

La Commission européenne a également lancé une enquête sur l'ensemble des principaux taux du marché interbancaire.

Aux Etats-Unis, le Congrès a convoqué le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner et le président de la Réserve fédérale Ben Bernanke pour leur demander des explications sur ce scandale.



source



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
Messageils ne savaient rien jusquà 2 semaines, dixit la banque d'angleterre
par marie Mar 17 Juil 2012 - 19:16

ils ne savaient rien jusquà 2 semaines, dixit la banque d'angleterre

vaut mieux lire ça que d'étre aveugle !



il n'a vraiment peur de rien , Mervyn King , gouverneur de la banque d'angleterre !!!!!!!


Citation :
Il n'y avait aucune indication de malversations en 2008" sur le Libor, a affirmé M. King. "La première fois que nous avons eu connaissance de fraudes, c'était il y a deux semaines".



"Si la Fed avait des doutes en ce qui concerne Barclays, rien de tout cela ne nous a été transmis", a-t-il relevé, soulignant que la BoE n'avait pas de rôle de régulation du secteur bancaire.




Le président de la Fed Ben Bernanke, le 17 juillet 2012 au Sénat à Washington


Le scandale du Libor a éclaté le 27 juin, lorsque Barclays a révélé qu'elle allait payer environ 360 millions d'euros pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britannique et américain dans une affaire de manipulation des taux interbancaires britannique Libor, et européen Euribor, entre 2005 et 2009.


lire l'article complet



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: crise financière, manipulation sur le LIBOR
par nofear Mar 17 Juil 2012 - 19:19

marie a écrit:
ils ne savaient rien jusquà 2 semaines, dixit la banque d'angleterre

vaut mieux lire ça que d'étre aveugle !



il n'a vraiment peur de rien , Mervyn King , gouverneur de la banque d'angleterre !!!!!!!


Citation :
Il n'y avait aucune indication de malversations en 2008" sur le Libor, a affirmé M. King. "La première fois que nous avons eu connaissance de fraudes, c'était il y a deux semaines".



"Si la Fed avait des doutes en ce qui concerne Barclays, rien de tout cela ne nous a été transmis", a-t-il relevé, soulignant que la BoE n'avait pas de rôle de régulation du secteur bancaire.




Le président de la Fed Ben Bernanke, le 17 juillet 2012 au Sénat à Washington


Le scandale du Libor a éclaté le 27 juin, lorsque Barclays a révélé qu'elle allait payer environ 360 millions d'euros pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britannique et américain dans une affaire de manipulation des taux interbancaires britannique Libor, et européen Euribor, entre 2005 et 2009.

lire l'article complet


C'est marrant comme les crapules ne sont jamais au courant de rien que ce soit dans un commissariat de police ou devant une commission d'enquête : exactement la même méthode aaarf


© Nofear / Hardinvestor / On appelle esprit libre celui qui pense autrement qu'on ne s'y attend de sa part en raison de son origine, de son milieu, de son état et de sa fonction, ou en raison des opinions régnantes de son temps. Il est l'exception, les esprits asservis sont la règle. Ce que ceux-ci lui reprochent, c'est que ses libres principes, ou bien ont leur source dans le désir de surprendre ou bien permettent de conclure à des actes libres, c'est-à-dire de ceux qui sont inconciliables avec la morale asservie." (Friedrich NIETZSCHE, Humain, trop humain) mon tweet perso: @ghostbikerman

   nofear

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   03/10/2009
  Messages :   2397

Revenir en haut Aller en bas
Messagere / oui Nofear et pire que ça même
par marie Mar 17 Juil 2012 - 19:39

puisqu'on sait que les Libor sont au CENTRE de la politique monétaire des BC " occidentales",

et ont une influence DIRECTE sur le GOFO - pour l'or- ( ou le SIFO, pour l'argent) et le lease rate gold ( ou silver )
ainsi que sur les dérivés de taux, qui peuvent ainsi être artificiellement maintenus, bas ,

favorisant ainsi artificiellement les t bonds US et la politique monétaire du bloc "occidental" : celle du $


c'est dire à quel point, ni la BOE, ni la Fed, ne peuvent en aucun cas, ne pas etre au courant de ce genre d'embrouilles, qui ne sont ni plus ni moins, que manipulations ou fraudes "gouvernementales"

je sais plus quel nom donner à ça : bref ça fait partie de ce que les timorés et autres hypocrites appellent" interventions des instances officielles"

ils font tout ça ensemble et de concert avec les banques concernées !



et le discours de Bernanke ce soir, qui joue à ce propos, les indignés vis à vis de la Boe et de barclays, est.. je nai pas de mots pour qualifier cela .



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


Dernière édition par marie le Mar 17 Juil 2012 - 20:59, édité 1 fois

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: crise financière, manipulation sur le LIBOR
par g.sandro Mar 17 Juil 2012 - 19:59

Citation :
je nai pas de mots pour qualifier cela .
n81

Heu..... kulés! ça va?



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12391

Revenir en haut Aller en bas
Messagetoujours aussi comiques!
par marie Jeu 19 Juil 2012 - 13:50

toujours aussi comiques, les gus BCE, Fed et la mère Lagarde ...

j'adore aussi le patron de Goldman Sachs, qui, puisque sa banque ne fait pas partie des 12 qui élaborent le Libor, n'est donc pas en cause ...

et se permet donc de jouer à l'indigné, et donneur de leçon d'honnéteté !

et tout ce beau monde de fustiger les employés / traders ...Comme s'ils avaient décidé de bidouiler le Libor, de leur propre chef, et indépendamment de la volonté des responsables ...

toujours la même histoire de trader fou, "rogue trader", baleine de londres...

Vraiment, ils ne manquent pas d'air à penser qu'on va gober cette nème fable !

on notera qu'à présent, le scandale remonte sur Deutsche Bank...

qui sera la prochaine?

SG ?, BNP? , peut être bien les 2, ma foi !

****************

Libor : les enquêteurs se penchent vers 4 banques européennes dont 2 françaises


Les régulateurs bancaires enquêtant sur le scandale du Libor se penchent sur les liens entre les traders de la banque britannique Barclays, à l'origine du scandale, et ceux de quatre autres banques européennes, dont deux françaises, selon le Financial Times.

Il s'agirait d'employés des banques françaises Société Générale et Crédit Agricole, de l'allemande Deutsche Bank et de la britannique HSBC, selon le site internet du journal britannique qui cite des sources proches du dossier, et qui précise que ces personnes ne travaillent plus pour les banques en question.

Selon le journal, les régulateurs enquêtent sur les liens qu'aurait pu tisser un des traders de Barclays impliqué dans le scandale avec des homologues de ces banques.

Selon les informations de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel publiées dimanche, la Deutsche Bank a proposé aux autorités européennes et suisses de coopérer totalement avec les enquêteurs, afin d'éviter une condamnation trop lourde, en bénéficiant d'un statut de "témoin repenti".

Le taux interbancaire Libor fait aujourd'hui l'objet d'un scandale retentissant au Royaume-Uni, après la mise au jour de manipulations effectuées par la banque britannique Barclays entre 2005 et 2009.

Les révélations concernant Barclays ont entraîné la démission du président et du directeur général de l'établissement qui devra payer environ 360 millions d'euros pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britannique et américain.

La Chambre des Communes britannique va constituer une commission d'enquête parlementaire sur le sujet et l'office britannique de lutte contre la délinquance financière (SFO) s'apprête à ouvrir une enquête pénale.

La Commission européenne a également lancé une enquête sur l'ensemble des principaux taux du marché interbancaire

Concernant l'implication éventuelle de banques françaises, le gouverneur de la banque de France Christian Noyer a déclaré mercredi qu'"elles ont été interrogées par les autorités compétentes et les réponses, apparemment, ont été satisfaisantes puisqu'à ce stade, il n'y a aucune suite".

"Pour l'instant, personne n'a dit, n'a émis l'idée qu'elles avaient participé", a-t-il martelé.

Le secrétaire d'Etat américain au Trésor, Timothy Geithner, a déclaré mercredi que les Etats-Unis vont se mobiliser pour une réforme "solide et crédible" du Libor.



Ce scandale du Libor vient s'ajouter à la liste des errements de la finance mondiale. Selon le PDG de la banque américaine Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, le principal effet négatif qui peut ressortir" de l'affaire, c'est que cela risque "de miner la confiance dans l'intégrité du système financier alors qu'elle a déjà été laminée".

Le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Ben Bernanke a lui estimé mardi que les actions révélées jusqu'alors "ne sont pas seulement très préoccupantes en elles-mêmes mais ont aussi pour effet de saper les marchés".

Une analyse partagée par le FMI qui estime que "la plus grave conséquence de ce scandale (...) tient dans le fait qu'il sape la certitude et la confiance que les marchés ont dans les indices de référence", selon José Vinals, directeur du département des marchés de capitaux internationaux du FMI, lors d'une conférence de presse lundi à Washington.

Le Libor est un taux interbancaire auquel une banque prête ou emprunte de l'argent à une autre pour assurer son financement de court terme.

C'est un marché non réglementé, dit de gré à gré, sur lequel les banques sont présentes quotidiennement afin d'équilibrer leurs comptes.

La circulation des liquidités sur ce marché est essentielle au bon fonctionnement du système bancaire et financier et ces taux (le Libor et un autre taux interbancaire, l'Euribor) ont des répercussions sur l'ensemble de la sphère financière, en particulier les produits financiers dérivés qui brassent des sommes gigantesques. Ils servent également de référence indirecte pour des crédits aux ménages et aux entreprises.

Le Libor est privilégié par les banques anglo-saxonnes, même s'il existe un taux pour plusieurs grandes devises, comme le dollar, l'euro ou la livre sterling. Pour chaque taux, il regroupe un panel de 6 à 18 banques pour chaque devise.

source



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
MessageParis match évoque une french connection
par marie Mar 24 Juil 2012 - 15:07

Paris match évoque une french connection,

préférant évidemment épingler des individus ( les traders), plutot que leurs patrons, ou leurs sociétés.

D'ailleurs c'est pas par hasard, que la comparaison est faite avec Kerviel ...

L'info venant du Financial times, ça permet en prime, aux anglais de pointer du doigt, les traders français ...

comme si les traders d'autres nationalités étaient blancs comme neige,

vachement pratique pour détourner l'attention de l'essentiel !



http://www.parismatch.com/Actu-Match/Economie/Actu/Une-French-Connection-au-caeur-du-scandale-du-Libor-410978/



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: crise financière, manipulation sur le LIBOR
par nofear Mar 7 Aoû 2012 - 1:41

Tim Geithner Admits Banks (And AIG) Were Bailed Out At Rigged Libor Rates, Costing Taxpayers Billions



http://dailybail.com/home/tim-geithner-admits-banks-and-aig-were-bailed-out-at-rigged.html


Citation :



One-minute clip from yesterday of Geithner being questioned by Rep.
Hensarling regarding the Fed's and Treasury's decision to use an
artificially low Libor as the interest rate on hundreds of billions in
crisis loans to AIG and other bailed-out banks.

Full story inside.


http://dailybail.com/home/tim-geithner-admits-banks-and-aig-were-bailed-out-at-rigged.html




© Nofear / Hardinvestor / On appelle esprit libre celui qui pense autrement qu'on ne s'y attend de sa part en raison de son origine, de son milieu, de son état et de sa fonction, ou en raison des opinions régnantes de son temps. Il est l'exception, les esprits asservis sont la règle. Ce que ceux-ci lui reprochent, c'est que ses libres principes, ou bien ont leur source dans le désir de surprendre ou bien permettent de conclure à des actes libres, c'est-à-dire de ceux qui sont inconciliables avec la morale asservie." (Friedrich NIETZSCHE, Humain, trop humain) mon tweet perso: @ghostbikerman

   nofear

  Chef cuistot
 Chef cuistot

  avatar

  Inscription :   03/10/2009
  Messages :   2397

Revenir en haut Aller en bas
MessageRob Kirby / genèse de la crise du Libor
par marie Mer 3 Oct 2012 - 18:58

Rob Kirby / genèse de la crise du Libor

comme d'habitude, excellent article de Kirby à voir absolument :
http://www.silverdoctors.com/rob-kirby-the-genesis-of-the-libor-crisis/



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
MessageAprès les investisseurs et les municipalités, les particuliers attaquent les banques en justice.
par marie Lun 15 Oct 2012 - 14:50

Citation :
Suite logique des révélations de l'été dernier sur les manipulations du Libor : après les investisseurs et les municipalités, c'est au tour des particuliers d'attaquer les banques en justice. Selon le Financial Times du lundi 15 octobre, Annie Bell Adams, une retraitée américaine de 65 ans dont la maison a été saisie, a pris la tête d'un recours collectif contre douze grandes banques américaines et européennes, parmi lesquelles Barclays, Bank of America et UBS.



Les prêts d'Annie Bell Adams et des quatre co-plaignants faisaient partie de portefeuilles de prêts titrisés par les banques sous forme de CDO (collateralised debt obligations), des produits structurés complexes qui prenaient le Libor comme taux de référence. Les plaignants accusent les banques d'avoir surestimé le taux de référence du marché interbancaire à certaines périodes, ce qui aurait renchéri le coût de leurs prêts hypothécaires (à taux variables) de plusieurs milliers de dollars entre 2000 et 2009. Selon le procureur John Sharbrough, 100.000 personnes pourraient être dans le même cas.

Dans la plupart des prêts hypothécaires, le taux était actualisé à chaque début de mois. Or, selon le Financial Times, les relevés du Libor de 2000 à 2009 montrent une augmentation significative du taux de référence le premier jour du mois.

Les banques contestent le bien fondé des attaques. Un juge de New York devra décider si les poursuites peuvent effectivement prendre la forme d'une action collective.



http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/banque/20121015trib000724882/scandale-du-libor-la-menace-d-un-recours-collectif-se-precise-pour-les-banques.html



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
Message9 banques supplémentaires assignées en justice
par marie Ven 26 Oct 2012 - 19:27

Citation :
Neuf banques supplémentaires ont été assignées en justice dans le cadre de l'enquête sur les manipulations du Libor, le taux de crédit interbancaire de référence, annonce vendredi le Wall Street journal citant des sources proches du dossier.



Des citations à comparaître ont été signifiées en août et septembre par les Etats de New York et du Connecticut à Bank of America, aux banques japonaises Norinchukin et Bank of Tokyo Mitsubishi, au Crédit Suisse, à la Lloyds (Grande-Bretagne), à la Rabobank (Pays-Bas), à la Royal Bank of Canada, à la Société Générale et à l'allemande West LB, a indiqué le quotidien d'affaires américain.

Au total, 16 banques sont désormais dans le collimateur de la justice (notamment JPMorgan, Citigroup, Barclays, HSBC, RBS, UBS et Deutsche Bank).

.../...


http://fr.rian.ru/economic_news/20121026/196428402.html




© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: crise financière, manipulation sur le LIBOR
par g.sandro Ven 26 Oct 2012 - 21:55

Merci pour cette nouvelle aussi importante que réjouissante.... enfin...dans la mesure où la juridiction se prononcerait en droit ....et en toute indépendance.

En général l'amende prononcée est 1/10e du bénéfice de la fraude prouvée, or, on peut, en étant optimiste, considérer qu'une fraude sur 10 est avérée; dès lors c'est une sur cent qui est réellement sanctionnée ( non, pardon, récupérée) , ce que j'assimile à une incitation à la récidive...

Une véritable sanction c'est, (indépendamment des 5 ans de réclusion ferme pour le donneur d'ordre qui devraient aller de soi) 6 fois le gain la première fois, 30 fois la seconde et 100 fois en cas de récidive, là, oui, ça calmerait...

Donc, pour ne pas faire de procès d'intention, on va attendre et observer (avant et pendant) pour commenter (après)...mais sans illusion au demeurant...

n81 resssssort Wink



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12391

Revenir en haut Aller en bas
MessageRoyal bank of scotland (RBS)
par marie Jeu 7 Fév 2013 - 18:01

Royal bank of scotland (RBS) a reconnu sa culpabilité et paiera 390 millions de livres à la CFTC pour avoir manipulé le libor (en yens et francs suisses ) entre 2006 et 2010

http://www.ft.com/intl/cms/s/0/84132b88-7083-11e2-a2cf-00144feab49a.html

A senior yen trader at Royal Bank of Scotland made a revealing
observation in mid-2007 about the bank panel that sets the borrowing
rate in Japanese yen.

"The jpy libor is a cartel now. It's just amazing how libor fixing
can make you that much money," the senior trader wrote in an instant
message to traders at two other banks, according to a filing by the US
Commodity Futures Trading Commission.

On Wednesday RBS admitted to manipulating the London Interbank
Offered Rate in yen and Swiss francs between 2006 to 2010 and agreed to
pay L390 million to the CFTC, US Department of Justice, and the UK's
Financial Services Authority. Its Japan subsidiary pleaded guilty to
wire fraud.

According to the FSA, 21 RBS employees, including one manager, were
involved in the "misconduct," which included at least 96 written
requests from traders to submitters, 131 "indirect" requests to move the
rates made through other traders, and 30 instances where traders acting
as substitute submitters took requests from their colleagues.


The vast majority of rate requests involved rates for Japanese yen or
Swiss francs, although regulators also documented five, apparently
unsuccessful, efforts to influence the US dollar rates. RBS settled
allegations it manipulated other rates, but the identity was redacted
from the public filings, citing an ongoing investigation.

The attempts at manipulation within RBS were so casual that one
trader joked that he moved his fixes day to day as much as a prostitute
draws up and down her underwear, while a broker at another firm offered a
RBS rate submitter a steak dinner in exchange for a favourable fix,
according to the CFTC order.

Just as a senior yen trader's words would come back to haunt RBS, so
would two strategic decisions the bank made in 2006: RBS combined its
London-based money markets desk, which included the Libor submitters and
their derivatives traders, and hired two superstar yen derivatives
traders to buoy its presence.

"Increased communication  . . .  was one of the primary objectives"
for rolling the London desks together, according to the FSA's final
notice. Known as short-term markets or STM, the submitters and traders
sat elbow to elbow and were encouraged to share information. Authorities
allege market colour turned to attempts at manipulation and soon
traders began to fill in as substitute submitters, when the main people
were on vacation or otherwise unavailable. Moving the rate benefited the
trader's position and ultimate compensation, authorities alleged.

Before the STM desk was physically separated in late 2008, there were
relatively few written exchanges, but they included one conversation in
which a trader asked for a low submission on Swiss francs. "What's it
worth?" the submitter asked. "I've got some sushi rolls from yesterday,"
the trader responded.

After the separation, the electronic conversations became more
frequent. However, the nature did not change. "Libors as requested," a
submitter wrote in 2009. "You a top dog." The messages and emails laid
an evidence trail that authorities would eventually follow.

It was also in 2006 when RBS's recruitment of two yen traders -- who
were given control of round-the-clock yen trading from Asia to London to
Connecticut -- appeared to be paying off. Revenues went from a small
loss in 2006 to $200 million in 2010.

By January 2007, one RBS yen trader became suspicious that a trader
at UBS was working with interdealer brokers who acted as middle men to
manipulate the rates, according to messages cited by the CFTC.

It wasn't long before RBS traders allegedly colluded with the UBS yen
trader identified as Tom Hayes. In December US prosecutors charged Mr
Hayes with criminal fraud. His lawyer declined to comment.

Traders' requests were frequent and often changed direction. In
September 2009 a RBS submitter moved the submission high one day for a
yen trader and then lower the next day. "... Make your mind up haha,"
the submitter said.

"I'm like a whore's drawers," the yen trader replied.

The regulatory documents also outline the passive response of RBS's compliance and internal audit functions.

The bank failed to detect at least 30 wash trades -- matching buy and
sell trades placed with the same counterparty for the same amount on
the same day -- intended to steer L211,000 in brokerage commissions to
employees at two different interdealer brokers, the FSA said.

RBS had no rules governing the input of derivatives traders in Libor
submissions until June 2011, 14 months after they had launched an
internal investigation into the area at FSA prompting. A senior manager
assured the watchdog in March 2011 that the bank "has in place adequate
systems and controls for the determination and submissions of its Libor
rates," the FSA said.

The bank did not write rules preventing money markets traders from
considering their trading books when making Libor submissions until
March 2012.

Although the British Bankers Association asked panel banks to examine
their Libor submission processes after questions were raised in the
media about the rates in 2008, RBS failed to return the required
paperwork and did not do an audit until February 2011. The manager who
directly supervised the derivatives traders told the FSA he was not
aware that his traders were serving as substitute submitters.

According to the CFTC, traders began to try to avoid scrutiny. The
senior yen trader in November 2010 sent a written request to RBS's
primary submitter, who promptly refused it.

Within moments the submitter telephoned the yen trader, who said,
"We're not allowed to have conversations" on instant messages. He agreed
to move the rate, according a transcript of a recorded phone line cited
in the CFTC order.

RBS ended up paying a higher fine for Libor manipulation than
Barclays because of the wash trades, the longer period of misconduct,
and because it failed to clamp down on rate-rigging even after the FSA
began investigating.



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19748

Revenir en haut Aller en bas
crise financière, manipulation sur le LIBOR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hardinvestor :: Argent - Or - Monnaie - Géopolitique / Forums publics :: Economie/Monnaie, Géopolitique, Environnement-Santé-
Sauter vers:




cours de l’or en dollar   cours de l’argent en dollar   cours du Hui   cours de l’or en euro   cours de l’argent en euro   ratio or argent