!-- Go to www.addthis.com/dashboard to customize your tools -->
Hardinvestor HardinvestorTraduire: TraductionSuivre:  Hardinvestor sur TwitterHardinvestor sur FacebookVidéos Hardinvestor DailymotionVidéos Hardinvestor YoutubePartager:  Partager

Hardinvestor- Investir sur l’or et l’argent Hard Investor   |  Silver is King, Go gold!

Pourquoi et comment investir dans l’or et l’argent ? Plus qu’un placement d’opportunité, il s’agit avant tout de sécuriser le pouvoir d’achat de votre épargne contre l’érosion monétaire et les conséquences de la crise systémique mondiale, tout en déjouant les pièges que réserve le marché de l’or et de l’argent, à l’investisseur non averti.


 

 Partagez  |

la FED va émettre sa propre dette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
Messagela FED va émettre sa propre dette
par marie Mer 10 Déc 2008 - 23:57

totalement en dehors du trésor...

ça devient dingue, là !!



http://jessescrossroadscafe.blogspot.com/2008/12/is-fed-taking-first-steps-to-default-or.html



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19752

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: la FED va émettre sa propre dette
par g.sandro Jeu 11 Déc 2008 - 0:58

bon sang , bien sur bonnet d'âne yeuxx en bille affraid



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: la FED va émettre sa propre dette
par du-puel Ven 12 Déc 2008 - 10:40

Le trésor US est contrôlé / limité par le congrès ; et il n'est plus loin de son plafond (qui avait déjà été réhaussé ...) d'émission. Cette procédure rajoute également des délais.

Par ailleurs il ne peut pas tout acheter avec ses Tresauries.

Enfin il va devoir tendre sa cébille pour des sommes colossales dès le Nième plan du futur(?) président (à ce propos Obama ne sera --peut-être-- élu que le 15 décembre, date où les délégués récemment élus par le peuple se joindront aux super-délégués non élus pour choisir qui ils voudront comme POTUS : ils n'ont pas de compte à rendre au peuple)

A contrario, la FED peut imprimer toute la monnaie qu'elle veut, pour acheter ce qu'elle veut et sans avoir de compte à rendre, et ce, immédiatement.

Le gonflement de bilan de la FED est très révélateur. Sa déterioration aussi (chute de plus 800 à moins de 400 Md$ des Tresauries, envolée des actifs plus ou moins vérolés).

M0, la monnaie de base a explosé de +50% : c'est de l'hyper inflation. Toutefois cette monnaie reste sous forme électronique à la FED comme réserves supplémentaires (i.e. au-delà du quasi 0 réglementaire) des banques qui ont bénéficié de cette monnaie contre leur actifs pourris laissés en garantie (waaaaarf !). Comme ces réserves sont désormais rémunérées, alors que le rendement de T-bill est quasi null, les banques font de la gratte (1% sur 800 Md$ ça fait du bien à la fin de l'année). Ca fera aussi un bel habillage de fin d'année en contre-partie des provisions et dépréciations qui seront nécessaires (le bilan de fin d'année est audité, pas les trimestriels, et les auditeurs ne prendront pas le moindre risque de voir leur responsabilité engagée, ils seront très stricts sur la valorisation des "actifs" des banques, notamment ceux cachés en level-3 epuis le début de l'année et ... auto-évalués)

On peut dire que la fausse-monnaie créée par les banques à l'occasion des crédits et qui aurait dû être détruite à l'ocassion des remboursement existe toujours. Mais elle n'a plus de contre-partie puisque les remboursements ne se feront pas. Elle ne peut plus être détruite puisqu'elle est inscrite au compte des clients et que USA Inc la garantit en totalité.

C'est l'inflation que nous avions observé ces dernières années (M3). Cette masse M0 ne correspondrait donc qu'à la création à postériori de vraie-monnaie destinée à compenser la fausse-monnaie qui existe toujours. (si l'on ose dire que l'USpeso émis par la FED est une vraie-monnaie).

Ainsi la FED essaie de limiter les effets dévastateurs de cette fausse monnaie sur l'USpeso en stérilisant sa propre création monétaire, c'est-à-dire en l'empêchant de circuler. Si les choses se passent bien cette M0 sur-numéraire sera absorbée au cours du temps, ces réserves annulées : cela correspondra à l'apuration des dettes dans le temps avec la seule vraie-monnaie initiale.

Si les choses ne se passent pas bien (mon hypothèse favorite), la FED n'aura pas d'autres choix que de faire circuler cette monnaie supplémentaire, en l'imprimant réellement. C'est le discours de Bernanke à l'occasion de l'anniversaire de Friedman, où il citait ce même Friedman véritable auteur de la métaphore de l'hélicoptère qui balance des liasses d'USpeso au peuple. Il est beaucoup plus difficile de récupérer les USpesos imprimés et qui circulent que ceux gelés sous forme électronique dans son propre ordinateur.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: la FED va émettre sa propre dette
par marie Ven 12 Déc 2008 - 23:05

clap clap chappo chinois tjs aussi excellent Dup ..
je passe la file en forum public ..okkey cool



© Marie Forum Argent Or. reproduction interdite : pas de copier-coller. Faites un lien vers ce post. Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook

   marie

  Skipper
 Skipper

  avatar

  Inscription :   05/02/2005
  Messages :   19752

Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: la FED va émettre sa propre dette
par GdB Ven 12 Déc 2008 - 23:57

Intéressant Dup' comme d'hab'!

tchin

Juste quelques précisions.On est bien d'accord: M0 = Monnaie centrale ou Base monétaire = Pièces et Billets + monnaie interbancaire pour constitution des réserves obligatoires à la BC?

ce que tu dis c'est que cette hausse de M0 m'est pas dûe à une augmentation des pièces et billets (ce qui serait ultrainfla) mais à la hausse de la seconde composante (ce qui signifierait donc que les banques dépassent les seuils de RO minimums (de toute façon très faibles)?

J'ai peu de mal à piger comment la hausse de M0 résulte du reste d'avant je dois dire...

GdB



et aussi mon autre site
http://linflation.free.fr

 


   GdB

  Piano bar
 Piano bar

  avatar

  Inscription :   03/04/2006
  Messages :   1366

http://lenairu.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageRe: la FED va émettre sa propre dette
par du-puel Sam 13 Déc 2008 - 12:03

Ouaip, GdB, c'est la composante électronique de la monnaie de base, pas l'autre composante, celle en papier ou en ferraille.

Quand les banques ont accordé leurs crédits, elles ont créé leur propre monnaie de singe, virtuelle, immatérielle ; le bénéficiaire du prêt l'a dépensée (ne serait-ce que pour acheter quelque chose : il n'a pas demandé un prêt pour le plaisir de le rembourser et de payer des intérêts). Cette monnaie a donc circulé, sous forme électronique elle aussi puisque les banques ont l'interdiction d'imprimer leurs propres billets et que le seul moyen de se refiler cette fausse-monnaie est d'utiliser les « instruments de paiement bancaire » (chèques, virements, cartes). Elle est peut-être maintenant sur le compte d'un Chinois ; pour lui elle a autant de valeur qu'un USpeso imprimé.

On mesurait l'augmentation de la quantité de cette monnaie de singe par l'envolée des prix de certains actifs (les bulles successives) estimés par M3 la monnaie au sens large. Mais M0 ne bougeait pratiquement pas : pas de création de monnaie de base. Tout allait bien Madame la marquise, « la monnaie est saine » : Foutaises !

Pour rembourser son prêt, l'emprunteur aurait du travailler / vendre, bref faire ce qu'il faut pour aller re-chercher de la monnaie de singe et la rendre à la banque qui l'aurait détruite au fur et à mesure du remboursement (l'emprunteur aurait du suer un peu plus pour aller aussi gagner les intérêts, qui, eux, auraient enrichi la banque, lui permettant d'accorder ensuite un plus gros prêt, etc... de façon exponentielle ... jusqu'à ces derniers temps)

Mais comme l'emprunteur a failli, la banque a du pomper dans ses réserves (de la vraie-monnaie de type M0) pour boucher le trou apparu en face de sa monnaie de singe désormais sans contre-partie. Quand elle a eu bouffé tout ses fonds propres, puis toutes les augmentations de capital qu'elle a quémandé, il restait toujours un gros trou, qui continue d'ailleurs à se creuser.

Soit la banque était --normalement-- mise en faillite et tous les crétins qui lui faisaient confiance se retrouvaient avec leurs seuls relevés de comptes, matérialisation contractuelle de la fausse-monnaie bancaire, désormais visible dans sa véritable nature : une chimère basée sur une dette, une promesse intenable et mensongère de remettre « à vue » et sur simple demande la vraie-monnaie promise par le relevé, sous forme de billets de (la) banque (centrale) : la composante imprimée de M0.

La dette étant défaillante, la monnaie correspondante n'existe plus puisque cette reconnaissance de dette n'a plus aucune valeur. Le dernier à croire en cette illusion et à croire de l'avoir en "main" est le perdant. La victime en fait puisqu'il est réputé avoir gagné "son" argent par son travail ou en échange d'un bien réel qui aurait vendu. Une victime consentante qui croit au dogme, s'y soumet puis vient pleurer plutôt que penser.

Evidemment pour éviter que les « Nous Le Peuple » ne constatent l'escroquerie et n'y mettent un terme ou, à tout le moins, exigent des comptes il fallait urgemment mettre quelque chose en face de cette chimère pour lui donner existence. D'autant plus que les Nous Le Peuple sont nombreux et qu'ils ont le droit de vote.

La FED a alors mis en service ses entourloupes. Elle a créé de sa vraie-monnaie remise aux banques contre leurs reconnaissances de dettes vérolées pour les aider à boucher les trous.

La FED a même échangé la moitié des 800 Mds$ de T-bond qu'elle possédait en contre-partie parfaite des 800 Mds$ qu'elle a réellement imprimé contre ses actifs bancaires si douteux que même les banques se les refusaient entre elles comme garantie de leurs prêts inter-bancaires. Les banques pouvaient alors mettre à l'actif de leur bilan un T-bond solide plutôt qu'un actif douteux discutable et ainsi améliorer leur bilan. Du maquillage de putes comme dit Bill Gross. Mais du côté de la FED ça signifie que 400 Mds$ déjà imprimés ne sont plus que de qualité douteuse : les turpitudes passées apparaissent dans le présent.

Mais ça n'a pas suffit,

Mon explication est que cette récente nouvelle vraie-monnaie ne fait que boucher un trou, reflet de la création de M0 qui aurait du avoir lieu pour éviter ces défaillances. L'inflation qu'on aurait dû constater dans M0 lors de la période d'euphorie irrationnelle précédente. La FED et les autres escrocs centraux n'auraient pas pu éviter de reserrer les boulons.

Je dis que la FED devra d'une manière ou d'une autre imprimer cette nouvelle monnaie : l'USpeso sera nu. Ce qu'elle tente de faire via cette idée (un ballon d'essai plutôt selon moi) est encore de masquer le problème, ou plutôt l'aggravation du problème.

La FED peut ainsi devenir propriétaire des US, immeubles, routes, mines de charbons, orangers de Floride, ou de n'importe quoi d'autre ... contre ... des bouts de papiers qu'elle imprimerait à sa seule volonté. Le Chinois sera-t-il d'accord ? vu le remontage de bretelles en règle qu'a subi Paulson de la part du président de la banque nationale chinoise, ça m'étonnerait. Le Chinois proposera d'échanger le tas de bouts de papier dont il dispose déjà directement contre les mines US ou leurs orangers et/ou le retour de Taiwan dans le giron continental. Pas contre d'autres bouts de papier.

Si les choses empirent, hypothèse plausible, même le titulaire de vraie-monnaie imprimée, la seule aynat cours légal, se rendra compte qu'il ne s'agit, là encore, que d'une dette. Celle de USA Inc. Et en plus avec un intermédiaire, la FED. Il peut choisir de la court-circuiter, vu ses manipualtions douteuses, et de convertir ses USpeso --qui ne sont que des Reserve Federal Notes-- contre le T-bond qui les garantit mais que la FED ne possède plus, comme dit précédemment. C'est ce qu'on constate aussi maintenant : certains gros bras préfèrent de rien gagner, voire perdre un peu pour être certains de retrouver leur argent un mois plus tard : ils se placent sur des T-bill au rendement de : 0.000% comme lors de la dernière adjudication du Trésor US. Alors qu'à la FED ils auraient touché un peu d'intérêt.

Ensuite USA Inc. devenant de plus en plus insolvable (s'assurer contre une défaillance de USA Inc. sur ses remboursements d'emprunts d'Etat coûte désormais plus cher que de s'assurer contre la défaillance de la « France en faillite » !), nous assisterons alors à la fin de la monnaie-papier-dette, comme ça s'est toujours passé avec les bouts de papier-reconnaissances-de-dette.

Même le plus croyant des Nous Le Peuple essaiera de trouver une monnaie qui ne soit pas une dette d'autrui, donc soumise à un risque de défaillance ou de dilution presse-bouton, mais qui ait une valeur par elle-même, de par sa matière, sa substance et ses propriétés physiques : rareté relative pour accumuler de la valeur dans une faible masse, résistance au temps qui passe et au temps qu'il fait, .... bref je parie qu'il re-découvrira ce que bien d'autres civilisations ot déjà trouvé depuis des millénaires : l'or.

   du-puel

  Chef table à cartes
 Chef table à cartes

  avatar

  Inscription :   18/08/2005
  Messages :   3543

Revenir en haut Aller en bas
MessageLiam halligan ditin peu comme Dup...
par g.sandro Lun 22 Déc 2008 - 2:18

Liam Halligan: Fed's foolhardiness is more worrisome than
deflation


Submitted by
cpowell on 05:53PM ET Saturday, December 20, 2008. Section: Daily
Dispatches

By Liam Halligan
The Telegraph, London
Saturday, December 20, 2008
http://www.telegraph.co.uk/finance/comment/liamhalligan/3870090/US-Feds-...
During the second half of 2008, the most important global currency trend has
been the strength of the dollar. It's not that the US economy has been strong --
far from it. The greenback, instead, has been a "safe haven."
Since the credit crunch tightened over the summer -- and particularly since
the mid-September collapse of Lehman Brothers -- the name of the game has been
"refuge." Across the world, traders have dumped risky equities and moved into
bonds -- in particular, US Treasuries.
Emerging markets have suffered too, despite often having stronger growth
prospects than Western economies -- as US and other dollar-denominated investors
have sold anything exotic and brought money back home.
Such deleveraging and repatriation trades have driven the dollar rally. But
that game may now be up. On a trade-weighted basis, the US currency has fallen
11pc in just three weeks. In the last week alone, the euro has risen 8 percent
against the dollar -- the largest increase since the single currency's inception
in 1999.
Over the last fortnight, gold has also surged 20 percent. So are currency
dealers now seeking refuge from their refuge? Could the US currency collapse?

The dollar has lurched because, in recent weeks, the US Federal Reserve has
lowered the Fed Funds interest rate from 2 percent to 1 percent. And then on
Tuesday, of course, the rate was slashed yet again -- to virtually zero.
The gap between euro and dollar base rates is now 2.5 percent -- putting
massive pressure on the US currency. And short-term US rates are now below
Japan's for the first time since 1993.
Any fundamental view of the dollar, though, depends on one's opinion of the
Fed's strategy. Will the "zero interest rate policy" help the US economy
recover? Or will it make matters worse?
I ascribe to the latter view. And I fear an outright collapse in the dollar
-- and the havoc that would bring to the already traumatised global equity and
debt markets -- may not be far away.
The Fed -- along with almost every mainstream Western commentator -- argues
rates must be slashed to tackle deflationary dangers. The spectre of deflation
looms large over every decision the US authorities now make.
But to my mind, America's problem isn't downward but upward price pressures.
US government borrowing has spiked -- up from an annualised rate of $310 billion
in the second quarter of this year to an astonishing $2,000 billion now.
America's monetary base -- notes and coins in circulation -- has also grown
at an unprecedented pace, up from $820 billion to $1,130 billion in just a few
months.
Both US fiscal and monetary policy are now wildly expansionary -- to an
extent never seen before. And the authorities aren't stopping there. Obama's
presidency will spark a vast wave of government spending, financed by debt.
Under the euphemism of "quantitative easing," the Fed will also keep printing
billions and billions of dollars, using them to buy up mortgage debt, credit
card debt, and other dodgy securities the private sector doesn't want.
The danger isn't deflation but a surge of Weimar Republic-style inflation.
The US authorities aren't lubricating the system, as they claim. They're
flooding -– drowning -- their economy with cash. And they'll carry on doing so
-- pandering to Wall Street -- until something forces them to stop.
That something could be the dollar -- and even a US gilts strike. The yield
on the 30-year US bond is now 2.6 percent -- the lowest for 50 years. Traders
aren't buying those bonds because they think it's a good deal to collect 2.6
percent on their money each year. They're buying them because, under intense
pressure from bosses and regulators to "go safe," they're scared for their jobs.

Such forced buying and related low yields suggest the US Treasuries market is
now a bubble. And bubbles always burst. The Fed is committed to buying long-term
US government debt itself in huge quantities. But as America's liabilities rise
and the printing presses keep rolling, the dollar must surely keep falling. And
as it does, the argument for holding US Treasuries collapses.
The danger looms that, pretty soon, the only net buyer of US Treasuries could
be the Fed itself. Very serious questions would then be asked about America's
ability to service its debt. Foreign creditors could start calling in the money
they're owed by the States.
This scenario is alarming, but far from impossible. And the reason the world
is flirting with this danger is because the Fed needs to fight deflation.
But the Fed's argument doesn't stack up. US inflation -- as measured by the
pre-Clinton methodology, before the politicians started messing with the numbers
-- stands at 4.5 percent.
Deflation is being used as an excuse for the US authorities to print money
like crazy, attempting to bury their mistakes and bail out their Wall Street
friends.
This reality is crystal-clear. The fact other economists aren't shouting it
from the roof tops is both an outrage and a farce.

* * *

Join GATA here:
Vancouver Resource Investment Conference
Vancouver, British Columbia,
Canada
Sunday-Monday, January 25-26, 2008
http://www.cambridgeconferences.com/ch_jan2009.html

* * *
Help keep GATA going
GATA is a civil rights and educational organization based in the United
States and tax-exempt under the U.S. Internal Revenue Code. Its e-mail
dispatches are free, and you can subscribe at http://www.gata.org/.



Silver is king, Go Gold !
© G.Sandro Forum Argent Or, pas de copier collé, faire un lien vers ce post
Suivez Hardinvestor sur Twitter et sur Facebook


   g.sandro

  Captain
 Captain

  avatar

  Inscription :   04/02/2005
  Messages :   12406

Revenir en haut Aller en bas
la FED va émettre sa propre dette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hardinvestor :: Argent - Or - Monnaie - Géopolitique / Forums publics :: Economie/Monnaie, Géopolitique, Environnement-Santé-
Sauter vers:




cours de l’or en dollar   cours de l’argent en dollar   cours du Hui   cours de l’or en euro   cours de l’argent en euro   ratio or argent